Tags

, ,

Tout d’abord, je vous adresse tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui commence, je l’espère, heureuse pour vous.

Les débuts d’année sont souvent l’occasion d’inscrire de bonnes résolutions à notre style de vie. Résolutions que l’on espère tenir et qui portent l’espoir d’une vie plus seine, plus heureuse et mieux remplie. Il existe tout un tas de bonnes résolutions mais celle que je vois le plus souvent passer et celle qui m’a longtemps tenu à cœur c’est : « avoir une meilleure organisation ».

Pendant de nombreuses années, j’ai fait la résolution de mieux m’organiser. J’ai acheté nombre d’agendas, j’ai commencé un bullet journal, j’ai des dizaines de cahiers en tout genre et bien plus encore de listes volantes. Tout ça parce que je pensais que je n’arrivais pas à faire tout ce que je devais faire seulement parce que je n’étais pas bien organisée. Je suis certaine que je ne suis pas la seule à penser comme ça.

On parle beaucoup d’organisation dans de nombreux domaines. On organise sa maison en rangeant et triant, on organise sa vie avec le bullet journal, on fait des listes à gogo, les applications du téléphone permettent de mettre des rappels, on a un programme sportif, les menus de la semaine, on fait des budgets shopping, on sature nos plannings… On en parle tellement partout qu’il semble normal que ce soit le bon fonctionnement à avoir. Sauf que récemment, je me suis rendue compte que l’organisation ce n’était pas fait pour moi.

C’était en fin d’année dernière, lorsque ma copine Clotilde a lancé un projet trop génial. Il s’agit de créer sa garde-robe capsule en sélectionnant 12 modèles de vêtements à coudre tout au long de l’année. Le principe est simple : 1 vêtement par catégorie, 1 vêtement cousu chaque mois et à la fin de l’année une garde-robe complète. De quoi être super fière de soi, sans trop de pression et prise de tête. Je vous invite à aller lire tous les détails sur son blog si ça vous intéresse et y participer si le cœur vous en dit. L’idée est super sympa et a déjà fait énormément d’adeptes.

Sauf que moi, j’ai tout de suite compris que ce n’était pas pour moi. J’avoue que j’ai dû un peu analyser les choses car comment peut-on trouver un projet super chouette et en même temps ressentir que ça n’ira pas ? Le concept convient à tellement de monde, pourquoi ça bloque autant chez moi ? J’avoue que j’ai un peu culpabilisé car une partie de moi voulait participer à ce projet mais l’autre me disait « n’y vas pas, ce n’est pas pour toi ». Mon mari dira que c’est parce que « je suis une rebelle de la life » mais en réalité c’est simplement une histoire de fonctionnement.

J’ai compris par cette histoire que je n’étais pas faite pour l’organisation. Au lieu de me rassurer et de me donner un cadre stable, les listes m’angoissent. C’est certain que nous avons besoin de plannings et de plans pour gérer le quotidien et le travail. Nous avons tous des impératifs et c’est quand même bien d’être organisé pour ce qui est « obligatoire ». Ça évite un grand nombre de problèmes ! Mais pour tout ce qui n’est pas « impératif » comme les loisirs, il est clair que je n’ai pas besoin de plans. Pourquoi planifier alors que je sais parfaitement qu’un imprévu va prendre une place plus grande et décaler indéfiniment ma liste. Et ensuite, je culpabiliserai de ne pas avoir fait ce qui était écrit. Comme si mes plannings étaient figés. Noté c’est noté ! Ça fait plusieurs années que je fonctionne comme ça et je vous bien que ça ne marche pas.

J’ai un fonctionnement à part, je le comprends aujourd’hui. J’ai besoin d’espace pour créer, d’espace psychique j’entends. J’ai besoin de ne pas vraiment savoir par avance où je vais. Ça semble curieux pas vrai ? Mais ce n’est finalement pas si bizarre que ça. Sans listes, sans programme, sans prise de tête et en lâchant prise, tout s’éclaire et l’inspiration vient d’un rien. J’en ai pour exemple même ce billet que je rédige très tard le soir, à la sortie du yoga. Je m’étais promis d’aller me coucher tôt mais en marchant dans le vent et la pluie, les phrases me sont venues… Il fallait que je les couche sur papier, et voilà !

Dans tous les domaines c’est pareil : je pars toujours d’une vague idée de base, d’un ingrédient, d’un détail et je chemine sans jamais trop savoir où je vais atterrir au final. J’ai besoin de laisser parler l’inspiration et de me laisser guider par elle. C’est ma façon de fonctionner, c’est ce qui me me va le mieux en ce moment. Et finalement, les résultats ne sont pas si mal ! :)

Pourquoi je vous raconte tout ça ? Tout simplement pour vous montrer que ce qui convient au plus grand nombre et bien peut-être que ça ne convient pas à vous. J’ai passé toute ma vie à me battre pour coller à ce que je pensais « normal » mais la normalité n’existe pas. Le plus important c’est de s’écouter et de faire ce qui est bien pour soi. Si planifier vous rassure et permet de vous dépasser et d’être fière de vous alors foncer. Si comme moi, ça a plutôt pour effet de vous bloquer et de vous culpabiliser alors arrêtez. J’ai pris l’exemple de l’organisation car c’est celui qui s’est révélé à moi récemment mais je crois que c’est exactement la même chose pour tous les domaines de la vie.

Si vous n’êtes pas à l’aise avec un truc qui semble couramment admit, posez-vous sincèrement la question : est-ce que c’est bon pour moi ? Si la réponse est non, alors vous avez tout le loisir de créer quelque chose d’autre qui sera meilleur pour vous. Et vous allez certainement être mieux dans votre peau.

Voilà donc ma résolution pour 2017, que je vous offre aussi en cadeau : M’écouter plus et lâcher prise.  » Tout ce pavé pour ça ? » – vous dites-vous peut-être. Mais ça me tenait à cœur de vous parler de ce sujet car ça fera peut-être écho chez quelqu’un. Et alors je me sentirai un peu moins seule ! ;)

Rendez-vous en fin d’année pour voir ce que tout ça donnera ! ;)

Je vous embrasse, prenez bien soin de vous ♥