Tags

, , , , , , , , , , , , ,

J’en ai déjà parlé il y a quelque temps, en automne c’est toujours un peu dur dur pour beaucoup d’entre nous. Notre moral devient aussi gris que le ciel extérieur et nous n’avons envie que d’une chose c’est de rester lové dans note canapé ou notre lit. Tous les ans, cette période est difficile pour moi mais cette année je me suis promise de toute faire pour garder le moral ! Alors j’ai essayé de comprendre un peu ce qui se passait à cette période et de savoir pourquoi nous avions pour beaucoup ce coup de blues saisonnier.

Image issue de Pinterest

Lorsque l’automne arrive, les jours raccourcissent et le mauvais temps s’installe. Le ciel et tout gris et l’humidité nous refroidit. Nous avons moins d’entrain et tout semble plus difficile. Nous avons envie de dormir mais même la grasse matinée ne nous redonne pas l’énergie nécessaire. On compense peut-être avec la nourriture réconfortante mais ça ne suffit pas non plus à nous donner le sourire. Alors pourquoi ? Qu’est-ce qui se passe en automne qui nous rend tout mollasson ?

C’est la lumière la coupable !

En cette période de l’année, et jusqu’à la fin de l’hiver, les journées sont plus courtes et la lumière naturelle est moins intense. Or la lumière joue un rôle considérable sur notre moral et notre énergie. C’est elle qui régule nos cycles de veille et de sommeil via des variations hormonales.

Image issue de Pinterest

Lorsqu’il fait jour, la lumière stimule la production de sérotonine qui est connue comme étant l’hormone du bonheur. C’est elle qui régule notre énergie, notre humeur et notre appétit. En automne, nous recevons moins de lumière et nous produisons donc moins de sérotonine. C’est ce manque de sérotonine qui est responsable de nos coups de blues et de nos fringales.

En parallèle, le manque de lumière induit notre corps à fonctionner en mode « nuit ». La mélatonine, hormone du sommeil, est a un taux plus élevé que la normale. C’est ce qui entraîne la sensation de perte d’énergie et cette envie de dormir toute la journée.

Image issue de Pinterest

Rassurez-vous !

J’ai longtemps cru que mon coup de blues d’automne était un « problème psychologique » mais maintenant je suis rassurée de savoir que c’est surtout un dérèglement physique par rapport aux saisons plus ensoleillées. Certaines personnes sont plus sensibles que d’autres aux variations de luminosité et selon mes différentes lectures cela toucherait environ 20% de la population, dont 80% de femmes. Alors si vous aussi vous vous sentez d’humeur morose en ce moment, don’t worry, vous n’êtes pas la seule et ça va passer avec le temps ! En plus, il y a tout un tas d’astuces pour lutter contre ce coup de blues… Je vous en reparle très vite :)

Image issue de Pinterest

Et vous-êtes vous touché par ce coup de blues d’hiver ? Rassurez-moi, je ne suis pas la seule ? ;)