Tags

, , , , , , , , ,

De ce projet, j’en suis vraiment très fière !
Il y a encore peu de temps de ça, je disais que le tricot ce n’était pas pour moi. Je suis une grosse mordue de couture et pour moi c’était beaucoup plus simple de manipuler du tissu et un patronage que de manier des aiguilles à tricoter.

Il grande favorito - rose - les lubies de louise-17

En termes de tricot, ma maman est un très bon exemple de rapidité et d’efficacité. Elle tricote super bien, super vite, tout le temps ! Elle est autant addict au tricot que moi à la couture et ce qu’elle fait est toujours très mignon. Elle m’a appris les bases du tricot il y a déjà longtemps. Mais après quelques écharpes, snoods et un gilet abandonné, j’avais lâché l’affaire en me disant que ce n’étais pas pour moi. Qu’il en fallait bien pour tous les goûts et que moi c’était la couture. Basta.

Sauf qu’un jour, j’ai découvert les podcasteuses créatives. Leurs tricots, les modèles « modernes », la vraie laine et surtout les aiguilles circulaires. C’est un monde nouveau qui s’est ouvert à moi et au fil des vidéos, je me suis dit que je pouvais tester. Pourquoi pas ? Je n’avais pas envie de faire une énième écharpe alors je me suis directement lancée dans un pull. Et ouais, la folie !

Il grande favorito - rose - les lubies de louise-1Il grande favorito - rose - les lubies de louise-4

Du coup, j’ai acheté le patron de pull le plus connu de la toile. Le célèbre Il grande favorito d’Isabell Kreamer me semblait parfait car c’est un joli basique qui était – parait-il – facile à faire. Il y avait beaucoup d’éloges à son sujet et beaucoup le conseillaient pour débuter. Aussi, comme pas mal de personnes l’avaient déjà tricoté et je me suis dit que si j’avais un problème je pourrai plus facilement trouver quelqu’un pour m’aider. J’ai donc acheté le modèle et lorsque j’ai lu les explications, j’ai un peu flippé. Dans un premier temps, je n’ai rien compris !

Je n’ai pas lâché, j’ai acheté mes premières aiguilles circulaires et je me suis mise en quête de laine. Comme je n’y connais rien du tout, j’ai utilisé celle qui était choisie la plus souvent : l’Alpaca et la Brushed Alpaca Silk de Drops. Pour les trouver, je suis allée à La Pelothèque qui malheureusement va fermer ses portes. J’ai été super bien conseillée par Stéphanie qui m’a vendu tout ce qu’il fallait pour le tricoter. La laine, ça va de soi, mais également un arrête maille et des anneaux marqueurs.

Il grande favorito - rose - les lubies de louise-15

Lorsque l’on débute dans une activité, chaque petite chose peut devenir problématique. Par exemple, j’ai du rechercher ce que voulait dire « placer le marqueur« . Ça pourra faire rire les tricoteuses mais pour moi c’était du chinois. En réalité, j’ai du rechercher des vidéos pour chaque étape, chaque terme technique et c’est là qu’on bénit internet et les filles qui font des vidéos youtube. Car en partant de rien, j’ai réussi à tricoter un pull plein de détails techniques et en plus il est super joli !

Non sans mal par contre. Le début est tout de même un peu compliqué. J’ai suivi les explications phrase par phrase et je me suis retrouvée avec un nombre de maille complètement bancal. J’ai du tout détricoter après peut être 8h de tricot et là j’en ai pleuré. En couture, quand on se plante, on découd un peu, parfois beaucoup mais on ne se retrouve jamais au point de départ. En tricot si !! C’était dur… Et j’ai failli abandonner.

Comme j’avais de la jolie laine et acheté du matériel, il fallait que je réessaie. Du coup, j’ai entièrement recopié le modèle rang par rang. Le nombre de mailles entre chaque marqueur, les augmentations à droite, à gauche. J’ai fait un truc hyper lisible pour moi et la seconde fois j’avais bien le nombre qu’il fallait. Par contre, le montage de mes mailles était trop lâche et je trouvais que mes premiers rangs n’étaient pas beaux. J’ai réfléchis un peu, je laisse, je défais ? Quitte à y passer beaucoup de temps autant que ça soit bien. Du coup, j’ai re-détricoté. J’ai monté mes mailles différemment et la troisième fois c’était la bonne.

Il grande favorito - rose - les lubies de louise-7 Il grande favorito - rose - les lubies de louise-5   Il grande favorito - rose - les lubies de louise-8 Il grande favorito - rose - les lubies de louise-9 Il grande favorito - rose - les lubies de louise-10Il grande favorito - rose - les lubies de louise-11

Le début est un peu compliqué mais lorsqu’on a compris le truc c’est vraiment un bonheur à tricoter. Le truc de fou c’est qu’il n’y a pas de couture. Il se monte en rond et au fil des étapes la forme du pull apparaît. On peut même l’essayer en cours de route, c’est super chouette. Lorsque je m’y mettais il montait assez vite. Il est resté pas mal en plan mais il y a quelques temps je me suis décidée à le terminer avant que ça soit l’été ! En quelques jours c’était fait.

Je suis épatée du tombé, la coupe est top et la taille est parfaite pour moi. Il est super doux, très chaud et la couleur est adorable. Non mais il n’est pas méga trop beau ce pull ? Je n’en reviens pas moi-même…

Il grande favorito - rose - les lubies de louise-13Il grande favorito - rose - les lubies de louise-3

J’ai vraiment halluciné d’avoir réussi à tricoter un pull aussi chouette et j’avoue que j’en suis fière. Du coup, ça m’a boostée un max pour débuter un autre projet qui a déjà pas mal avancé et il n’est pas exclus que dorénavant vous lisiez quelques billets consacrés au tricot. Parce que je crois bien qu’une nouvelle lubie a pointé le bout de son nez… héhé ! ;)

***

Modèle : Il grande favorito d’Isabell Kreamer
J’ai tricoté la plus petite taille
Laine : l’Alpaca (3 pelotes) et la Brushed Alpaca Silk (4 pelotes) de Drops.
J’ai utilisé environ 500 m de laine.
Aiguilles : Knit pro 6 et 6,5

Il grande favorito - rose - les lubies de louise-14

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS 

Il grande favorito - rose - les lubies de louise-16