Andrea color block !

Tags

, , , , ,

C’est un vêtement tout doux et tout moelleux que je vous présente aujourd’hui !

Il est très rare de me voir en mode « décontractée » sur le blog mais je suis trop heureuse de vous parler d’un de mes derniers vêtements coup de cœur. C’est peut-être le vêtement que j’ai le plus porté ces derniers temps : chaque dimanche quasiment et le soir lorsque je commence à frissonner. Il s’agit du sweat Andrea, le dernier patron de la marque Petit Patron.

Andrea c’est un sweat proposé avec différentes déclinaisons. Il peut être tout simple en couleur unie mais également bicolore ou tricolore. La particularité de ce modèle est qu’il est décliné en trois versions : femme comme celui que je porte mais également homme et enfant. C’est tellement rare de voir des modèles pour homme qu’il faut en profiter ! Vous pouvez ainsi habiller toute la famille et c’est plutôt sympa. Mais vous pouvez également acheter la version femme, homme ou enfant seule en fonction de vos besoins. Pour ma part, j’ai réalisé la version femme et bicolore. J’ai coupé la taille conseillée dans le tableau, soit un 38-40 et j’ai réalisé mon ajustement de stature habituel. Vous le voyez, la coupe est parfaite !

J’ai choisi de coudre mon sweat dans des molletons de coton tout doux et bien moelleux. J’ai acheté le rouge chez Mondial Tissus et le rose chez Le comptoir du Tissu. Le choix des couleurs a été une évidence, inspirée par une photo postée sur l’instagram de la pétillante blogueuse bordelaise Chloé. J’ai eu un véritable coup de cœur pour cette combinaison de couleur dynamique et féminine en même temps. J’ai pensé qu’Andrea était parfait pour tenter de reproduire cet effet. Oui il l’était, je l’adore !

C’est un modèle très facile et rapide à réaliser. Je considère que c’est de niveau débutant car il n’y a pas de point technique particulier à connaitre, hormis la couture d’une maille. J’ai monté le sweat à la surjeteuse mais vous pouvez tout à fait le coudre à la machine à coudre. J’ai souvent des questions au sujet du jersey en ce moment (puisque j’en couds beaucoup, beaucoup) et je vous invite le billet où je vous explique comment le coudre avec une machine à coudre. Ici, le molleton c’est encore plus facile à travailler que le jersey car ça a plus de tenue et ça ne roulotte pas. Du coup, vous avez zéro excuse pour ne pas essayer ! ;)

Je suis trop heureuse de mon nouveau sweat tout doux ! Je le trouve original, pétillant et finalement assez facile à porter. Sur un jean, c’est simplement parfait. J’adore ce genre de vêtement « pyjama secret » comme dirait Elsa. Trop trop fan…

J’ai d’ailleurs commandé des nouveaux tissus pour m’en coudre d’autre ! Allez-vous deviner de quelle couleur ?

***

Patron : Sweat Andrea de Petit Patron (38-40)
Tissu :  Molletons de coton de chez Mondial Tissus et Le comptoir du Tissu.

Shopping :

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE ET TRICOT

Ahah ! Mon chéri me souffle à l’oreille qu’il en voudrait bien un aussi… ;)

Ma si jolie Myosotis !

Tags

, , , , , , ,

La nouvelle collection de Deer and Doe est sortie !

On y trouve la veste Nénuphar, la robe Myosotis et le pantalon Narcisse. Les trois modèles sont absolument splendides mais j’ai eu le coup de cœur absolu pour la robe Myosotis.

Myosotis, c’est une robe chemise avec une jupe ample. Elle proposée avec des volants pour la version A, ou sans volants pour la version B. J’aime tellement les robes chemises ! Celle-ci est vraiment adorable avec son décolleté en V tout délicat et son petit col. On croirait que cette robe a été dessinée pour moi ! Elle est suffisamment ample pour cacher les petites rondeurs persistantes, tout en étant cintrée à la taille pour mettre la silhouette en valeur. Elle est féminine à souhait, confortable et allaitement compatible. Idéale pour moi en ce moment !

Sans grande surprise, c’est la version A avec ses volants qui m’a tapé dans l’œil. Habituellement, je réalise les tests pour la marque. Mais à ce moment-là, j’étais à deux semaines de mon terme et je n’avais pas du tout la silhouette adéquate, ni l’énergie pour ce projet. J’avoue que j’étais trop frustrée en voyant les dessins techniques des différents modèles ! Mais les filles m’ont gentiment proposé de tester la robe pour en faire une revue lors de la sortie. J’étais toute contente et je les remercie.

J’ai coupé une taille 36 pour le haut qui s’évase en 38 à partir de la taille et j’ai réalisé mon ajustement de stature habituel. J’ai également coupé la jupe à la plus petite taille en hauteur afin de gagner quelques centimètres. Ainsi, cette robe me va parfaitement bien. J’en suis amoureuse !

Ce modèle est de niveau intermédiaire car il nécessite de mettre en oeuvre pas mal de techniques différentes : pinces, boutonnières, pose d’un col, et fronces. Si vous débutez, c’est l’occasion d’apprendre ou de perfectionner ces différentes techniques. Comme toujours avec Deer and Doe, les explications sont limpides et tout coule de source. C’est une marque que je conseille pour apprendre car je sais que les explications sont tops.

La version à volants est un peu longue à réaliser car il y a beaucoup de pièces à froncer. Mais personnellement, j’ai une passion pour les fronces et ça ne me dérange pas du tout d’en faire plein ! J’avais envie de réaliser le modèle 100% comme proposé. J’ai donc cousu les poches sur la jupe, ce que je ne fais pas habituellement. Elles ajoutent une valeur ajoutée à cette robe déjà si riche en détail. Enfin, j’ai terminé le col avec des petits points à la main pour que la finition soit invisible à l’intérieur comme à l’extérieur.

Ça m’a fait beaucoup de bien de me pencher sur un projet un peu plus demandeur en temps et concentration. J’ai un peu tendance à prévoir des projets courts et faciles pour pallier le manque de temps mais en fait j’ai plus de plaisir à réaliser des projets avec plein de détails. En fait, l’idéal je pense est de pouvoir combiner les deux !

J’ai cousu ma robe dans une superbe viscose menthe fleurie achetée dans le magasin « Le comptoir du Tissu » tout près de chez moi. J’ai eu la désagréable surprise de découvrir un défaut de couleur dans le dernier quart de mon tissu. Habituellement, je vérifie que tout va bien en magasin. Mais cette fois-là, Baptiste pleurait et je m’occupais naturellement plus de lui plus que du tissu. J’ai donc croisé tous mes doigts pour que ma robe rentre dans le métrage de la bonne couleur. Mais ouf, c’est bien passé ! Il s’agit d’une viscose assez épaisse et pas trop fuyante. Ce fut un vrai plaisir à travailler, et à porter c’est si agréable !  Les boutons viennent de mon stock. Je n’ai aucune idée d’où ils proviennent, ce doit être des boutons vintages car ils sont déjà un peu usés. J’en avais tout juste trois, impeccable pour ce projet. 

Je me suis appliquée comme jamais pour cette robe. J’avais envie de prendre mon temps afin d’obtenir un vêtement impeccable. Et cette robe l’est ! Je tends de plus en plus à vouloir prendre mon temps. Tout va si vite que moi j’ai envie de ralentir… Je me répète « une chose à la fois » et finalement, j’avance. C’est chouette !

Je pense que vous l’avez compris, je suis si enthousiaste ! Vous ne pouvez pas savoir comme je suis heureuse de m’être cousu un vêtement chaîne et trame qui me va si bien et qui donnerait presque l’illusion que j’ai retrouvé ma ligne. J’en suis tellement fan de cette robe que j’ai déjà commandé du tissu pour m’en refaire une autre, en version sans volants cette fois !

***

Patron : Robe Myosotis de Deer and Doe (Taille 36-38)
Tissu :  Viscose menthe fleurie de chez Le comptoir du Tissu

Shopping :

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE ET TRICOT

Eugénie fleurie

Tags

, , , , ,

Oh une robe à fleurs !

Je vous présente aujourd’hui la robe Eugénie de la marque Atelier Scammit. Il s’agit d’une robe ample, taille empire et à l’encolure cache cœur. Ce modèle féminin et romantique a été imaginée par l’instagrameuse Eugeniiiiiiiiie dont je vous invite à découvrir le joli compte si vous ne connaissez pas encore.

Cette robe est sortie pendant ma grossesse et j’ai décidée de la coudre juste après la naissance de Baptiste. Ne sachant pas trop comment allait se passer le « retour à la normale », je regardais plutôt les coupes amples. On voyait cette robe un peu partout et ses détails féminins me faisaient de l’œil. Habituellement, je ne couds pas de vêtements si larges. Mais j’ai été totalement conquise par le cache cœur, les manches froncées et les petits volants. Alors j’ai voulu essayé.

J’ai coupé une taille 38 pour le corsage et la plus petite taille pour la jupe. J’ai réalisé mon ajustement de stature habituel et j’ai retiré 2 cm de hauteur sur chaque volant, ce qui fait 4 cm en tout.

La robe est de niveau débutant même s’il y a quelques petits points techniques dans ce modèle : la réalisation des pinces, la pose d’un biais et les fronces pour la jupe et les volants. Les explications sont claires et je n’ai pas rencontré de problème lors de la réalisation. La créatrice propose même une vidéo tutoriel pour monter complètement la robe en cas de besoin, c’est particulièrement instructif si vous débutez et que vous réalisez les techniques pour la première fois.

J’ai réalisé cette robe dans une viscose fleurie de chez Tissus.net qui n’est malheureusement plus disponible maintenant. C’est une viscose un peu transparente, j’ai donc choisi de doubler complètement le corsage. Pour ce faire, j’ai reproduit les pièces des devants et dos en double, et j’ai cousu le tissu extérieur à la doublure endroit contre endroit sur tout le tour de l’encolure. Dans le patron, on propose de faire une finition avec un biais mais je trouve que c’est plus propre ainsi. Ça évite aussi au décolleté de gondoler.

Lors d’un premier essayage en cours de réalisation, je me suis rendue compte que j’étais un peu engoncée dans les emmanchures. J’ai retiré 0,5 cm de valeurs de couture sur les côtés et les manches. J’ai donc cousu à 1 cm au lieu de 1,5 cm pour être plus à l’aise. J’ai perdu un peu de poids depuis et je pense qu’aujourd’hui la robe aurait été tout aussi bien sans ces modifications. Elle m’est presque un peu grande maintenant.

J’ai cousu cette robe en fractionné et chaque moment libre c’était « vite, vite » ! La fatigue accumulée n’aidant pas, j’ai fait deux énormes boulettes : j‘ai coupé mon tissu avec le couteau de la surjeteuse. Et ça, deux fois de suite… Une fois sur la jupe, et une autre fois sur le corsage, en plein devant ! Ce soir-là, j’aurai mieux fait d’arrêter de coudre et d’aller me coucher… Mais que voulez-vous ! J’ai réparé ma bêtise du mieux que j’ai pu avec un bout de thermocollant sur l’envers du tissu et un point de colle à tissu sur l’endroit pour éviter que le trou ne s’agrandisse. Au final, une fois porté et en mouvement ça ne se voit pas du tout. Je bénis le motif ! Mais j’ai un peu peur que le tissu soit fragilisé et que les trous s’ouvrent avec le temps et les lavages. On verra bien !

J’ai pris beaucoup de plaisir à coudre ce modèle et à m’appliquer pour avoir de jolies finitions. Le décolleté est bien prononcé mais personnellement ça ne me pose pas de problème. C’est même plutôt pratique en ce moment ! Mais si vous voulez le réduire, il y a un tutoriel prévu par la créatrice. Je trouve aussi que le dos est un peu trop échancré. J’ai vite froid au cou et c’est un détail qui me gêne un peu. Mais je suis censée porter cette robe lorsqu’il fait chaud non ?

Alors, verdict sur le ample ? Le vêtement est joli en soi mais je pense que les coupes non cintrées ne sont pas idéales pour ma silhouette. J’avoue que je suis tellement à l’aise dans cette robe que je m’en fiche un peu ! J’ai l’impression de dire « je m’en fiche » de plus en plus ici ou dans la vraie vie. Certaines choses qui me semblaient si importantes avant me semblent tellement dérisoires maintenant. Je ne sais pas si c’est la trentaine, la confiance en soi ou l’arrivée de Baptiste… peut-être un savant mélange de tout cela. En tout cas, ce qui m’importe par-dessus tout maintenant c’est d’être bien. Et avec des fleurs, une jupe qui vole au vent et des chaussures qui brillent, on ne peut qu’avoir le sourire non ?

***

Patron : robe Eugénie de la marque Atelier Scammit (Taille 38)
Tissu : viscose fleurie de chez Tissus.net

Shopping :