Tags

, , , , ,

Très sincèrement, à un moment je n’y croyais plus. Je pensais vraiment que jamais je ne publierai cette robe sur le blog.

Robe toupie Eglantine et Zoé - les lubies de louise-4

Il y a des gens qui ne vont pas hésitez à lâcher leurs critiques lorsqu’il y a quelque chose qui n’a pas été ou qui ne colle pas avec leur façon de penser. Personnellement, je suis plutôt du genre à laisser couler. Lorsque quelque chose ne me plait pas ou me dérange, je passe mon chemin. Je n’aime pas apporter du négatif aux gens. Lorsque je n’aime pas, je préfère utiliser la petite croix rouge qu’il y a en haut de mon écran plutôt que de perdre du temps à critiquer.

Mais il y a critiques et critiques. Une copine à moi, qui se reconnaîtra surement, m’a rappelé il y a peu qu’il y avait les critiques méchantes et les critiques constructives. Et pour les différencier, il suffit je la cite « de se demander si c’est dit pour aider à avancer ou juste pour plomber« . C’est certain que les critiques peuvent être positives lorsqu’elles ont pour objectif d’améliorer les choses.

Robe Toupie Eglantine et Zoé- les lubies de louise-4

Début septembre, j’ai eu le plaisir de recevoir l’un des kits couture de la marque Églantine et Zoé. J’ai choisi de réaliser la robe toupie car le modèle me plaisait beaucoup et que j’étais tombée amoureuse du Liberty qu’elle proposait. Je sais bien qu’il y a du pour et du contre à propos des kits créatifs et chaque avis est légitime. Personnellement, j’aime bien ces concepts où on reçoit une jolie boite avec tout ce qu’il faut pour réaliser un bel objet. J’ai déjà eu l’occasion d’utiliser des kits ici et et à chaque fois c’était un plaisir. Moi, ça me rend contente ! :)

Robe Toupie Eglantine et Zoé- les lubies de louise-2-2Robe Toupie Eglantine et Zoé- les lubies de louise-3

La particularité des kits couture d’Églantine et Zoé est de livrer le tissu déjà découpé dans la taille commandée. J’avoue que j’étais un peu dubitative à ce sujet ayant une taille hors des standards mais j’avais vraiment envie de tester. J’ai cousu la robe sans souci technique mais une fois montée ce fut la catastrophe. Ça n’allait pas. Mais pas du tout du tout… La robe était beaucoup trop grande et seul le V du dos et la jupe tombaient bien.

J’ai commencé par reprendre les découpes princesses d’un centimètre, ce qui me faisait du -4 cm sur le devant. J’ai remonté les épaules pour avoir la poitrine au bon endroit, redescendu les emmanchures pour pouvoir piquer les manches. Manches qui n’allaient pas du tout. Elles étaient trop larges pour moi et trop longues aussi. Alors j’ai réduit mais l’effet n’était pas joli. J’ai aussi rogné les côtés, et remonté la ligne de taille mais seulement devant… Je me suis contorsionnée pour épingler la robe sur moi, je me suis piquée avec les épingles, j’y ai passé de heures et des heures. Puis j’en ai eu assez de coudre et de découdre, je l’ai terminée, je l’ai enfilée et j’ai pris mes photos.

Robe Toupie Eglantine et Zoé- les lubies de louise-7 Robe Toupie Eglantine et Zoé- les lubies de louise-6 Robe Toupie Eglantine et Zoé- les lubies de louise-5Robe Toupie Eglantine et Zoé- les lubies de louise-1-3

Cette robe, je savais que je ne le porterai jamais dans l’état. Ça ne m’allait pas, je n’aimais pas… J’étais super déçue parce que le tissu est magnifique et super agréable à porter. Et la coupe avait un sacré potentiel !

Suite à mes déconvenues, Zoé la créatrice m’a gentiment contactée pour comprendre ce qui c’était passé. Après quelques échanges téléphoniques nous en sommes venus à la conclusion que soit on m’avait envoyé la mauvaise taille, soit qu’il y avait un problème de patronage de la robe que le Liberty plutôt raide accentuait. Elle a émis comme projet de redessiner des petites manches afin d’affiner le modèle. Ce qu’elle m’a envoyé accompagné du patron du corsage devant en taille 36.

A ce stade-là, je l’avoue, j’ai laissé traîner. Parce qu’il fallait tout découdre… Les manches, les côtés, la parementure, ma ligne de taille. J’ai eu la flemme et surtout l’envie de passer à autre chose. Puis les mois ont passés…

***

Mi-janvier, j’ai eu le plaisir d’assister pour la première fois au café couture bordelais qui est organisé tous les mois par Marie de Fil à suivre. Je venais de terminer ma chemise bruyère et je n’avais pas de projet en cours. J’étais partie pour décalquer un nouveau patron mais tout à coup ça a fait « tilt« . Et si je profitais de l’occasion pour demander à une bonne âme de m’épingler ma robe sur moi ? C’est Sandrine et Clotilde qui s’y sont collées – merci les filles ! – et grâce à toutes leurs petites épingles ça a été tout de suite mieux.

Une fois lancée c’était gagné. J’ai recousu la robe moulée sur moi et le rendu est tout de suite plus flatteur. Les petites manches donnent du caché à la robe et je trouve que c’est bien plus joli et moderne que les manches de la version originale. Je suis enfin satisfaite de cette cousette qui revient tout de même de loin !

Robe toupie Eglantine et Zoé - les lubies de louise-2 Robe toupie Eglantine et Zoé - les lubies de louise-3 Robe toupie Eglantine et Zoé - les lubies de louise-6 Robe toupie Eglantine et Zoé - les lubies de louise-1 Robe toupie Eglantine et Zoé - les lubies de louise-10 Robe toupie Eglantine et Zoé - les lubies de louise-7Robe toupie Eglantine et Zoé - les lubies de louise-9

Deux moralités à cette aventure !

La première, c’est que mes déconvenues ont permis de dialoguer avec une adorable créatrice. Qu’ensemble, nous avons pu déterminer ce qui posait problème et elle a pu y remédier. Aujourd’hui, la robe Toupie est vendue dans la version manches courtes et je trouve qu’elle est bien plus jolie ainsi. Et je pense ne pas trop m’avancer en disant que Zoé projette de proposer des patrons et non plus des vêtements pré-découpés. Il fallait tenter, c’était une idée originale ! Mais c’est vrai que nous, les couturières, on aime bien avoir le patron pour pouvoir gérer les tailles, les retouches et aussi pour pouvoir refaire le vêtement à volonté. ;)

La seconde moralité, très importante pour moi qui suis sauvage et timide, c’est qu’il est enrichissant d’être entourée. Sans le café couture et sans Sandrine et Clotilde, ma robe serait encore dans mon panier d’en-cours. C’est bien beau de savoir coudre, la théorie et tout et tout. Lors de problèmes d’ajustements comme ceux que j’ai eu avec cette robe, la seule solution c’est d’épingler sur soi. Et épingler sur soi-même, face à son miroir, c’est juste impossible… Ou alors il faut un mannequin parfaitement à nos mesures. Mais avouez qu’une après-midi entre copines c’est tout de même bien plus sympathique ! ;)

Robe toupie Eglantine et Zoé aa- les lubies de louise-1

Voilà pour les aventures de cette robe. Finalement, tout est bien qui finit bien ! Et vous, avez-vous déjà eu des projets que vous ne pensiez jamais terminer ? Ou des en-cours oubliés dans votre panier ?

Robe toupie Eglantine et Zoé - les lubies de louise-8