Encore un basique : le blue-jean !

Tags

, , , , , ,

Vous le remarquez, en ce moment je suis en mode « couture de basiques ». On dit toujours que coudre ses vêtements c’est génial car on peut se faire des pièces originales que personne d’autre n’aura. C’est comme ça que je me suis retrouvée avec des dizaines de robes imprimées et autant de petits hauts colorés. Mais il est arrivé un moment où je me suis cruellement retrouvée à court de basiques. C’était le cas du bon vieux blue-jean !

Il est vrai que je passe une grande partie de ma vie « gambettes à l’air ». Été comme hiver, je suis en jupe, en short ou en robe. Mais depuis quelques mois maintenant, j’ai des envies de pantalons. Il y a eu le pantalon Lou il y a quelques semaines, et ensuite j’ai eu envie de me coudre un jean.

C’est sans hésitation que j’ai choisi de refaire le pantalon Safran de Deer and Doe. J’avais déjà fait une version grise que je ne porte malheureusement pas beaucoup. Mon tissu étant légèrement trop raide, au bout de quelques heures je me sens étriquée dans ce pantalon qui manque d’élasticité et de souplesse. Pour mon jean, j’ai fait attention de choisir un tissu plus extensible. 30% d’élasticité c’est vraiment du confort supplémentaire pour ce modèle. Surtout si comme moi vous êtes sensible du ventre et/ou que vous avez un peu tendance à gonfler à ce niveau-là. Je me suis fiée aux conseils donnés sur le blog de Deer and Doe et j’ai choisi le denim stretch de chez Little fabric. La qualité est top et l’élasticité parfaite pour ce modèle. Attention simplement au premier lavage, le tissu dégorge beaucoup ! Je vous conseille de le lavez plusieurs fois tout seul au risque de colorer toute votre lessive.

J’ai recoupé la même taille que la dernière fois, 38 à la taille et 38,5 aux hanches. Oui, oui, une demi-taille ça compte ! Le rendu est nickel ainsi qu’en pensez-vous ? Que dire de plus que la dernière fois ? Je suis toujours autant convaincue par ce modèle flatteur et féminin. Cette version blue-jean est beaucoup plus confortable que la première et bien plus pratique à porter au quotidien. Depuis qu’il est cousu, je le porte non-stop ! (Désolée pour les plis-plis, à la fin d’une journée à bouger dans tous les sens le repassage n’est plus optimal !)

Le prochain Safran sera un basique noir. Mais je n’ai pas encore trouvé le tissu parfait pour. Si vous avez une référence de tissu noir de bonne qualité et suffisamment stretch, faites-moi signe !

***

Modèle Pantalon Safran de  Deer and Doe – taille 38/38,5
TissuDenim stretch de chez Little Fabric

Je porte aussi mon t-shirt plantain marinière, un gilet et une ceinture rose trouvés lors d’une virée chez Primark Lille, des ballerines roses poudrées achetées sur le site de La Redoute et ma montre ice rose.

Les photos ont été prises au parc floral bordelais, dans la pivoineraie qui était en fleurs. J’adore les pivoines, ce sont mes fleurs préférés !

***

Passez un bon week-end prolongé si vous avez la chance de faire le pont !
Des bises ♥

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE

Un protège carnet de santé {DIY}

Tags

, , , , , , , , ,

Chouette, un nouveau tuto !

Je sais que vous les attendez avec impatience mes tutos ! Aujourd’hui j’ai le plaisir de vous proposer un petit ouvrage utile et très facile à réaliser : un protège carnet de santé.

Pour la petite histoire, c’est une élève qui m’a donné l’idée de ce tuto. Elle est venue en cours de couture avec ce projet mais n’avait pas de patron pour le faire. J’ai donc cogité pour lui donner les mesures à prendre et pour comprendre comment monter les choses pour ne pas avoir de coutures apparentes. Comme le rendu était réussi et super sympa, j’ai pensé que ça serait chouette de partager le modèle avec vous.

Je vous propose donc un modèle de carnet de santé qui se referme grâce à des petits liens noués. Je trouve cette finition trop mignonne et plus délicate qu’un simple élastique ou rabat. La particularité de ce modèle c’est également de n’avoir aucune couture apparente. L’endroit comme l’envers est propre. Vous verrez que ça implique un pliage qui n’est pas très intuitif !

J’ai réalisé mon protège cahier dans un liberty trop joli. J’ai choisi de tout faire dans le même motif mais libre à vous de customiser votre ouvrage comme vous le souhaitez. Ajoutez un prénom ou un motif brodé sur la couverture pour le personnaliser. Amusez-vous !

Je suis bien contente d’avoir enfin changé la couverture moche de mon protège carnet de santé. Cela peut également être une chouette idée de cadeau pour une naissance par exemple.

J’espère que ce tutoriel vous plaira et que vous réaliserez de jolis ouvrages issus de ce modèle. Bonne couture !

***

Le pas à pas à télécharger :

Protège carnet de santé – les tutoriels de louise

– A usage privé seulement, merci de respecter mon travail –

***

J’ai utilisé un liberty pour l’extérieur et un coton uni pour la doublure

***

N’hésitez pas à me donner votre retour, ça me fait toujours plaisir !
Sur les réseaux sociaux, vous pouvez tagger avec @leslubiesdelouise pour que je puisse voir vos œuvres car je réalise que je passe parfois à côté. Si vous préférez, vous pouvez m’envoyer vos photos par mail ou par messages privés sur Facebook.
♥♥♥

Bonne couture ! :)

RETROUVEZ TOUS MES DIY

Aldaia, ma petite robe noire

Tags

, , ,

On le répète partout : la petite robe noire est un basique de la garde-robe !

Dieu sait que j’en ai cousue des robes ! Et pourtant, je n’avais qu’une seule robe noire, celle-ci. Je la porte encore beaucoup mais la pauvrette commence à être bien usée. Il m’en fallait donc une autre…

Celle-ci a été cousue il y a déjà pas mal de temps mais je ne l’avais pas encore photographiée. Nous avons profité d’un rayon de soleil et d’un peu de temps libre pour investir la jolie cour Mably de Bordeaux. C’est un endroit charmant en pierre blanche typique de la région. Et étonnamment toujours désert ! C’est l’idéal pour moi pour faire des photos car j’ai toujours un mal fou à rester naturelle lorsque des gens me regardent.

Voici donc la robe Aldaia de Pauline Alice. C’est un modèle qui est sorti il y a déjà quelques temps. Je l’avais acheté dès sa sortie mais j’ai tardé à la réaliser et ensuite à la photographier. Entre temps une autre collection a pu voir le jour… Vous savez que je ne suis pas une blogueuse au top de la tendance, mais qu’importe !

On dirait que cette robe a été pensée pour me plaire. Un cache cœur et une jupe qui tourne, la robe parfaite pour moi ! Mais vous allez voir que ce patron propose différentes combinaisons. Dans cette pochette, vous avez trois bustiers, trois manches et trois jupes, ce qui fait un total de 27 combinaisons ! Autant dire qu’il y a de quoi faire et qu’il y en a pour tous les goûts.

Il s’agit d’un modèle en jersey. Si vous avez une surjeteuse, c’est l’idéal. Mais si vous n’en n’avez pas, ne vous inquiétez pas. Vous pouvez tout à fait coudre la robe à la machine à coudre. Je vous invite à revoir ma vidéo à ce sujet si vous voulez avoir plus d’informations : comment coudre le jersey à la machine à coudre. Sinon, il me semble me souvenir qu’il y avait également des explications sur le site de la créatrice. Je vois la question arriver de loin : vous ne pouvez pas coudre cette robe dans un tissu non extensible. Les modèles en jersey sont généralement conçus avec une aisance négative, c’est à dire que vous ne pourrez pas l’enfiler ou vous serez probablement trop serrée si vous la cousez dans un tissu non extensible.

Ici, j’ai choisi de réaliser le haut de la version B avec la jupe de la version C. Comme d’habitude, j’ai taillé un 36 que j’ai augmenté en 38 à la taille (voir comment faire). J’ai également réalisé un ajustement de stature sur le buste. J’ai retiré 1 cm entre les épaules et la poitrine. Je rappelle que j’ai un buste « hors normes » du fait de ma petite taille et que c’est un ajustement que je dois faire à chaque fois. J’essaierai de vous photographier ça un jour. Ce n’est pas du tout la faute du modèle. Il y a de fortes chances que la robe vous aille nickel sans modifications si vous êtes de taille standard.

Avec ces différents ajustements, la robe est parfaite pour moi. Ce fut un plaisir à coudre et c’est un bonheur encore plus grand de la porter. Les robes en jersey, c’est vraiment le pied. Ce modèle est élégant mais je suis à l’aise comme si j’étais dans une « robe de nuit ». Du coup, je l’ai déjà beaucoup sortie au boulot comme en soirées. Ici, je l’ai associée à mes nouvelles chaussures à paillettes trop chouettes dans un esprit plutôt festif.

Je pense que j’ai fait le tour de ce modèle ce que j’adore. J’en referai une autre avec grand plaisir si je trouve un nouveau jersey qui me plait (je suis super difficile !). Je vous envoie des bises et je vous dis à très bientôt !

PS : Désolée pour le repassage, les photos ont été faites en fin de journée ! ;)

***

Modèle : robe Aldaia de chez Pauline Alice – taille 36/38
Tissu : Jersey de chez Ramon du marché Saint Michel à Bordeaux
Qui ressemble beaucoup au jersey Romanite de chez Tissus.net

Je porte aussi des ballerines à paillettes trouvées chez La Redoute et ma jolie montre Cluse.

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE