Il parait qu’il faut prendre des résolutions

Tags

, ,

Tout d’abord, je vous adresse tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui commence, je l’espère, heureuse pour vous.

Les débuts d’année sont souvent l’occasion d’inscrire de bonnes résolutions à notre style de vie. Résolutions que l’on espère tenir et qui portent l’espoir d’une vie plus seine, plus heureuse et mieux remplie. Il existe tout un tas de bonnes résolutions mais celle que je vois le plus souvent passer et celle qui m’a longtemps tenu à cœur c’est : « avoir une meilleure organisation ».

Pendant de nombreuses années, j’ai fait la résolution de mieux m’organiser. J’ai acheté nombre d’agendas, j’ai commencé un bullet journal, j’ai des dizaines de cahiers en tout genre et bien plus encore de listes volantes. Tout ça parce que je pensais que je n’arrivais pas à faire tout ce que je devais faire seulement parce que je n’étais pas bien organisée. Je suis certaine que je ne suis pas la seule à penser comme ça.

On parle beaucoup d’organisation dans de nombreux domaines. On organise sa maison en rangeant et triant, on organise sa vie avec le bullet journal, on fait des listes à gogo, les applications du téléphone permettent de mettre des rappels, on a un programme sportif, les menus de la semaine, on fait des budgets shopping, on sature nos plannings… On en parle tellement partout qu’il semble normal que ce soit le bon fonctionnement à avoir. Sauf que récemment, je me suis rendue compte que l’organisation ce n’était pas fait pour moi.

C’était en fin d’année dernière, lorsque ma copine Clotilde a lancé un projet trop génial. Il s’agit de créer sa garde-robe capsule en sélectionnant 12 modèles de vêtements à coudre tout au long de l’année. Le principe est simple : 1 vêtement par catégorie, 1 vêtement cousu chaque mois et à la fin de l’année une garde-robe complète. De quoi être super fière de soi, sans trop de pression et prise de tête. Je vous invite à aller lire tous les détails sur son blog si ça vous intéresse et y participer si le cœur vous en dit. L’idée est super sympa et a déjà fait énormément d’adeptes.

Sauf que moi, j’ai tout de suite compris que ce n’était pas pour moi. J’avoue que j’ai dû un peu analyser les choses car comment peut-on trouver un projet super chouette et en même temps ressentir que ça n’ira pas ? Le concept convient à tellement de monde, pourquoi ça bloque autant chez moi ? J’avoue que j’ai un peu culpabilisé car une partie de moi voulait participer à ce projet mais l’autre me disait « n’y vas pas, ce n’est pas pour toi ». Mon mari dira que c’est parce que « je suis une rebelle de la life » mais en réalité c’est simplement une histoire de fonctionnement.

J’ai compris par cette histoire que je n’étais pas faite pour l’organisation. Au lieu de me rassurer et de me donner un cadre stable, les listes m’angoissent. C’est certain que nous avons besoin de plannings et de plans pour gérer le quotidien et le travail. Nous avons tous des impératifs et c’est quand même bien d’être organisé pour ce qui est « obligatoire ». Ça évite un grand nombre de problèmes ! Mais pour tout ce qui n’est pas « impératif » comme les loisirs, il est clair que je n’ai pas besoin de plans. Pourquoi planifier alors que je sais parfaitement qu’un imprévu va prendre une place plus grande et décaler indéfiniment ma liste. Et ensuite, je culpabiliserai de ne pas avoir fait ce qui était écrit. Comme si mes plannings étaient figés. Noté c’est noté ! Ça fait plusieurs années que je fonctionne comme ça et je vous bien que ça ne marche pas.

J’ai un fonctionnement à part, je le comprends aujourd’hui. J’ai besoin d’espace pour créer, d’espace psychique j’entends. J’ai besoin de ne pas vraiment savoir par avance où je vais. Ça semble curieux pas vrai ? Mais ce n’est finalement pas si bizarre que ça. Sans listes, sans programme, sans prise de tête et en lâchant prise, tout s’éclaire et l’inspiration vient d’un rien. J’en ai pour exemple même ce billet que je rédige très tard le soir, à la sortie du yoga. Je m’étais promis d’aller me coucher tôt mais en marchant dans le vent et la pluie, les phrases me sont venues… Il fallait que je les couche sur papier, et voilà !

Dans tous les domaines c’est pareil : je pars toujours d’une vague idée de base, d’un ingrédient, d’un détail et je chemine sans jamais trop savoir où je vais atterrir au final. J’ai besoin de laisser parler l’inspiration et de me laisser guider par elle. C’est ma façon de fonctionner, c’est ce qui me me va le mieux en ce moment. Et finalement, les résultats ne sont pas si mal ! :)

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Tout simplement pour vous montrer que ce qui convient au plus grand nombre et bien peut-être que ça ne convient pas à vous. J’ai passé toute ma vie à me battre pour coller à ce que je pensais « normal » mais la normalité n’existe pas. Le plus important c’est de s’écouter et de faire ce qui est bien pour soi. Si planifier vous rassure et permet de vous dépasser et d’être fière de vous alors foncer. Si comme moi, ça a plutôt pour effet de vous bloquer et de vous culpabiliser alors arrêtez. J’ai pris l’exemple de l’organisation car c’est celui qui s’est révélé à moi récemment mais je crois que c’est exactement la même chose pour tous les domaines de la vie.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec un truc qui semble couramment admit, posez-vous sincèrement la question : est-ce que c’est bon pour moi ? Si la réponse est non, alors vous avez tout le loisir de créer quelque chose d’autre qui sera meilleur pour vous. Et vous allez certainement être mieux dans votre peau.

Voilà donc ma résolution pour 2017, que je vous offre aussi en cadeau : M’écouter plus et lâcher prise.  » Tout ce pavé pour ça ? » – vous dites-vous peut-être. Mais ça me tenait à cœur de vous parler de ce sujet car ça fera peut-être écho chez quelqu’un. Et alors je me sentirai un peu moins seule ! ;)

Rendez-vous en fin d’année pour voir ce que tout ça donnera ! ;)

Je vous embrasse, prenez bien soin de vous ♥

Au revoir 2016 !

Les derniers jours de l’année sont toujours remplis d’émotions. La nostalgie des jolis moments passés ou l’amertume des instants difficiles. Quoiqu’il soit arrivé durant cette année qui s’achève, nous ressentons tous de l’espoir pour les nouveaux jours à venir.

Pour ma part, cette année fut un joyeux mélange de moments de bonheurs et de mauvaises nouvelles. Je ne vais pas détailler plus que ça tout ce qu’il s’est passé en 2016 car je fais les récapitulatifs chaque mois. Mais ce que je retiens de cette année riche en émotions c’est que quoi qu’il arrive, on peut tout surmonter. J’ai arrêté de vouloir que tout soit parfait-heureux-rose-à paillettes. La tristesse et le noir et blanc fait partie de la vie. Et en fait, si on accepte de vivre comme ça vient et bien ça se passe beaucoup mieux. Voilà ce dont je suis la plus fière cette année : j’ai accepté de vivre en nuances d’émotions. J’ai lâché prise sur mon idéal de vie parfaite, et ça fait le plus grand bien.

Paradoxalement, le fait d’accepter le « moins bien » m’a permis d’être beaucoup plus heureuse par ailleurs. Et ça s’est vu sur mes photos de blog, particulièrement en fin d’année. Je suis de ces blogueuses qui apprécient les séances photos. Non pas que j’ai envie de me prendre pour une starlette ! Pour moi, c’est surtout de chouettes moments de rigolade avec mon mari. J’aime trouver des lieux sympathiques pour faire les photos, et de faire passer une émotion à travers l’écran d’ordinateur. J’espère donc pouvoir continuer sur cette lancée en 2017 et je croise les doigts pour que vous aimiez les billets avec un milliard de photosau moins !- parce que je ne suis pas vraiment partie pour changer.

La grosse nouveauté de 2016 était l’ouverture de mes cours de couture. J’en avais envie depuis longtemps ! Je n’avais pas réalisé combien ça allait me rendre heureuse de transmettre ma passion « en direct« . Vous avez été nombreuses à me rendre visite, et vous m’avez toutes apporté plus que vous n’imaginez. Merci à toutes pour ces instants d’échanges. J’espère pouvoir continuer à vous rencontrer l’année prochaine !

D’un point de vue couture, j’ai l’impression d’avoir ralenti le rythme cette année. Je ne pense pas que si je m’amuse à compter toutes mes cousettes, il y en ait moins que l’année dernière. Mais dernièrement je ne me mets plus la pression pour coudre. Ça c’est l’un des vices du blog : avoir envie de produire pour avoir des choses à vous raconter. A tel point que parfois le plaisir de coudre s’en est allé. Mon lâché prise se situe à ce niveau-là aussi. Tant pis si pendant une semaine ou plus, je ne publie rien ici. Je sais que certaines attendent impatiemment mes billets et vous me dites parfois qu’il y a une petite frustration lorsque rien de nouveau est sorti -> vous êtes trop chou ♥. J’ai compris cette année que je ne pouvais pas faire plaisir tout le temps à tout le monde. C’est impossible en fait ! Vous êtes bien trop nombreux. Ça ne sert même à rien d’essayer, à part de m’épuiser. J’ai compris ça et ça m’a permis de relativiser. L’année dernière, je vous racontais que j’avais une pression de dingue et aujourd’hui je vous dis que je lâche prise. Que de changements en une année ! Comme quoi, tout est possible…

Ce qui ne change pas en tout cas c’est tout le bonheur que vous m’apportez au quotidien. Je ne vous remercierai jamais suffisamment pour vos messages encourageants, les photos de vos cousettes réalisées grâces à mes tutos, vos partages, vos « j’aime », vos questions, vos visites… Vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre et ça me fait chaud au cœur. Même parfois, vous vous entraidez l’une l’autre sur mes pages et c’est tellement chouette ! Cette nébuleuse bienveillante autour de mon univers poudré, c’est un truc fantastique que j’ai toujours du mal à réaliser. Merci à chacun et chacune d’entre vous de m’offrir cela. C’est un énorme cadeau pour moi ♥

Voilà cette dernière journée de l’année 2016 qui se termine. Il va falloir se préparer à faire la fête afin de débuter la nouvelle année en beauté ! Je vous souhaite plein de jolies choses et on se retrouve très vite pour une nouvelle année créative.

Amusez-vous bien et prenez soin de vous !

Suivez-moi en temps réel sur mon compte Instagram.
Et maintenant aussi sur snapchat « LubiesdeLouise »

It’s beginning to look alot like christmas ! ♪

Ça commence vraiment à ressembler à Noël !

Cette année j’ai envie de ressentir la magie de Noël tout autour de moi. Le mois de décembre à ceci de chaleureux que tout le monde s’active à rendre son monde plus beau. Les malheurs et les problèmes, il y en aura malheureusement toujours. Et je pense que la meilleure chose à faire est de se nourrir des jolies choses de la vie.

En décembre, on fait de la place pour la lumière, le partage, les éclats de rire, les jolies décorations, le sapin qui scintille, une bougie qu’on allume, le fou rire de l’emballage cadeau le plus moche, le calendrier de l’avent, les petits pains d’épice, le bolduc qui ne frise pas, les raclettes, le dilemme de la paire de chaussures, le vin chaud, les cachotteries pour les surprises, les chansons de Noël qui tournent en bouclent, les copains, les beaux gâteaux de mon chéri, cette passion soudaine pour les pulls de Noël, les chocolats à gogo, les plaids douillets, re-regarder les Harry Potter, coudre une jolie robe, penser aux gens qu’on apprécie…

Voilà ce qu’est chez moi la magie de Noël, et j’avoue que cette douceur fait le plus grand bien au cœur.

Tout ne peut pas être parfait comme dans le films qui passent en boucle en ce moment mais ce Noël sera le notre. Il est ce qu’on en fait et il suffit bien souvent de peu de chose pour être heureux. Je vous souhaite de savourer tous les bonheurs qui passeront ces prochains jours et de pouvoir passer de bons moments avec les personnes que vous aimez. Car là est le plus important : être ensemble et s’amuser.

Passez de très belles fêtes de fin d’année. Et prenez bien soin de vous ♥

***

Chiffon cake cuisiné par Valentin issu du livre Toute la pâtisserieaux éditions Solar * Décorations de Noël de chez Truffaut * Recette du vin chaud * Robe Zéphyr de Deer and Doe * Veste H&M * Chaussures Besson * Montre Daniel Wellignton (-15% LUBIESDELOUISE) * Bougie Durance * Chaussons Etam *
*