Tags

, , ,

On le répète partout : la petite robe noire est un basique de la garde-robe !

Dieu sait que j’en ai cousue des robes ! Et pourtant, je n’avais qu’une seule robe noire, celle-ci. Je la porte encore beaucoup mais la pauvrette commence à être bien usée. Il m’en fallait donc une autre…

Celle-ci a été cousue il y a déjà pas mal de temps mais je ne l’avais pas encore photographiée. Nous avons profité d’un rayon de soleil et d’un peu de temps libre pour investir la jolie cour Mably de Bordeaux. C’est un endroit charmant en pierre blanche typique de la région. Et étonnamment toujours désert ! C’est l’idéal pour moi pour faire des photos car j’ai toujours un mal fou à rester naturelle lorsque des gens me regardent.

Voici donc la robe Aldaia de Pauline Alice. C’est un modèle qui est sorti il y a déjà quelques temps. Je l’avais acheté dès sa sortie mais j’ai tardé à la réaliser et ensuite à la photographier. Entre temps une autre collection a pu voir le jour… Vous savez que je ne suis pas une blogueuse au top de la tendance, mais qu’importe !

On dirait que cette robe a été pensée pour me plaire. Un cache cœur et une jupe qui tourne, la robe parfaite pour moi ! Mais vous allez voir que ce patron propose différentes combinaisons. Dans cette pochette, vous avez trois bustiers, trois manches et trois jupes, ce qui fait un total de 27 combinaisons ! Autant dire qu’il y a de quoi faire et qu’il y en a pour tous les goûts.

Il s’agit d’un modèle en jersey. Si vous avez une surjeteuse, c’est l’idéal. Mais si vous n’en n’avez pas, ne vous inquiétez pas. Vous pouvez tout à fait coudre la robe à la machine à coudre. Je vous invite à revoir ma vidéo à ce sujet si vous voulez avoir plus d’informations : comment coudre le jersey à la machine à coudre. Sinon, il me semble me souvenir qu’il y avait également des explications sur le site de la créatrice. Je vois la question arriver de loin : vous ne pouvez pas coudre cette robe dans un tissu non extensible. Les modèles en jersey sont généralement conçus avec une aisance négative, c’est à dire que vous ne pourrez pas l’enfiler ou vous serez probablement trop serrée si vous la cousez dans un tissu non extensible.

Ici, j’ai choisi de réaliser le haut de la version B avec la jupe de la version C. Comme d’habitude, j’ai taillé un 36 que j’ai augmenté en 38 à la taille (voir comment faire). J’ai également réalisé un ajustement de stature sur le buste. J’ai retiré 1 cm entre les épaules et la poitrine. Je rappelle que j’ai un buste « hors normes » du fait de ma petite taille et que c’est un ajustement que je dois faire à chaque fois. J’essaierai de vous photographier ça un jour. Ce n’est pas du tout la faute du modèle. Il y a de fortes chances que la robe vous aille nickel sans modifications si vous êtes de taille standard.

Avec ces différents ajustements, la robe est parfaite pour moi. Ce fut un plaisir à coudre et c’est un bonheur encore plus grand de la porter. Les robes en jersey, c’est vraiment le pied. Ce modèle est élégant mais je suis à l’aise comme si j’étais dans une « robe de nuit ». Du coup, je l’ai déjà beaucoup sortie au boulot comme en soirées. Ici, je l’ai associée à mes nouvelles chaussures à paillettes trop chouettes dans un esprit plutôt festif.

Je pense que j’ai fait le tour de ce modèle ce que j’adore. J’en referai une autre avec grand plaisir si je trouve un nouveau jersey qui me plait (je suis super difficile !). Je vous envoie des bises et je vous dis à très bientôt !

PS : Désolée pour le repassage, les photos ont été faites en fin de journée ! ;)

***

Modèle : robe Aldaia de chez Pauline Alice – taille 36/38
Tissu : Jersey de chez Ramon du marché Saint Michel à Bordeaux
Qui ressemble beaucoup au jersey Romanite de chez Tissus.net

Je porte aussi des ballerines à paillettes trouvées chez La Redoute et ma jolie montre Cluse.

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE