Tags

, , , ,

Le blog passe en mode automne avec la première réalisation de l’année réalisée dans les couleurs chaleureuses de la saison.

Je vous présente aujourd’hui le tout nouveau patron de la ma marque C’est moi le patron : Espérance. Dernière ce nom poétique et plein de promesse se cache un modèle de haut ou de robe parfait pour la saison qui s’annonce.

J’ai été contactée par Coralie Bijasson, la créatrice de la marque C’est moi le patron, il y a déjà de nombreuses semaines afin de faire une revue sur ses modèles à venir. Il y a une nouveauté tous les mois et j’aurai pu toutes les tester si je le souhaitais. Je suis consciente que j’ai énormément de chance d’avoir des propositions nombreuses et variées mais vous savez aussi que je n’abuse pas de la chose. J’ai toujours à cœur de vous parler des choses qui me plaisent et qui me touchent, c’est pourquoi j’ai accepté de faire la revue de ce modèle en particulier.

Ai-je besoin de vous faire un dessin de ce qui m’a séduit dans ce patron ? Il s’agit tout d’abord d’un modèle en jersey qui garanti un confort bien appréciable pour les « wonder woman surbookées » que nous sommes toutes ! C’est toujours une valeur sûre lorsque j’enfile du jersey le matin. Et lorsque le modèle reste féminin et apprêté, c’est banco ! L’encolure en V c’est aussi ma valeur sûre, je crois que c’est définitivement ma forme d’encolure préférée ! Et enfin, la particularité du modèle c’est le joli nœud croisé sur le cœur. Espérance est un patron on ne peut plus charmant, déclinable en robe ou en tee-shirt, avec ou sans manches. Je voulais initialement réaliser la version robe mais mon coupon de tissu en a décidé autrement. Ça sera pour une prochaine fois et c’est donc le tee-shirt que je vous présente aujourd’hui.

J’ai coupé le modèle dans un superbe jersey de viscose à fleurs qui provient de chez Tissus.net. Le jersey de viscose a un tombé plus souple et plus fluide que le jersey de coton. C’est également un tissu plus extensible et un peu plus difficile à travailler. Cela dit, celui-ci est fut tout à fait docile et il s’est bien laissé apprivoisé. Le rendu est top confort et tout doux sur la peau.

C’est un vêtement plutôt facile à réaliser et le patron est évalué niveau 2, c’est à dire moyen. Le seul point technique, en plus de la matière jersey, c’est le nœud. Je ne le conseille pas pour un premier vêtement mais si vous avez déjà réalisé des t-shirts vous pouvez y aller. Les explications sont claires. Si vous lisez bien les consignes et suivez les schémas, le nœud se réalise plutôt bien. Vous avez pas mal de repères sur le patron que je vous conseille de ne pas oublier de reporter sur votre tissu. Ainsi vous allez obtenir un nouage parfait.

J’ai décidé de couper une taille S qui s’évase en M à la taille alors que le tableau des mesures me proposait de réaliser une taille M. J’ai réalisé mon ajustement de stature habituel. J’ai bien fait de suivre mon instinct car le haut me m’allait pas au premier essayage. Malgré mon ajustement de stature, le décolleté était bien trop prononcé pour ma morphologie et le col en V baillait. Afin d’améliorer la chose, j’ai raboté les épaules d’un centimètre et demi côté encolure jusqu’à mourir dans la couture initiale côté manche. Comme un dessin vaut mieux qu’un long discours, je vous ai gribouillé la chose ici. Je vous entends déjà me dire que j’aurai du faire une toile mais lorsque le temps est compté on fait du mieux qu’on peut. Je modifierai le patron pour une prochaine version.

Ce désagrément de l’encolure qui baille est d’une part du à ma morphologie mais il je pense qu’il est également du à la proposition de finition du modèle. Ici, on nous propose de terminer l’encolure avec une parementure qui est à surpiquer tout autour. Il est primordial d’entoiler cette parementure afin de stabiliser le décolleté. Ceci est bien indiqué dans le patron mais je vous le réécris car c’est un point important à respecter. Pour une future version, je pense même que j’insérerai peut-être du latin dans la couture si je travaille encore une matière très élastique comme ce fut le cas ici. Ensuite, afin de maintenir la parementure, on nous propose de surpiquer l’encolure. Je ne vous cache pas qu’avant cette étape le décolleté tombait pas trop mal (c’était trop grand mais passable) et qu’ensuite il s’était bien distendu à en devenir importable en l’état. Pour moi, c’est cette étape qui a posé problème car mon jersey de viscose était très extensible et malgré mes réglages et l’entoilage, je n’ai pas pu empêcher la matière de s’étirer. Une solution pourrait consister à fixer la parementure avec quelques petits points à la main au lieu de surpiquer tout le tour. C’est ce que je fais habituellement avec les cotons mais sur du jersey les points marquent beaucoup plus. J’ai essayé mais c’était visible et ça ne me plaisait pas.

J’ai déjà réalisé un t-shirt de ce style qui était un modèle Burda, je vous le présentais . Dans ce patron, le nœud est beaucoup plus haut et la parementure est fixée dedans. Il n’y avait donc pas ce souci de finition. Il faudrait que je cogite pour voir s’il est possible d’adapter cette finition à ce modèle mais j’en doute un peu. Je vous tiendrai au courant !

Pour conclure sur ce modèle, c’est un patron qui fut agréable à coudre même si j’ai quelques ajustements à apporter. La couleur est parfaite pour la saison et me va très bien. Il ne me reste plus qu’à trouver des bas à associer avec car cette jupe est certes très chou mais elle me serre encore un peu – beaucoup !

J’espère aussi avoir le temps de tester la version robe qui me faisait le plus envie. J’essaierai de trouver un tissu moins souple pour pouvoir vous faire un retour sur la finition surpiquée.

Je vous envoie des bises et vous souhaite bonne couture !
A bientôt ♥

***

Patron : Espérance de la marque C’est moi le patron par Coralie Bijasson – taille S-M
Tissu : Jersey de viscose à fleurs de chez Tissus.net

***

Je porte aussi ma jupe Anémone que je vous présentais ici

***

Shopping :

***

Je réponds à vos questions :

Est-ce que le vêtement n’est pas trop décolleté ? Comme je l’indiquais dans l’article, j’ai du réaliser des ajustements afin que le décolleté m’aille bien. Je pense que cela dépendre beaucoup de la mais effectivement il y a un risque qu’il soit décolleté.

Comment ça se passe au niveau entretient pour le nœud ? Pas trop dur à sécher ? Ayant un autre haut avec ce type de nœud, je n’ai jamais rencontré de problème de séchage. C’est un peu plus long mais ça fini par être sec.

Est-ce qu’il taille bien ? Comme je l’expliquais, je trouve qu’il taille grand en carrure. J’ai choisi la taille S et je crois que si le XS existait il m’aurait mieux convenu pour a carrure.

Il n’a pas été trop dur de bien adapter la poitrine ? Je n’ai pas du faire d’ajustement de poitrine. Le jersey permet toujours une certaine tolérance et convient aux différentes tailles de bonnet.

Comment monter le twist ? Il s’agit d’instructions inclues dans le patron, je ne peux pas me permettre de dévoiler le secret de fabrication de ce modèle.

A-t-on besoin de techniques de couture ?  Il faut être à l’aise avec la couture des matières jersey à la machine à coudre ou la surjeteuse. Sinon, pas de point technique particulier.

Est-ce qu’il est allaitement compatible ? Oui, si on n’a pas peur de tirer sur l’encolure ça le fait ! ;)

Est-il rapide à coudre ? Il n’est pas très long à coudre. J’y ai passé peut-être 5h en tout (tetris pour faire rentrer la version robe sans succès et ajustements inclus).

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE