Lou en pantalon Lou !

Tags

, ,

C’est assez rare que je vous présente un look en pantalon.

Lorsque ma copinaute Mouna a lancé sa marque de patron « Mouna Sew » , j’ai apporté une petite contribution à son projet et pour me remercier elle m’a offert le patron de ce pantalon. Quelle surprise lorsque j’ai découvert qu’il s’appelait « Lou » . Comme je me prénomme « Louise » – ce scoop de ouf, je sais ! – vous devinez aisément le diminutif qu’on me donne souvent. Mes proches m’appellent « Lou » ou « Loulou » mais j’avoue que j’ai une préférence pour « Lou ». Et comme il m’en faut peu pour m’extasier, j’étais toute contente de recevoir un patron qui porte mon nom ! :)

Lou, c’est un pantalon carotte facile à coudre. Le livret est bien expliqué et il y a même une vidéo disponible si vraiment vous êtes en difficulté. Si vous n’avez jamais cousu de pantalon vous pouvez vous lancer sans problème. La pose du zip invisible se fait sur le côté évitant donc la difficulté de la braguette. Et les plis et les poches ne présentent pas de difficulté particulière. Réellement, si vous savez poser un zip vous pouvez coudre ce modèle les doigts dans le nez !

J’ai suivi à la lettre le tableau de mesures et j’ai coupé un 38,5. Pour cela, je trace tout simplement mon patron entre la taille 38 et la taille 40. On peut penser qu’un ou deux millimètres ne changent pas grand-chose, mais si ! Dans ce cas par exemple, pour le tour de taille il y a 6 coutures à faire. Si on part sur un millimètre de différence sur le patron, cela représente déjà un peu plus d’un centimètre de différence d’aisance (6 x 2 = 12 mm, car à chaque couture vous gagnez 2 mm). Donc effectivement, ça change tout ! En 38 et demi, la taille est parfaite pour moi et je n’ai pas dû faire d’ajustement. Je pense que j’ai du recouper 2 cm de longueur de jambe du fait de ma petite taille. Mais ça c’est la routine.

Je n’ai rien à dire d’autre pour ce modèle, il est facile à coudre et la taille est nickel. Je suis super à l’aise dedans. J’adore d’ailleurs le porter pour ça, son confort. Mais là où le bât blesse c’est que je dois me rendre à l’évidence : le pantalon carotte, ça ne colle pas trop à ma morphologie.

Je ne suis pas une grande sportive et j’aime un peu trop les apéros. Résultat, je suis comme beaucoup de gens un peu rembourrée à certains endroits. Ne vous emballez pas trop vite, je n’attends pas un heureux événement. J’ai juste un peu de ventre. C’est la vie ! Pas de régime pour moi, je préfère largement apprendre à l’accepter.

Même si je pèse un peu plus lourd sur la balance, je suis beaucoup plus apaisée avec mon corps qu’il y a quelques années. Même si lors de moments de fatigue j’ai l’impression que ma vie serait tellement plus heureuse si j’avais le ventre plat – c’est ce qu’on nous fait croire partout en plus ! – je réalise avec le recul que c’est tellement plus simple de faire porter au corps le poids d’autres soucis. C’est une sorte d’échappatoire en fait. Pendant qu’on se lamente sur ses kilos, on ne pense pas au vrai fond du vrai problème. Typiquement pour moi, ça arrive à chaque fois que je dois faire quelque chose qui m’angoisse, ou lorsque je suis fatiguée ou surbookée. Je vous raconte ces choses très personnelles parce que j’avais envie de transmettre un message bienveillant. Nous avons toutes et tous plus ou moins des rondeurs, ou des maigreurs, ou des cheveux gris, ou des marques, ou d’autres choses qu’on aime moins chez soi. Mais que le plus important c’est d’arriver à avoir un regard bienveillant sur son corps et à l’aimer malgré tout. Ce n’est pas simple, je ne vous mens pas, mais c’est un joli chemin !

Pour en revenir au pantalon : Lorsque comme moi on a du ventre, c’est plutôt une mauvaise idée d’ajouter des plis qui donnent du volume pile à l’endroit qui « devrait » être plus plat. Note pour plus tard, le pantalon carotte me grossi un peu. Mais c’est aussi le look global qui est à remettre en cause. Le tissu du haut rentré dans le pantalon augmente d’effet gonflant. J’ai essayé avec mon plantain marinière et c’était déjà beaucoup plus chouette. Et avec des talons pour allonger la silhouette et une veste tailleur, le rendu fait très « working girl », regardez par ici.

Non, même s’il n’est pas idéal pour ma morphologie, je ne remise pas ce pantalon au placard. Tout simplement parce qu’il est trop agréable à porter. Mais aussi, parce qu’il me pousse un peu plus loin dans mes retranchements et m’apprend à envisager d’autres coupes, d’autres styles, d’autres choses… Et c’est bien pour évoluer !

***

Modèle : Pantalon Lou de Mouna Sew – Taille 38,5
Tissu : Gabardine à chevrons marine de chez Mondial Tissus.

Je porte aussi des ballerines à paillettes Chaussea (ancienne collection), mes lunettes VANNI, ma montre Classic Petite* de chez Daniel Wellington (code promo ici) et mon nouveau Rouge Coco de chez Chanel (n°430 Marie).

***

Les photos ont été prises lors de notre virée sur l’île de Ré. Nous nous sommes aventurés au cœur des fortifications Vauban de l’adorable ville de Saint-Martin-de-Ré. C’était splendide !

***

Bisous à tous ! Et passez un joli lundi de Pâques !

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE

Coudre – initiation et perfectionnement, la bible de la couture

Tags

, , , ,

Depuis le temps que je voulais vous parler de ce livre ! 

Je sais que vous aimez lorsque je vous présente des ouvrages et aujourd’hui j’avais envie de vous parler de cette bible de la couture. J’ai reçu le livre Coudre, initiation et perfectionnement d’Emilie Pouillot-Ferrand lors de sa sortie, en octobre 2016. J’ai tout de suite adoré cet ouvrage mais le temps me manquant, j’ai laissé passer les mois sans vous en avoir parlé. Je rattrape tout ça aujourd’hui.

Comme le titre l’indique, Coudre, initiation et perfectionnement s’adresse à toutes les personnes aimant ou souhaitant coudre. Les débutants y découvriront les bases indispensables pour bien commencer et les couturièr(e)s expérimenté(e)s pourront piocher des techniques ou des astuces utiles. Je vous préviens, vous avez de quoi faire avec ce beau pavé de 350 pages !

Présentation :

C’est un livre technique sur la couture qui s’articule en cinq parties. La première concerne la mercerie, et tout le matériel nécessaire pour coudre de manière générale. Cela va de la machine à coudre au fer à repasser, en passant par les aiguilles, les pieds presseurs, les entoilages et toute la mercerie. On y a apprend plein de choses !

La seconde partie est consacrée aux tissus. Je suis bien placée pour me rendre compte que lorsqu’on débute, il est compliqué de se repérer dans les milliers de tissus disponibles. Ce livre explique les tissages et les matières de façon simple. J’ai beaucoup aimé lire l’histoire de chaque matière. Je trouve ça terriblement intéressant de savoir d’où ça vient, comment c’est fait, depuis quand, pourquoi l’utiliser, etc… Ça me passionne ! Ensuite, l’énumération des tissus est peut-être un peu ennuyeuse à lire. Je pense que cette partie peut être utile lorsque vous avez le nom d’une matière (sur un patron par exemple) et que vous souhaitez en savoir un peu plus. Si vous voulez faire l’inverse, c’est à dire sélectionner les matières qui peuvent convenir pour un projet, alors ce n’est pas simple de s’y retrouver. Je pense que cet ouvrage n’est pas fait pour ça et que celui de Christelle Beneytout (guide des tissus par projets de couture) est plus adapté. Enfin, j’ai bien aimé le chapitre sur les labels. C’est le petit plus qui n’est pas indispensable à la couture mais qui satisfait la curiosité. Je n’étais pas du tout informée à ce sujet et j’avais tout à apprendre !

La troisième partie présente les patrons. Vous le savez peut-être, la couture c’est en grande partie de la préparation et cette rubrique vous aidera à procéder étape par étape sans vous tromper. Vous apprendrez à prendre vos mesures, comprendre et reporter votre patron, le modifier au besoin, préparer le tissu et enfin le découper. Cette partie est vraiment très importante car lorsqu’on vous achetez un modèle tout cela n’est pas forcément expliqué. Il est pourtant primordial de bien préparer son projet pour obtenir un joli rendu. Encore une fois, cette rubrique est complète et bien illustrée. Elle vous permettra de débuter ou de poursuivre votre apprentissage de la couture sur de bonnes bases.

La quatrième partie concerne la couture en tant que telle. Elle commence par la base de la couture, les points à la main et à la machine puis se poursuit avec toutes les techniques que vous pouvez rencontrer. J’avoue que je n’ai pas fini de lire cette partie car ce sont des conseils à utiliser au cas par cas au fil de vos réalisations. Comment faire une encolure, poser une fermeture, réaliser un col, faire des plis, etc, etc… Vous allez retrouver grand nombre de pas à pas clairement photographiés et expliqués.

Enfin, il y a une petite partie consacrée à la retouche et à la customisation. Cette partie du livre concerne tout le monde. Qui n’a jamais eu besoin de raccourcir un pantalon ou rattraper un accro ? On peut y trouver des pistes pour réparer ou customiser des vêtements abîmés ou qui ne sont pas à notre goût. Ce n’est pas la partie du livre que j’ai préféré mais je pense que ça peut être utile à certaines personnes et donner des idées.

Ce que j’ai aimé : Ce livre est une vraie bible de la couture. Un travail colossal a été fourni pour nous proposer autant de conseils et de pas à pas. C’est d’abord ça qui m’a impressionnée : c’est un travail de folie ! Franchement Emilie, chapeau ! Ce livre est beaucoup plus moderne et au goût du jour que les précédentes bibles que j’avais à la maison. Les photos sont très belles et les tissus colorés. C’est agréable à feuilleter et les explications sont accessibles. J’ai beaucoup aimé aussi les interviews de professionnels et les astuces personnelles qui donnent un côté plus « humain » à ce livre technique.

Ce que j’ai moins aimé : Beaucoup de photos de mode ont été utilisées pour illustrer des techniques ou des tissus. Personnellement, je ne suis pas très sensible à la mode et à la haute couture. Du coup, je n’ai pas été inspirée ou touchée par la plupart de ces photos. C’est la seule chose que j’ai moins aimé et c’est vraiment accessoire à côté de tout le reste. Cet aspect « mode », même si j’aime moins, ajoute un petit côté artistique au livre. Et je pense que ça parle beaucoup à Emilie qui, d’après ce que j’ai compris, a grandi dans ce milieu-là. Peut-être que vous allez adorer de votre côté ? ;)

En globalité vous l’avez compris, je vous conseille cet ouvrage qui en plus d’être complet est un très joli objet. C’est un livre à avoir en compléments d’autres car il n’y a pas de modèles ou de patrons à l’intérieur. Une bible à sortir pour le plaisir d’apprendre ou au cas par cas, au fil de vos réalisations.

***

N’hésitez pas à feuilleter le livre en librairie pour le voir de plus prês. Et si vous l’avez déjà, vous pouvez aussi indiquer votre ressenti en commentaire de ce billet. Ça aide toujours tout le monde d’avoir différents points de vue.

***

Ah oui, j’allais presque oublier de vous dire ! Tout à la fin du livre il y a une bibliographie ainsi que des bonnes adresses. Et qui est-ce qu’on retrouve ? …. Bibiiiiii ! :D

Merci encore Emilie ♥

***

Retrouvez le livre
Coudre, initiation et perfectionnement d’Emilie Pouillot-Ferrand 
sur La Fnac ou Amazon ou en librairies

Le blog d’Emilie : www.mapolloche.com

Mon uniforme de printemps

Tags

, , , , , ,

Je me suis un peu emballée avec mon précédant look très estival. Chaque chose en son temps Louise, profite d’abord du printemps.

Le printemps est définitivement ma saison préférée. C’est incroyable comme un rayon de soleil, quelques fleurs et le chant des oiseaux ont un pouvoir ressourçant. La vie repart, la nature se réveille et l’envie de faire plein de choses revient. On relègue les collants au placard, on sort les souliers à paillettes et les lunettes de soleil. D’un point de vue vestimentaire, je suis la plus heureuse lorsque la légèreté revient. Je fais fi du dicton d’avril et je commence déjà à me découvrir.

La semaine dernière, nous avons pris quelques jours de vacances à La Rochelle. Nous n’avons carrément pas eu de chance car la pluie nous a accompagnée trois jours sur quatre. Mais qu’importe, nous avons tout de même bien visité cette jolie ville. Nous avons profité de l’unique journée de soleil pour découvrir l’île de Ré. C’est vraiment une très belle île. Nos yeux se sont émerveillés tout le long du périple et nous en avons profité pour prendre quelques photos pour le blog.

Cette première série de photos a été prise de bon matin à l’Abbaye des Chateliers. C’est un endroit grandiose où l’on imagine les histoires passées. J’adore les vieilles pierres, c’est tellement joli. Il faut vraiment que je prenne plus de vacances pour découvrir les merveilles de la France. On a eu de la chance avec le soleil mais un vent glacial soufflait. On ne le voit pas trop sur les photos mais j’étais frigorifiée. Que ne ferai-je pas pour vous montrer mes cousettes ? ;)

Je porte donc un ensemble printanier que j’adore. Au vue de l’usure de ma première chardon, il était indispensable que je m’en couse une autre. J’ai choisi cette fois de la réaliser dans un coton fleuri, parfait pour la saison. Je trouve le motif trop joli et les couleurs parfaites pour moi. J’ai rehaussé la ceinture d’un passepoil argenté. La petite touche qui brille, c’est tout moi ça ! Comme d’habitude, j’ai taillé un 38 et elle est parfaite. J’adore cette nouvelle jupe pétillante et je l’ai déjà portée plusieurs fois.

Pour aller avec, j’ai réalisé le Tee-shirt Wanted de Vanessa Pouzet. J’ai complètement craqué pour ce modèle lors de sa sortie. Non mais vous avez vu ce décolleté de folie ? Je l’adore ♥ A peine acheté il me fallait le coudre. Mais c’était au moment du gros rush… J’ai tout de même réussi à profiter du temps libre que m’avait octroyé une élève en me posant un lapin (à ne pas faire en vrai, hein ?) pour coudre ce modèle en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. J’ai choisi de couper un 36 qui s’évase vers le 40. Je ne sais pas si c’est la faute du jersey qui n’est pas extrêmement extensible mais c’est tout juste au niveau de la poitrine. Plus serré aurait été gênant. J’aurai peut-être dû couper une taille au-dessus.

Au niveau de la coupe, c’est plutôt pas mal du tout. Féminin sans en faire trop et qui s’associe avec tout. Je trouve ce haut super. Je ferai tout de même un ajustement de stature pour les prochaines versions. Vous pouvez le voir, j’ai un surplus de matière au niveau des épaules. C’est une chose qui m’arrive très souvent car j’ai un buste qui n’est pas standard. Vous allez tout savoir : c’est la longueur épaules-poitrine qui, chez moi, est plus petite que la moyenne. Maintenant je modifie systématiquement les modèles pour que ça me corresponde mieux. C’est une étape supplémentaire qui me gonfle un peu, je l’avoue. Pour celui-là, je n’ai pas pris le temps de le faire et on voit bien qu’il manque quelque chose. Rien de dramatique tout de même, mais bon !

La difficulté de ce modèle c’est le décolleté carré. C’est certain qu’il faut s’appliquer mais je pense qu’il n’y a rien d’insurmontable. Les explications sont claires et Vanessa propose de faire un test sur un coton pour s’entraîner au besoin. C’est un super basique qui se marie très bien avec tous mes bas tailles hautes. J’aime beaucoup !

Voilà pour mes petites cousettes de printemps. Elles en appellent d’autres n’est-ce pas ? Je les ai sorties avec une ancienne veste et mes chaussures à paillettes que vous avez beaucoup vues l’année dernière. Je suis trop contente de pouvoir les remettre, c’est un peu bête mais il ne m’en faut pas beaucoup. Vous pouvez voir mes nouvelles lunettes de soleil que j’ai eu du mal à assumer mais qui en fait me vont plutôt bien. Je porte aussi la nouvelle montre toute mignonne de chez Daniel Wellington. Elle est simple et efficace, je ne la lâche plus. Un rouge à lèvres en transparence et c’est parti pour l’aventure !

Que c’est bon de reprendre le rythme de croisière du blog. Je ne vous promets pas deux billets par semaine – ni même un ! – car j’ai peur ne de pas tenir le rythme (il suffit que je dise quelque chose pour ne pas y arriver). Alors je ne vous dis rien, seulement que je suis très heureuse de vous retrouver ♥

Des bises !

***

Modèle du haut : Tee-shirt Wanted de Vanessa Pouzet – Taille 36 ->40
TissuJersey de coton bleu marine* de chez Tissus.net.

Modèle du bas : Jupe Chardon de Deer and Doe – Taille 38
TissuCoton Fleuri Güttermann* de chez Tissus.net et passepoil argenté de chez Mondial Tissus.

Je porte aussi une veste H&M (ancienne collection), des ballerines à paillettes Chaussea (ancienne collection), mes lunettes VANNI, ma montre Classic Petite* de chez Daniel Wellington (code promo en bas du billet) et mon nouveau Rouge Coco de chez Chanel (n°430 Marie).

 ♥ A très vite ♥

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE

 -> Hey ! 15% de réduction pour tout achat sur www.danielwellington.com, Code promo : LUBIESDELOUISE15