CHARGEMENT

Ecrivez votre recherche

Life Style

L’art de ne jamais rien terminer…

Mon long break m’a permit de réaliser plein de choses… et en particulier que je ne terminais jamais ce que je commençais.

giulia-camera-computer-jump-Favim.com-518801

Peut-être est-ce votre cas à vous aussi. Vous avez plein d’idées en têtes, vous commencez beaucoup de projets et vous vous arrêtez en plein milieu pour un tas de « bonnes raisons« . Vous laissez traîner les choses des jours et des jours pendant lesquels vous entamez d’autres projets qui subiront le même sort.

Je ne sais pas trop pourquoi j’agissais comme ça mais je me suis rendu compte que c’était vraiment mauvais pour le moral. Vous le savez, je suis très créative et j’ai commencé énormément de projets dans ce domaine en particulier. Il y a par exemple ma commode que j’ai commencé à customiser, que j’ai abandonné pour faire des vêtements que certains ont été abandonnés pour d’autres, puis j’ai commencé mon coussin en crochet que j’ai laissé de côté pour faire une couverture… Ça parait peut-être futile car c’est dans le domaine créatif mais je suis pareille dans tous les domaines de la vie : le boulot, les tâches ménagères, le sport, etc, etc…

C’est une habitude très ennuyeuse car à multiplier les activités non terminées, on encombre notre esprit inutilement et on évite habilement les gratifications qu’on peut obtenir une fois le projet achevé. On remet tout au lendemain et on attend le dernier moment pour tout faire. C’est vraiment dommage car on devient de plus en plus surbookée et frustrée ! Et on se prive de satisfactions régulières…

Mais en agissant de la sorte on évite également les échecs… et je pense que c’est là la raison principale de ce petit manège qui n’a que trop duré. Tant que l’on ne termine pas quelque chose, le champ des possibles est ouvert et il n’y a pas de défauts ou d’échecs. Lorsqu’on est perfectionniste comme moi, on veut tellement faire les choses parfaitement bien qu’on est déçu au bout du compte parce que la perfection est inatteignable et l’échec et difficile à surmonter. Alors on repousse encore et encore l’échéance pour ne pas affronter cette triste réalité : ce qu’on fait n’est pas parfait, nous ne sommes pas parfait…

Là est la force du recul que j’ai pris ces dernières semaines. C’est d’arriver à me dire : ce que j’ai fait n’est pas parfait mais c’est très joli ainsi/ça m’a apporté du bonheur de le faire/de l’offrir/j’ai appris de mes erreurs/je suis fière de moi.

Maintenant c’est décidé, je ne commence rien de nouveau tant que je n’ai pas terminé tous mes projets en cours. Et je vais faire tout mon possible pour ne plus lâcher un projet et prendre du recul sur les conséquences de son accomplissement. S’il fallait retenir deux phrases aujourd’hui ça serait : « le mieux est l’ennemi du bien » et « tout ce qui est fait n’est plus à faire« . A méditer ! :)

Et vous, est-ce que ça vous arrive de ne pas terminer vos projets ?

Tags:

68 Comments

  1. lesmotsdetania 10 juin 2013

    Tu as bien raison, Louise. Tu sais, j’ai été comme ça pendant presque 15 ans et après avoir réalisé et analysé ça, c’était en fait la peur que cela ne plaise pas (y compris à moi) après avoir été terminé. Donc je cherchais des excuses. Depuis que je finis tout ce que je commence, ça va bien mieux. Je te souhaite bon courage dans cette voie ! Bisous

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      Je me reconnais dans ton témoignage, sauf que pour le moment je suis encore dans la phase « faire des efforts pour terminer les choses » c’est pas du tout naturel pour moi… à cause des 10 000 choses que j’aimerai faire :P

  2. debobrico 10 juin 2013

    C’est un article très interessant. Moi c’est le contraire je n’arrive pas à pas finir. Même si du coup le projet ne m’interresse plus trop, je n’arrive pas à laisser tomber.
    Les choses en cours m’encombrent la tête.

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      Moi aussi je pense à 10000 choses en même temps… C’est pas top !

  3. maya 10 juin 2013

    très intéressant merci de nous faire partager ta réflexion… jcrois que pour certaines créas ça m’arrive régulièrement, après pour les tâches de la vie quotidienne moins…
    mais tu as raison, il faut oser affronter de posssibles échecs et surtout en tirer des leçons!

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      Tu as tout à fait raison :) Mais dès fois c’est plus facile à dire qu’à faire :P

  4. leclindoeildemma 10 juin 2013

    Hello Louise,

    J’ai moi aussi été comme ça pdt de nombreuses années alors que lorsque j’étais lycéenne et étudiante je n’avais pas cette mauvaise habitude. Puis petit à petit ça s’est fait et l’horreur car tu perds finalement confiance en toi comme tu dis la peur de l’échec. Puis un jour j’ai commencé à écrire mon premier livre et là je me suis dit : putain Astrid t’as intérêt à aller jusqu’au bout ! au moins ça… » et j’y suis arrivée même qu’il a été publié. Il m’arrive encore comme toi de mettre de côté certaines choses mais du coup je m’oblige à faire jusqu’au bout ce qu’il y a de plus important pour moi… Maya a raison ;)

    Bise !

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      Ohhhh tu as écris un livre ! Génial, c’est mon grand rêve du moment. Mais ce qui bloque c’est « est-ce que je suis vraiment légitime pour écrire ? » et « est-ce que j’y arriverai ? »… ça a l’air si compliqué pour le moment ! Mais une amie m’a dit qu’il fallait peut-être que ce projet mûrisse quelques temps. Et puis, je fais déjà tellement d’autres choses à côté :P

      1. leclindoeildemma 10 juin 2013

        Et oui, j’ai fait des études de journalisme… Je ne bosse plus dedans aujourd’hui mais j’ai exploité le filon autrement ce qui est plus enrichissant pour moi au final. Là j’écris la suite de mon premier roman, mais je peux t’assurer que ce n’est pas tjs évident ! Lol… Mais j’ai compris que c’était réellement ça qui m’animait. Ton amie n’a pas tort je pense… ;) Puis d’un côté on a toute la vie pour réaliser nos désirs et avec le temps nos goûts et nos intentions changent…! Par exemple, moi je rêve un jour d’ouvrir mon petit shop de je sais pas quoi… Mais un truc chou et relax ! Ca commence bien ! :p
        en tout cas il est bien cool ton blog ! Je le découvre…:)

        Tu verras le mien, si tu aimes lire je te donne rendez-vous avec Emma mon héroïne qui envahit en ce moment ma tête nuit et jour (infos pour Je suis comme vous, unique !)… http://www.leclindoeildemma.com

  5. StephanieR 10 juin 2013

    Ah, je suis tellement comme toi !!! Pas tant dans le côté créative, mais dans les lancements de projets divers et variés : m’inscrire à telle formation, ma lancer dans un concours administratif, me mettre au sport (mais là, je pense avoir de la concurrence), m’intéresser à un domaine et vouloir en devenir expert et changer de domaine (bouquins, cinéma, cuisine du monde..).Et j’en passe. Je crois que pour moi, me lancer complétement et aller au bout implique l’obligation d’abandonner les autres possibilités. A cause du temps notamment. Faire des choix quoi. Vaste sujet !

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      C’est exactement ça aussi : ne pas renoncer à tout ce qu’on aime. Lorsqu’on est trop curieuse et passionnée de beaucoup de choses c’est vraiment dur de choisir ce à quoi on se consacre plus longuement… Oh si on pouvait avoir des journées plus longue et une résistance à la fatigue plus grande aussi ;)

  6. Anne-Marie 10 juin 2013

    J’ai été un peu comme toi, mais ça m’arrive de moins en moins en vieillissant de ne pas finir ce que je commence. Peut-être que j’ai fait du tri dans ce qui est important ou pas. Dis toi que le fait d’avoir réalisé tout ça, c’est 90% du boulot de fait pour tes bonnes résolutions.
    Bon courage!
    Anne-Marie

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      C’est vrai que c’est également du fait de ne pas savoir où mettre ses priorités… pas simple lorsque beaucoup de choses nous plaisent et nous tiennent à coeur ! :D

  7. M'ailes 10 juin 2013

    Ca m’arrive toouuut le temps!!!!! je me lasse trop vite des choses! je lutte, je lutte, mais pas tjs facile! J’suis une girouette!!!
    cela dit, c’est drôle, parce que la robe coquelicots que j’avais commencé avec toi et laisser de coté… je l’ai reprise hier! ;)

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      On est un peu pareille toute les deux :P J’ai trop hâte de voir ta robe terminée, j’étais trop fan de ce tissus !

      1. M'ailes 13 juin 2013

        Pour le moment, je galère grave!!!! Mais je vais essayer d’avancer ce soir dessus! Faire des plis dans du voile, mais quelle idée!…

  8. Andréa 10 juin 2013

    C’est exactement moi ça ! C’est même devenue une spécialité ahah ! L’article est très bien écrit et je m’y retrouve vraiment dans ce que tu dis.
    Je devrais faire comme toi, ne plus rien commencer tant que je n’ai pas finis mes projets mais c’est plus fort que moi…
    Et c’est vrai qu’à la fin c’est démoralisant !
    Bref très bon article :D

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      Merci beaucoup c’est très gentil :)
      Pas simple de résister à la tentation de faire plein de nouvelles choses, je comprends ;)

  9. Mymy Girly 10 juin 2013

    Oh mon dieu on dirait moi! Etant également de très créative j’ai le meme souci dans ce domaine. Ce rapport à l’echec, frustre et fait peur. Très bonne résolution: ne rien commencé sans avoir fini les projets en cours, je vais essayer de m’y tenir!

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      C’est une bonne résolution mais c’est duuuur de tenir :P

  10. Poulepondeuse 10 juin 2013

    Constamment. Pour les mêmes raisons que celles citées dans l’article. Mon mari, qui est dans le détail et la planification à l’extrême en devient fou de me voir me répandre et tout faire « à la der ». Chez moi, il y a effectivement la partie « perfectionnisme/peur de l’échec » (à un degré affolant, d’ailleurs) mais également une tendance à accumuler (les activités, les consommables, les connaissances, etc…)

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      Moi ça va, mon chéri ne dit rien au contraire, c’est un grand curieux lui aussi :D

  11. Luminouroz 10 juin 2013

    Ahahaha, je viens d’écrire un article qui rappelle beaucoup le tiens :D
    C’est horrible de s’éparpiller comme ça, certains diront que c’est une chance, que de s’intéresser à autant de choses, c’est bien mais quand on s’y perd, c’est pas top du tout :/

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      Comme pour tout, c’est l’équilibre qu’il faut trouver mais c’est pas si simple :)

  12. (made in)Faro 10 juin 2013

    Je suis entièrement d’accord avec toi : c’est très mauvais pour l’esprit et pour le moral… Pendant longtemps j’étais comme ça et en plus, je me lassais de tout.
    Désormais, je me suis rendu compte que c’était dû à un manque d’organisation. De plus, le fait d’avoir un blog me pousse à me tenir à mon « planning » et à terminer mes idées de DIY, d’articles, …
    Quand je vois que certaines choses font plaisir aux autres ou rendent services, ça me pousse à tout terminer.

    Mais il m’arrive encore de perdre ma motivation en route et de ne pas finir un projet de temps en temps… Et c’est frustrant !

    Bisous !

    Manon

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      C’est vrai que l’organisation ça joue beaucoup aussi ! Et c’est vrai que d’avoir un blog ça boost car on veut faire plaisir aux autres et ça motive :)

  13. Emilie 10 juin 2013

    Ah Ah comme je me retrouve dans tes propos!
    En permanence j’imagine ou je commence tout pleins de projet, de choses que je motive à faire pendant un temps et puis souvent…ça passe à la trappe. Le problème c’est qu’après j’ai une image de moi un peu plus négative à chaque « abandon », j’estime ne pas avoir de volonté, être désordonnée et ainsi de suite…

    Depuis que je tiens un blog, ça va mieux, ça me permet de faire quelque chose régulièrement, sans « lâcher l’affaire » et ça m’oblige quelque part à ne pas laisser tomber, à être régulière…
    Bravo à toi d’avoir su prendre le temps de mettre pause pour tout clarifier et repartir sur de meilleurs bases niveau « gestion de projets » :)

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      Je comprends ce que tu veux dire par l’image négative. Je suis comme ça aussi, j’ai l’impression de n’arriver à rien, d’avoir perdu mon temps, de ne pas être courageuse… C’est surtout pour ça que j’ai envie de changer !

  14. Madame Plume 10 juin 2013

    Je suis complètement d’accord avec toi! D’ailleurs j’ai l’impression que tu parles de moi dans ton billet… Je traine un plaid au crochet depuis 2 ans, des trucs à coudre, des meubles à repeindre, etc… etc…
    Tu as raison: il faut terminer avant de commencer autre chose!

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      Hihihi, c’est drôle ça ! L’idée du plaid c’était peut-être pas une bonne idée car c’est tellement long à faire !! Quand il sera fini ça sera une vraie victoire pour moi ;)

  15. bleuegrenadine 10 juin 2013

    c’est le grand drame de ma vie….par contre au niveau créatif je fini plutôt les choses, mais dans tout les autres domaines c’est la cata

    Répondre
    1. louiseladybird 10 juin 2013

      Je vois que nous sommes beaucoup beaucoup dans le même cas, on se sent moins seules ;)

  16. Ton stylo aurait pu être le mien, et ton histoire la mienne tellement j’ai eu l’impression de me lire :)
    Je suis en phase de guérison et je te souhaite de tout coeur d’y arriver aussi, on se sent tellement bien devant une chose terminée quelle quel soit (en créas comme au boulot ou à la maison), mais surtout, surtout, ne lâches rien…
    Marie

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      Merci beaucoup pour ce gentil témoignage, je vais faire des efforts pour m’améliorer !

  17. Agrume 10 juin 2013

    En informatique on a une devise qui résume tes deux phrases de conclusion : « Done is better than perfect ! » ;) C’est devenue mon mantra et j’avance beaucoup plus vite dans la vie comme ça. :)

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      J’aime beaucoup cette devise ! A écrire en gros devant mon bureau ;) ;) ;)

  18. Rosemonde 10 juin 2013

    Très intéressant de faire le lien entre le besoin de perfection et le fait de ne pas terminer les choses.

    Pour ma part, la lecture du livre « Petit guide à l’usage des gens intelligents qui ne se trouvent pas très doués » de Béatrice Millêtre a complètement changé ma perception à ce sujet. Pendant des années j’ai lutté avec l’idée que ce n’était pas bien de commencer pleins de choses et ne pas les terminer. Là, en un instant, j’ai compris que j’avais un esprit multi-tâche, en toile d’araignée (c’est pour cela que j’aime tellement internet) et une curiosité abyssale (soit un fonctionnement cerveau droit), et donc que j’avais juste passé à autre chose.

    J’ai aussi pu me dire que les choses qui me tenaient particulièrement à cœur, elles je les ai terminées et que les autres ce n’était pas si important…

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      Merci pour ce témoignage. Je pense que je vais essayer de me procurer ce livre qui m’a l’air très intéressant !

    2. Alexandra Ancel 8 février 2018

      Rosemonde, c’est exactement moi !!!! Je suis sur 15 pages en même temps sur internet, une avec des articles graves, d’autres sur du DIY, tout en checkant un live tweet sur un procès et en regardant des phrases d’inspiration sur Instagram. Esprit en toile d’araignée et une curiosité abyssale, c’est complètement ça !
      Je vais essayer de me procurer ce livre !

  19. LoveL'idée 10 juin 2013

    Bonjour Louise, bravo pour ce point sur toi-même ! J’avoue que je suis un peu comme ça, et je sais que c’est par peur de ne pas y arriver non plus… Et au final, comme tu dis, cela nous encombre l’esprit ! Et je suis convaincue que si on faisait tout tout de suite, le résultat serait au moins aussi bien !
    Bon courage :-)

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      Le résultat serait aussi bien et je suis sûre qu’on aurait le temps d’en faire plus ;) Parce qu’est ce que ça prend comme ressources de cogiter !

  20. juliette 10 juin 2013

    C’est incroyable comme tes mots résonnent :-) Je suis le reine de la procrastination! Et effectivement cette manière d’être finalement met à l’abris de l’échec mais pas besoin d’en dire davantage tu as tout dit en allant au bout des choses ;-) je découvre ainsi ton blog et hop je m’abonne!

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      Merci beaucoup pour ce gentil message ! ♥

  21. Marie 10 juin 2013

    je m’y retrouve complètement dans ta description, je dirais que si je « savais écrire » j’aurais pu écrire cet article moi-même. je subis cette façon d’agir depuis des années et j’en suis arrivée exactement aux mêmes constats…
    mon autre difficulté est quand je ne m’intéresse plus à ce que je commence, je traîne tellement pour finir que je ne créé plus rien, car je me mets en tête de finir ce que j’ai commencé avant de faire autre chose.
    et au final soit je perds ÉNORMÉMENT de temps, soit je ne fais… plus rien !

    voilà un article qui m’a fait du bien, je me rends compte (avec les commentaires également) que je n’est pas un comportement isolé et qu’il y a des gens qui se battent ou le subissent. d’une certaine façon c’est rassurant.
    fichu cerveau indiscipliné ;)
    MERCI !

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      Je suis ravie que mes quelques lignes aient pu servir autant. C’est énervant d’être aussi girouette n’est ce pas ? Je m’énerve souvent moi-même à cause de ça ;)

  22. eclectikgirl 10 juin 2013

    bon sang, c’est terrible, mais c’est exactement ce que je ressens.
    surtout  » C’est vraiment dommage car on devient de plus en plus surbookée et frustrée ». Frustrée et insatisfaite, c’est tout à fait ça.

    Je ne suis pas encore prête à prendre ce genre de bonne résolution …

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      Merci pour ton message ! On est beaucoup dans ce cas et je me rends compte que nous sommes nombreux à être frustrés … que faire pour changer ça ?!

  23. Lau-Lotte 10 juin 2013

    Je me reconnais dans chacun de tes mots. J’ai facile 4 à 5 album en scrap en cour, autant de charmes à finir en Fimo, une dizaine d’articles en cours pour le blog et autant de peluches à finir de coudre. Et je suis sûre que j’oublie pleiiiin de choses ! Mais tu as raison, mener à bien un projet est grisant ! J’adore cette sensation, je pense que c’est pour ça que j’en ai tellement en cours en plus des raison que tu as parfaitement énoncées.

    Je suis prête à prendre cette résolution avec toi !

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      Hey super ! Tu me donneras des nouvelles à savoir si tu as réussi à terminer tes projets ;)

  24. satinelle 10 juin 2013

    Moi c’est encore pire, j’ai plein d’idées de projet mais je ne les commence même pas… par manque de temps ou par flemme… Je sais, c’est triste…

    Répondre
    1. Zïle 11 juin 2013

      Je te rassure je fais pareil (enfin je sais pas si c’est rassurant :p)

      1. louiseladybird 13 juin 2013

        C’est rassurant de ne pas se sentir seule dans ce cas ;)

  25. padoune 10 juin 2013

    J’ai appris une chose le mois dernier, lors d’une formation pour mon boulot sur la gestion du temps, quoique tu fasses dans ta journée, établis une liste la veille de ce que tu dois faire, et le lendemain, check ta liste, et au lieu de te donner 7 heures pour faire ce que tu as à faire, dis-toi que tu n’as qu’une heur… et là, qu’est-ce que tu ferais ? Tu verras que tu feras passer tes priorités en 1er et que tu auras au moins la satisfaction d’avoir fait le plus important dans ta journée, et tu remettras au lendemain des choses qui au final n’étaient pas forcément urgentes ;)
    Bonne soirée

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      Ohh c’est génial comme technique ! Merci beaucoup pour le conseil :)

  26. Mlle Pigut 10 juin 2013

    J’ai tendance à ne pas terminer les choses aussi et à tout faire en même temps, j’ai aussi toujours pleins d’idées. Mais souvent, pour les grands projets quand vient le moment d’en commencer une autre… tout à coup, me revient l’envie de terminer le premier et c’est comme ça que j’avance !

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      C’est vrai que je fais un peu ça aussi, je fonctionne beaucoup « au feeling » :)

  27. leclindoeildemma 11 juin 2013

    A reblogué ceci sur Le Clin d'Oeil d'Emma and commented:
    Qui n’est jamais été concerné(e) ? ;)

    Répondre
  28. Joanna 11 juin 2013

    Je me retrouve tellement dans ton article ! C’est un enfer au quotidien dans mon cas et je lutte chaque jour pour abolir ce travers qui grignote parfois les frontières entre vie perso et professionnelle. Hélas je n’arrive pas à appliquer au privé ce que j’accomplis quotidiennement au travail… Mais à force de détermination on arrive à tout !

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      Il faut poursuivre les efforts et un jour ça sera naturel, enfin j’espère ;)

  29. Claire 11 juin 2013

    Ca m’arrive tout le temps ! A tel point que parfois, je fais comme un arrêt sur image et me force à reprendre ce que j’avais laissé de côté pour démarrer autre chose.

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      Mon chéri est un peu comme ça aussi, à bloquer devant les choses ;)

  30. insanevanilla6 11 juin 2013

    Hum, je suis pareil Louise ! Mais depuis quelques temps, je me soigne. D’ailleurs le fait que tu ai un blog aussi beau et complet montre que tu a mené ton projet jusqu’au bout (dixit une nana qui a commencé 6 blogs avec un article chacun XD) ! Bonne continuation à toi ! Kissss

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      Merci c’est vraiment gentil ! C’est vrai qu’il faut être régulier pour tenir un blog, j’avais presque oublié ce détail… je suis bébête parfois ;)

  31. thepinknymphea 11 juin 2013

    Merci pour cet article. Je suis aussi du genre à commencer et ne pas finir. Lancer mon blog a été une gageure pour moi d’ailleurs!

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      C’est vrai qu’un blog c’est un bon exercice pour la régularité ;)

  32. Fougazi 12 juin 2013

    1/ Il y a en effet bcp de satisfaction à terminer une tache et à parvenir à son objectif car cela conforte l’idée qu’on est capable de réaliser dans ce monde, comme les autres en fin de compte?
    2/ Il vaut mieux réfléchir avant de se lancer car il est préférable de réaliser de petites choses completement, que de s’arreter au milieu de grands projets.
    3/ Par conséquent c’est par les réalisations qu’on apprend à mieux se connaitre soi même car ca en devient une mesure d’évaluation
    4/ Enfin, le succés est gratifiant, mais l’échec demeure à mon sens un merveilleux enseignant

    Répondre
    1. louiseladybird 13 juin 2013

      Je suis tout à fait d’accord avec tout ! Il y a plus qu’à appliquer j’ai envie de dire :P :P :P C’est ça le plus dur…

  33. Alexandra Ancel 8 février 2018

    Holala, j’aurais pu écrire cet article ! C’est tellement moi ! mille projets créatifs en cours, mille abandonnés dans des recoins. Un tissage pour la chambre de mon bébé (qui est née depuis…tissage jamais terminé et pourtant j’y compte plus que tout), cahier d’aquarelles, cahier de rêves, livre de recettes, et tant d’autres choses que je ne peux plus les compter.

    Et je ne parle pas de mes projets dans la vie : Passer un CAP cuisine (oui mais j’ai peur de foirer), ok, alors peut être commencer doucement par faire à manger pour des amis, puis des amis d’amis et tester si ce métier est fait pour moi (oui mais j’ai le trac).

    Que des excuses, tout le temps :'( ça me fatigue, j’ai l’impression que je ne suis bonne a rien et j’ai l’impression de n’avoir au final aucun objectif dans la vie si ce n’est tenter des choses pour essayer de savoir qui je suis :'(

    Répondre

Laissez moi un petit mot, cela me fait toujours chaud au cœur ! ♥

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :