Ces derniers jours, mon esprit est 100% tourné vers cette machine car je vous prépare ma seconde masterclasse couture sur ce thème. J’adore la surjeteuse, c’est une machine sensationnelle pour les coudre ses vêtements. Mais je sais qu’elle peut être un petit mystère si on ne la connait que de nom. C’est pour ça que j’ai eu envie de vous expliquer aujourd’hui à quoi sert la surjeteuse.


Qu’est-ce qu’une surjeteuse ?

Une surjeteuse est une machine qui va vous permettre de réaliser des surjets. Vous allez pouvoir couper le tissu, le piquer et le surfiler en un seul passage. Vous allez également pouvoir surfiler les bords de votre tissu pour éviter que celui-ci s’effiloche. Enfin, vous allez pouvoir finir joliment le bord d’un tissu, dans le cas de foulards ou de volants par exemple.

Est-ce que la surjeteuse remplace la machine à coudre ?

Et bien non ! Il s’agit d’une machine qui vient en complément de la machine à coudre. Le fonctionnement de la surjeteuse est totalement différent de celui de la machine à coudre et elle ne pourra pas la remplacer pour beaucoup de choses.

La surjeteuse va coudre avec 2, 3 ou 4 fils et avec deux aiguilles et deux boucleurs. Les points seront donc complètement différents de ceux proposés par une machine à coudre. Avec les couteaux, la surjeteuse va venir couper le bord du tissu avant de piquer. La finition obtenue est ainsi nette et régulière.

  • La surjeteuse ne permet pas une couture de précision (cols, bracelets de manche, formes précises, etc…), la machine à coudre est la meilleure pour ça.
  • La surjeteuse ne peut coudre que le bord d’un tissu. Pour toute les coutures à l’intérieur d’un projet, il faudra passer sur une machine à coudre.

La surjeteuse est super utile !

Pour coudre les mailles

On adore la surjeteuse car elle permet de coudre facilement et efficacement les mailles, et tous les tissus extensibles. Même si la machine à coudre permet de coudre le jersey (je vous en ai déjà parlé ici), ce n’est clairement pas son point fort. Avec la surjeteuse, on va pouvoir coudre proprement ces tissus en conservant l’élasticité. La couture pourra ainsi être étirée sans risquer de casser les fils et que tout se découse. En plus, la mise en oeuvre est rapide et super propre. Avec une surjeteuse, on peut coudre un T-shirt ou un sweat en moins d’une heure et avec un rendu impeccable. C’est sensationnel !

Pour surfiler rapidement et proprement

La surjeteuse sera un super complément à la machine à coudre pour réaliser les surfils. Surfiler son tissu permet d’éviter que celui-ci ne s’effiloche avec le temps et les lavages. Avec la machine à coudre, il faut utiliser le point zig-zag ou les points de surfil. C’est assez fastidieux à réaliser pour un rendu pas toujours optimal. Un surfil à la surjeteuse sera beaucoup plus rapide à réaliser et également beaucoup plus propre. Le couteau va couper net les fils qui dépassent avant de surfiler. Vos vêtements et projets seront solidifiés par le surfil et la finition intérieure sera jolie.

Finir le bord des tissus

Enfin, la surjeteuse permet de terminer joliment les bords d’un tissu grâce au bord roulé (ou roulotté) ou au bord étroit par exemple. Il existent d’autres points moins connus mais tous ont l’objectif suivant : Entourer le bord du tissu avec du fil pour faire une jolie finition. On aura envie de finir le bord du tissu à la surjeteuse dans de nombreuses situations : la couture de tissus fins ou délicats, la réalisation de volants, ou encore lorsque la valeur de l’ourlet n’est pas suffisante. En jouant sur des fils fantaisies, métallisés ou multicolores par exemple, on peut aussi embellir son projet.

Savoir bien l’utiliser

Je pense que vous l’avez bien compris maintenant, la surjeteuse est une machine à part entière qui n’a rien à voir avec la machine à coudre. C’est une machine qui peut impressionner de part la multiplication des fils et ses réglages plus complexes qu’une machine à coudre. Vous êtes nombreuses à ne pas oser la sortir de son carton. Cela me fend le cœur car cette machine améliore considérablement la qualité de nos cousettes. Elle ne demande qu’à être apprivoisée vous savez. La maîtriser, c’est l’adopter !

Mais avec l’entrainement et les bons gestes, l’utilisation s’avère finalement plutôt simple. Mon premier conseil pour vous c’est de bien lire le manuel et de l’avoir toujours à portée de main lorsque vous faites les réglages. Il existe également de super livres sur la surjeteuse, ma référence étant celui de Chrystelle Beynetout et Sandra Guernier, mais il y en a plein d’autres. Et il y a plein d’infos aussi ici et là sur le net.

Si vous avez besoin d’aide, je suis là !

Si malgré tout vous avez besoin d’aide, je créé une masterclasse virtuelle qui va répondre à toutes vos questions sur la surjeteuse. Et bien plus encore ! Je vais donner deux cours en direct la semaine prochaine, lundi 8 juin et mercredi 10 juin. Ces cours sont déjà complets ! Mais vous pouvez vous inscrire pour accéder à l’espace formation où je posterai les deux replay. Il y aura en plus des notes écrites et de plein de bonus pour utiliser cette machine dans de bonnes conditions (toutes les infos sur la page de vente).

Si vous avez envie de connaitre les bonnes bases pour utiliser la surjeteuse. Si vous n’utilisez qu’un seul point et que vous voulez découvrir les autres. Si vous êtes en galère avec les réglages. Ou si vous voulez apprendre des choses et me soutenir dans mes activités. Alors ce cours est fait pour vous ! J’ai très hâte de vous partager tout ce que je sais au sujet de la surjeteuse, ça va être génial !


Si vous voulez m’entendre parler de cette machine, je vous ai filmé une vidéo qui reprend un peu tout ce que je vous ai cité par écrit. Le smile en bonus. Bon visionnage, et bon surjet ! ;)

https://youtu.be/SFtnJzso1I4

J’espère de tout cœur que vous cernez un peu mieux à quoi sert la surjeteuse et quelles sont ses avantages et ses inconvénients par rapport à la machine à coudre. Mon objectif est de ne plus voir des surjeteuses qui dorment dans un coin ou dans leur carton. Et surtout, de vous transmettre le goût de réaliser de belles créations couture.

Je sais que vous allez me le demander alors j’anticipe : personnellement, je travaille avec la surjeteuse Hobbylock 2.5 de chez Pfaff et j’en suis ravie. J’avais déjà écris un article sur le sujet, quelques mois après l’avoir achetée, si le cœur vous dit d’aller lire ce que j’écrivais à l’époque.


Bonne couture et à très vite !