Tags

, , , , , , , , , , ,

Lorsque l’on commence dans la couture, il y a tout un univers de petits objets à découvrir et qui sont là pour nous faciliter la tâche. Je vous parle aujourd’hui de ce qui se trouve dans ma boite à couture.

Ma boite à couture idéale notes- Les lubies de louise

  • Des épingles : Les indispensables pour assembler les pièces ensembles. Mieux vaut les choisir les plus fines possibles afin de ne pas abîmer le tissu. Personnellement, j’utilise des épingles classiques mais les épingles avec tête de verre sont très bien également. Elles sont plus visibles que les épingles classiques ce qui est assez pratique lorsqu’on est maladroit comme moi !
  • Des aiguilles pour coudre à la main : Il y en a de toutes les sortes, à vous de trouver votre préférée pour ce que vous avez à coudre. Pour s’y retrouver il faut se référer à son numéro : Plus il est grand (proche de 12) plus l’aiguille sera fine et courte. Et vice versa, plus le numéro est petit (proche de 1) plus l’aiguille sera grosse. Personnellement, j’aime coudre mes finitions avec une aiguille assez courte.
  • Des ciseaux : C’est un investissement important lorsque l’on débute mais des bons ciseaux ça change la vie ! Il en existe de différentes tailles en fonction de leur usage. Ils sont à réserver uniquement pour le tissu, c’est le meilleur moyen de les conserver dans le temps. Personnellement, j’utilise des ciseaux Fiskarset j’en suis très contente.
  • Des craies : Elles permettent de tracer les patrons et des repères sur le tissu. Les craies s’effacent facilement en frottant avec un petit morceau de tissu ou lors du premier lavage. J’ai déjà essayé les rectangles et les crayons mais le mieux que j’ai trouvé en matière de craies c’est le porte mines de chez Bohin. Il permet d’avoir un tracé très précis et le petit taille crayon permet de conserver une pointe toujours parfaite. Il y a plusieurs couleurs dans le kit ce qui permet de tracer sur toutes les couleurs de tissus. C’est vraiment très pratique et je le recommande.
  • Un mètre ruban : Très utile pour mesurer son tour de taille ou la longueur d’un pantalon.
  • Des épingles à nourrices : Elles dépannent bien pour attacher deux tissus ensembles lors de petits incidents avec vos vêtements ou si vous avez besoin d’une fixation temporaires. Elles sont vos meilleures alliées pour retourner une bretelle ou passer un élastique ou un cordon dans une coulisse.
  • Un enfile aiguille : Très utile si vous n’avez pas des yeux de lynx ou si vous manquez de patience. Pour ma part, je ne l’utilise que très rarement mais il m’a déjà sauvé d’une crise de nerf lors de l’utilisation de fils à plusieurs brin… ou trop gros pour rentrer dans mes aiguilles !
  • Un découd vite : C’est un élément indispensable de votre trousse ! Je l’utilise très très souvent… Trop ? Comme son nom l’indique il sert à découdre rapidement les coutures que vous avez ratées ou les vêtements qui ont besoin de retouches. Je l’utilise beaucoup car je fais rarement une toile de mes cousettes et que je dois souvent reprendre les vêtements pour qu’ils soient bien ajustés. Je défais également des surpiqûres que je juge pas jolies, perfectionniste que je suis. Et aussi… comme tout le monde parfois je me plante ! Alors je défais. « Faire et défaire, c’est toujours travailler » dit ma grand-mère.
  • Un dé à coudre : Très utile lorsque vous devez coudre des tissus un peu épais, il permet de ne pas se transpercer le doigt avec son aiguille. Pour être à l’aise, il faut l’essayer et choisir la taille qui correspond le mieux à votre majeur.
  • Une règle : C’est toujours pratique d’avoir un petit double décimètre pour mesurer à quelle distance coudre ceci au cela. Je l’utilise pour mes valeurs de couture, pour ajuster mes patrons ou pour marquer des repères lors de la réalisation d’accessoires.

***

Voilà, je pense n’avoir rien oublié pour ce qui est des basiques.
Et vous, à quoi ressemble votre boite à couture ? :)