Est-ce possible de coudre la totalité de sa garde robe ? Est-ce que tu achètes encore des vêtements du commerce ?
Voilà les questions qui m’ont été posées suite à mon bilan couture de l’année 2020.

Si tu es curieuse de relire mon bilan, c’est par là.

Oui, je couds toute ma garde robe.

Je couds des vêtements depuis 2012. Au fils des mois et des années, j’ai rempli 100% de ma garde robe de pièces cousues main. Aujourd’hui, je peux vous le dire : Depuis 2014 je n’achète plus de vêtements pour moi dans le prêt à porter… Ou presque plus ! Vous verrez.

L’avantage de coudre sa garde robe : on fait ce que l’on veut !

Comme je vous le disais, j’ai construit ma garde robe au fil des années et des cousettes. C’est d’ailleurs amusant de remonter l’histoire en fouillant dans les archives du blog. Dès le début, j’ai eu à cœur de choisir des modèles et des tissus qui me plaisaient et qui étaient alignés avec ma personnalité

Je ne suis pas friande des modes et des tendances, ça ne m’intéresse pas en réalité. Ce qui compte pour moi c’est d’être bien dans mes vêtements, de pouvoir vivre ma vie avec (=bouger quoi !) et de me sentir “moi” quand je les porte. Le reste, n’est pas important à mes yeux. 

C’est ça qui est super avec la couture, c’est qu’on peut faire ce que l’on veut. Formes, textures, couleurs… On est libre de créer exactement la garde-robe qui nous plait. C’est merveilleux !

Pull doudou rose cousu main

Je porte ici le Sweat Courcelles de Cozy Little world dans une maille de chez Makerist* (-15% avec le code LOUISE15)
(revoir les insta stories de la réalisation ICI)

Parfois, il y a des échecs…

Je suis comme vous, parfois je me plante. Il y a des vêtements de ma garde robe que je n’ai pas porté ou très peu. Trop petits, trop grands, très fragiles, pas adaptés à mon quotidien ou alors pas dans mon univers. 

C’était particulièrement vrai au début. Ce qui est normal car il fallait que j’apprenne. Apprendre à coudre et toutes les techniques d’une part. Mais aussi apprendre à choisir les bons modèles pour ma morphologie, les bons tissus… Et puis apprendre à me connaître aussi pour choisir quoi coudre. J’ai cousu beaucoup de robes de soirées au début par exemple. Comment vous dire : ce ne sont pas les cousettes les plus portées ! Mais certaines ont encore une place aujourd’hui dans ma garde robe donc c’est chouette !

Robe Glamour rose pâle

Je porte ici la petite robe Glamour d’Emilie Pouillot-Ferrand.
Je veux relire l’article

Vous me posez souvent la question de ce que je fais de mes “ratés”. Heureusement, il y en a de moins en moins car je n’ai pas de solution facile pour eux. Généralement, ils sont dans une caisse “en attente de”. Je récupère parfois le tissu, mais le plus souvent j’ai la flemme. Je ne suis pas très fière de ça mais je suis comme vous : je préfère passer à autre chose.

Réparer ses vêtements

Il y a quelque chose de précieux dans ma garde-robe… 

Mais heureusement, je porte beaucoup mes cousettes. Ma penderie n’est pas excessivement remplie ce qui fait que je porte – et use – toutes mes créations. Voilà pourquoi je continue à coudre au maximum de mes possibilités, sans jamais avoir “trop” de vêtements. 

Je suis très contente de ma garde robe, car chaque pièce est unique et à une valeur sentimentale. Je me souviens des moments passés à penser au projet et à le coudre. Et ensuite, j’ai aussi d’autres souvenirs associés à ce blog avec les photos, les articles, les vidéos et les échanges avec vous. Tous ces moments apportent une certaine valeur à mes vêtements, quelque chose de très beau qu’on ne peut pas estimer. Et que je porte – qui me porte – au quotidien. C’est très précieux à mes yeux.

Coudre un body à dos nu

Je porte ici le body Amoroso de Charlotte Jaubert 
Je veux relire l’article

Bien sûr, j’achète encore des petites choses :

Les derniers vêtements que j’ai achetés datent de 3 ans où, pendant ma grossesse et juste après, je n’avais pas la force de me coudre une garde robe entière. J’ai donc acheté quelques vêtements de grossesse, puis quelques tenues pour le post partum et l’allaitement.

Mais depuis, j’ai cousu ! Il y a eu une année de vide intersidéral dans ma penderie, en 2019, le temps de récupérer. Mais maintenant ça va mieux puisque je peux porter les cousettes qui datent d’avant ma grossesse. 

Dos de ma tenue de sport cousue main

Je porte ma tenue de sport issue du livre Sportswear de Charlotte Jaubert 
Je veux relire l’article

J’ai acheté également quelques tenues de sport début 2020, puisque j’en avais besoin rapidement et “la flemme” d’en coudre moi-même. Depuis je m’y suis lancée et j’ai cousu une tenue que vous pouvez revoir dans cet article. Mais j’avoue que les produits techniques du prêt à porté sont quand même bien pratiques car parfaitement adaptés à l’usage.

Et puis, j’ai acheté un peu de lingerie et des chaussettes. Mais très peu puisque je couds mes culottes et mes body. L’objectif de cette année sera de coudre un peu plus de lingerie. C’est une thématique qui me fait plaisir en ce moment et que j’ai envie d’approfondir.

Top lingerie en dentelle

Brassière en dentelle issue du livre Sportswear* de Charlotte Jaubert 

Ma vision des magasins :

Je n’ai rien contre acheter dans les magasins. Je le fais lorsque j’en ai besoin et pour habiller mon mari et mon petit garçon. Mais ce n’est pas un shopping que j’apprécie faire. Je ne vous cache pas que lorsque je vais dans les magasins d’habits, surtout ceux des femmes où il y a toujours plus “de trucs” que chez les hommes, je me sens mal. La quantité des vêtements accumulés dans un même espace, ce flux de collections qui passe… C’est trop pour moi. Trop de choses, trop de choix ! Et puis, il n’y a jamais ma taille, ahah.

J’ai tellement pris l’habitude de coudre tranquillement mes habits que c’est devenu MA normalité d’avoir un seul vêtement à la fois. De passer des heures dessus avant de posséder l’objet. Et surtout, qu’il m’aille bien. 

Je mentirai si je disais que je n’envie jamais cette facilité de pouvoir refaire une garde robe complète en quelques minutes. On va au magasin et hop l’affaire est dans le sac ! Mais vous avez saisi, je pense, l’importance pour moi du processus et de l’intention que je mets dans chaque vêtements que je couds. C’est ça qui me rend heureuse. 

Ma garde robe cousue main et colorée

Je ne suis pas prête de m’arrêter !

Voilà pourquoi je continuerai à coudre ma garde robe. Et je vais bien sûr continuer à partager tout le processus avec vous. J’aime aussi l’idée de vous montrer le cheminement que je suis. Comme avec la blouse présentée la semaine dernière, qui est une amélioration d’une cousette précédente. C’est intéressant aussi que vous voyiez les différentes étapes, je trouve. Qu’en pensez-vous ? 

Je vais m’arrêter là pour cet article car il est déjà très long. J’aurai pu vous parler aussi de l’aspect “responsable” de la couture de sa garde robe. Une sorte de lutte douce contre la fast fashion. Mais j’avais envie de vous partager une façon un peu différente de voir les choses, beaucoup plus intime dans un sens. 

Si vous voulez en savoir plus sur ma vision de la couture, je vous invite à lire un ancien article. Je l’ai écrit en 2015 mais il est encore d’actualité. C’est 10 choses qui ont changé depuis que je couds. Vous allez voir, c’est très intéressant et complémentaire à ce que je dis aujourd’hui. Vous allez peut-être vous y reconnaitre aussi, ou du moins ça vous inspirera.

Apprendre à coudre avec Louise

J’espère que cet article vous aura donné envie de coudre votre propre garde-robe !
Je suis ravie de partager mon retour de ces six années d’expérience couture. Et peut-être une vision un peu différente de ce que l’on peut voir partout ?
Que pensez-vous de tout cela ? Est-ce qu’avoir une garde robe 100% cousue main est projet que vous avez ? 

***

ANNONCE

>> Si vous avez envie de coudre vos vêtements mais que vous n’osez pas.<<

… Peut-être parce que vous ne savez pas par où commencer. Ou parce que vous pensez que vous être “top débutant” pour ça. Ou autre…

Sachez que je suis en pleine élaboration d’un cours en ligne à ce sujet. Il va être génial !
C’est le contenu équivalent à 15h de cours que je donnais à mes élèves en présentiel.
Si ça vous intéresse et que vous souhaitez être informées des pré-ventes,
je vous invite à me laisser votre mail.

Vous allez être informées en avant première dans quelques jours.
*spoiler : Je suis trop enthousiaste !!! :)*

* Dans cet article, il y a des liens affiliés*. Je recevrai une commission (quelques centimes) si vous commandez via ce lien. Ceci est complètement transparent pour vous et cela m’aide à faire vivre ce blog ! Merci beaucoup ! ♥


Épinglez-moi sur Pinterest !

coudre-sa-garde-robe