Enceinte et désinvolte…

Tags

, , ,

*Alerte craquage !*

Je préfère vous prévenir, ce modèle c’est le coup de cœur absolu ! J’avoue qu’en ce moment je suis plutôt frustrée des sorties de patrons couture car je ne peux rien porter. Mais lorsque j’ai découvert la toute nouvelle blouse de Nathalie d’ODV, j’ai tout simplement sauté de joie. La blouse La désinvolte c’était la perfection pour moi en ce moment : une blouse féminine et ample, parfaite pour caser mon bidou. C’était la fête à l’atelier !

Je suis trop heureuse de vous présenter cette blouse dans cette douce ambiance d’automne. Vous le voyez, le bébé pousse bien et ce n’est pas toujours facile pour moi de me sentir jolie et féminine. C’est pourquoi il m’est tellement important de trouver des jolis modèles à coudre ! Ça me permet d’apprivoiser ce corps qui fait un travail formidable mais qui change aussi beaucoup trop vite.

Comme je le disais en intro, j’ai complètement craqué pour ce modèle. Ce qui m’a immédiatement tapé dans l’œil c’est le décolleté. Je le trouve tellement magnifique ! C’est délicat et féminin, un peu sexy mais pas de trop. La courbe de cette encolure est tout simplement parfaite. Je suis tombée raide dingue de cette blouse presque uniquement pour ça ! Et si seulement il n’y avait que ça… J’adore les petits boutons, les petits volants aux manches, sans parler de la basque froncée. Cette blouse est bourrée de détails adorables et elle est parfaitement dans l’air du temps. Un délice !

J’ai choisi de coudre La désinvolte dans une viscose dénichée chez Diffus’Laine Tissus à Gradignan. Je l’ai choisie dans le rayon printemps-été, ce qui n’était peut-être pas le plus malin. Mais je voulais absolument un tissu bordeaux, et on ne contrarie jamais une femme enceinte ! Ce tissu est super mais il est tout de même un peu léger pour la saison. Heureusement que les températures sont douces en ce moment mais d’ici quelques temps que je pense que j’aurai froid. Qu’importe, j’adore cette couleur et j’apprécie beaucoup le confort et la fluidité de la viscose.

J’ai coupé une taille M et j’ai fait mes petits ajustements de stature habituels. En plus de cela, sur les conseils de Nathalie, j’ai remonté la ligne de taille d’un centimètre (il me semble) pour que ce soit plus joli avec mon ventre arrondi. J’ai également allongé la basque devant de 3 cm. J’avoue en regardant les photos que j’aurai pu allonger un peu plus encore !

Je n’ai pas rencontré de problème lors de la réalisation. Il ne s’agit pas d’un modèle débutant. Mais si vous avez déjà cousu quelques vêtements vous pouvez tout à fait vous en sortir en étant patiente et attentive. La difficulté principale du modèle réside dans l’encolure. Pour garder un joli arrondi, il faut absolument stabiliser le tissu comme préconisé dans les explications. Ensuite, au plus vous allez utiliser un tissu fluide comme moi ici, au plus la difficulté sera grande. Mais elle sera plutôt liée à la matière qu’au modèle.

Ce modèle fut un plaisir à coudre pour moi. La partie assemblage de pdf et ajout des valeurs de couture n’était toujours pas ma préférée mais ce modèle est tellement chouette que ce fut bien vite oublié.

Si vous aimez les blouses fluides, agréables à porter, et féminines, un seul mot à vous dire : foncez ! Mais surtout, ne dites pas à votre chéri que c’est de ma faute ! Je compte sur vous ! ;)

***

Patron : blouse La désinvolte d’ODV – taille M et ajustement grossesse
Tissu : Viscose de chez Diffus’Laine Tissus à Gradignan

**

Shopping :

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE

 

Première tenue cousue main pour le bébé !

Tags

, , , ,

Durant les quatre premiers mois de ma grossesse, je n’arrivais pas du tout à me projeter avec le futur bébé. En parallèle de cela, vous étiez tellement nombreuses à me réclamer des cousettes d’enfant ! Je vous avoue que pour moi c’était un peu pesant car j’étais alors incapable de coudre pour le petit bout qui grandissait en moi. Je n’avais pas envie, je ne voulais pas changer mes habitudes, je ne savais pas quoi faire… Bref, ce n’était pas le moment !

Le temps de la grossesse à ça de fabuleux qu’il permet au psychique de se construire au fil des semaines. Le fait d’avoir connu le sexe du bébé à également changé beaucoup de choses ! Ce jour-là il y a eu un énorme déclic et je me projette enfin un peu plus. Et ce qui me paraissait insurmontable il y a peu est presque devenu une obsession : coudre pour mon petit garçon.

Voilà donc ma toute première tenue cousue pour le bébé. Il s’agit d’un ensemble chemise et pantalon issu du super livre La garde-robe idéale de bébé de Marie-Émilienne Viollet aux éditions Marabout. J’ai acheté ce livre lors de mon séjour à La Rochelle car j’ai littéralement craqué sur tous les modèles proposés. Ce livre est un réel coup de cœur ! Il est composé de 25 modèles allant du 3 mois au 3 ans. L’idée super chouette est de nous proposer des looks à faire à partir des modèles de base que l’on combine. Les propositions sont toutes plus mignonnes les unes que les autres, et j’ai particulièrement apprécié qu’il y en ait aussi bien pour les filles que pour les garçons. Même si à ce moment-là, je ne savais pas encore ce qui nous attendait… ;)

J’avoue que le plus difficile a été de déterminer par quoi commencer et surtout quelle taille réaliser ! J’ai finalement pris le parti de ne plus me prendre la tête et de me faire plaisir. J’ai choisi de réaliser la chemise classique à manches longues et le pantalon marin.

  

J’ai cousu la chemise dans une popeline de coton petits renards que j’avais dans mon stock depuis longtemps. Concernant ce modèle, j’ai plusieurs critiques à vous transmettre.

Tout d’abord, j’ai trouvé qu’il manquait certaines informations sur la planche à patron. J’ai l’habitude d’avoir des repères pour coudre les chemises et ici, il n’y en avait pas ou très peu. Je pense par exemple auxrepères des manches où habituellement on marque la tête et le devant ou le dos. J’aurai bien aimé les retrouver dans ce modèle. Idem pour l’emplacement du col, ou j’aurai apprécié trouver des repères sur le devant.

Plus important si vous cousez ce modèle : Il y a une erreur sur la planche. Sur le milieu devant il y a le symbole « couper dans le pli du tissu« . Ce qu’il ne faut pas faire bien évidemment puisqu’il s’agit d’une chemise et qu’elle s’ouvre donc sur le devant. Les explications sont correctes dans le livre, l’erreur se trouve uniquement sur la planche à patrons. Prudence donc avant de couper le tissu !

A part ça, je n’ai pas rencontré de problème particulier. Les explications se suivent bien mais l’absence d’illustration peut rendre les choses difficiles si vous débutez dans les vêtements. La chemise n’est peut-être pas le modèle le plus facile si vous souhaitez vous lancer ! Mais si vous en avez déjà cousu alors foncez ! Parce que le rendu est tout de même beaucoup trop mignon ♥ 

Si vous souhaitez coudre quelque chose de vraiment facile, choisissez un pantalon. Il y en a plusieurs dans ce livre et j’ai voulu commencer par le pantalon marin qui m’a séduit avec ses petits plis. Ici, nous sommes vraiment sur un projet facile et vite fait ! Le plus long c’est presque de passer les élastiques… Je n’ai rien à dire sur ce modèle, tout s’est parfaitement bien déroulé.

Je l’ai cousu dans un satin de coton moutarde que je trouve magnifique. Je gardais ce coupon pour me faire un short ou une jupe d’automne mais il était tellement bien assorti aux renards que je l’ai utilisé pour le bébé. Oh, si je retrouve une taille correcte peut-être que j’en aurai assez pour me faire quelque chose l’année prochaine !

Concernant les tailles, il est très difficile pour moi de vous faire un retour puisque c’est mon premier bébé et mes premières cousettes. J’ai l’impression que c’est un peu grand pour du 3 mois mais il faudrait que je compare à des affaires du commerce pour me faire une idée. Je trouve ça tellement petit et tellement grand en même temps ! ♥ La fille trop paumée… !!

 

Toujours est-il que je suis trop contente de ma première petite tenue de bébé. Voyez comme elle est parfaitement assortie aux chaussures que nous avons achetées exprès pour annoncer le sexe ? On en deviendrait presque gaga… n’est-ce pas ? ;)

***

Patron : Chemise classique et pantalon marin issus du livre  La garde-robe idéale de bébé de Marie-Émilienne Viollet
Tissu : Popeline de coton et satin de coton de chez Mondial Tissus (ancienne collection)

**

Shopping :

 

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE

On se lance ! Conseils pour coudre son premier vêtement.

Tags

, , , ,

   Vous êtes de plus en plus nombreuses et nombreux à vouloir vous lancer dans la confection de vêtements et à ne pas savoir par quoi commencer.

C’est un sujet de questionnement que je traite plusieurs fois par semaine et je pense que la meilleure chose à faire c’est de publier un petit compte rendu de tout ce que je vous dis en messages ou « en vrai ».  Je vous avoue que le sujet est vaste et qu’il y a beaucoup à dire… Et finalement peu en même temps !

On y va !

La première chose que j’ai envie de vous transmettre c’est : faites-vous plaisir et ne réfléchissez pas de trop ! Vous me dites souvent que vous avez peur de gâcher du tissu, que le vêtement n’aille pas, que ça soit raté… Je vais être franche avec vous : Oui, c’est un risque ! Votre premier vêtement ne sera peut-être pas ajusté à la perfection, il aura peut-être des défauts, peut-être même qu’il sera trop petit ou trop grand. Mais même s’il n’est pas parfait, ça sera votre premier vêtement. Vous aurez appris tellement de choses ! C’est comme si on n’osait pas commencer la musique par peur que le premier morceau joué contienne une fausse note ou qu’il soit carrément dans une mauvaise tonalité. La couture c’est comme tout, c’est en pratiquant et en s’entraînant qu’on s’améliore.

Et puis, en tentant le coup vous prenez aussi le risque d’avoir une jolie cousette à porter fièrement. Alors, respirez un bon coup, prenez vos ciseaux et vos aiguilles « à deux mains » et foncez !

Quel modèle choisir ?

Pour votre premier vêtement, vous n’avez que l’embarras du choix. Il existe tout un tas de patrons dédiés aux débutants, que ce soit dans les magazines, les livres ou encore les patrons pochettes ou pdf. Dans la plupart des cas, le niveau est indiqué sur les modèles et c’est déjà un bon repère pour juger de la complexité d’un patron.

Un patron facile ne comportera pas beaucoup de pièces et pas ou peu de difficultés techniques telles que des manches, un zip, des boutonnières, un col, des fronces, des empiècements etc… Au plus la coupe du vêtement est simple au mieux c’est pour un premier essai. Vous pouvez vous lancer dans un top, une jupe ou même une robe ! Certains pantalons ou shorts sont également très faciles à réaliser.

Choisissez un modèle qui se coud dans un tissu non extensible et pas trop fluide. C’est très important, à mon avis beaucoup plus que le modèle choisi ! Oubliez le jersey, le lycra, la viscose, le voile, le crêpe, le satin, etc… et privilégiez des matières stables et peu capricieuses comme le coton, la flanelle, le denim, la laine fine, etc. Pour moi, l’idéal est de commencer avec de la popeline de coton. C’est peu cher, on en trouve partout, de toutes les couleurs, et ça se travaille très bien pour débuter. N’oubliez pas de laver et repasser votre coupon avant toute découpe au cas où la matière bougerait.

Qu’est ce qui pourrait vous bloquer ?

Plus que le fait de coudre un vêtement en tant que tel, je pense que ce qui peut vous bloquer c’est de travailler pour la première fois avec un patron. Je pourrai à l’occasion vous écrire un article spécifique à ce sujet. Mais n’attendez pas que je ne le fasse pour vous lancer (ça serait trop dommage !) car à mon avis, vous pouvez déjà trouver plein d’infos sur le web. Certains termes techniques ou symboles spécifiques pourront peut-être vous poser souci ? Là encore, n’hésitez pas à regarder dans les instructions ou sur le web pour comprendre précisément de quoi il s’agit. Globalement, si vous suivez mot à mot les instructions et que vous suivez bien les différents conseils ci-après, tout devrait bien se passer.

Quelques conseils :

Il y a quelques points importants à vérifier et quelques erreurs récurrentes que je vois lors de la première couture d’un vêtement. Je vous les cite comme ça vous les éviterez peut-être ? Et si vous les faites malgré tout, dites-vous que vous allez pester une fois mais que vous ne la referez plus jamais ! Parole d’ancienne débutante… ;)

Choisir la taille : Pour choisir la taille de votre vêtement, référez-vous au tableau de mesures obligatoirement fourni avec le patron. Ne partez surtout pas tête baissée sur votre taille du commerce car il est fort probable que la taille que vous couperez sera différente. Pas de panique, ni d’angoisse si c’est plus grand que d’habitude. Ce n’est qu’un chiffre ! Il m’arrive de couper 1 à 3 tailles au-dessus de ma taille du commerce et je ne déprime pas pour autant. N’hésitez-pas en cas de doute à regarder la dimension du vêtement fini si elle est indiquée sur le modèle, ou à mesurer directement sur la planche du patron. Si vous êtes à cheval sur plusieurs tailles, coupez la plus grande ou tracez votre patron entre plusieurs tailles en vous aidant de mon tuto.

Vérifier les valeurs de couture (ou marges de couture) : La valeur de couture correspond à la distance entre le bord du tissu et la ligne de couture. Parfois elles sont déjà comprises dans le patron, parfois il vous faut les ajouter vous-même. Cette information est obligatoirement mentionnée et vous devez la vérifier avant de couper votre tissu. Si la valeur de couture est déjà comprise, alors vous n’avez rien à faire. Si elle ne l’est pas, il vous faudra la retracer sur toutes les parties de pièces où il y aura une couture. Les valeurs de couture sont généralement de 1 ou 1,5 cm pour les coutures et de 2 à 4 cm pour les ourlets. Attention à ne pas ajouter de valeur de couture sur les pièces qui sont coupées dans le pli du tissu, cette erreur vous fera augmenter votre vêtement de deux tailles ! Suivez scrupuleusement vos valeurs de couture lorsque vous piquerez à la machine pour que toutes les pièces s’emboîtent bien lors de l’assemblage.

Couper le tissu : Lorsque vous coupez votre tissu, suivez bien le plan de coupe pour que toutes vos pièces soient positionnées dans le bon sens. Placez le tissu dans le sens du droit-fil et dans le sens des motifs si vous en avez. Vérifiez que toutes les pièces qui doivent être coupées dans le pli du tissu sont effectivement épinglées dans le pli et que vous n’avez pas inséré de valeurs de couture. Coupez ensuite le tissu précisément au bord du patron. Si vous ajoutez ne serait-ce que 2 mm à chaque pièce, vous vous retrouvez alors avec une taille de différence au final ! Soyez-donc le plus précis possible.

Reporter les repères : N’oubliez pas d’indiquer sur le tissu tous les repères que vous pouvez trouver sur le patron (crans, pinces, plis, fronces, emplacement des boutons ou des liens, etc…). Ils vous aideront à bien positionner vos pièces lors de l’assemblage du vêtement.

Rester attentif : Ensuite, le secret est de bien lire toutes les instructions et de procéder étape par étape sans précipitation. Souvent les cafouillis sont le fruit d’erreurs d’inattention. Une couture après l’autre, tranquillement, vous allez avoir le plaisir de voir votre premier vêtement prendre forme ! :)

J’espère que ce billet vous donnera envie de vous lancer ! Dites-le moi si c’est le cas, j’en serai trop heureuse !

Quelques idées de modèles :

  

J’ai bien hâte de voir vos premiers vêtements que vous aurez cousus comme des chefs. Et n’oubliez pas que même si le premier n’est pas à la hauteur de vos espérances, il y en aura très certainement un second, puis un troisième, puis tout plein qui seront super chouettes ! 

Si des questions vous viennent n’hésitez-pas à m’en parler par ici, ça m’aidera à préparer un billet ou une vidéo à ce sujet.

Bonne couture !