Mon précieux manteau !

Tags

, , , , , ,

Enfin je peux vous parler de ce projet secret !

odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-22

Il est rare pour moi d’être autant frustrée de devoir garder le secret sur un modèle. Mais celui-là, j’avais trop trop envie de vous le montrer ! Lors de la confection tout d’abord, quand j’ai réussi à faire des raccords de fous et lors de l’essayage ensuite, lorsque mon cœur à fait un gros « boum« . Et puis, à chaque fois que je l’ai porté pour sortir. J’avais envie de vous dire « Hey ! Vous avez vu mon manteau trop chouette ? C’est moi qui l’ai fait ! ». Mais là encore, je me suis faite discrète. Et pourtant ça me démangeait vous savez ! Le jour J est arrivé. Je peux enfin vous en parler, yeah !

odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-35

Vous l’avez compris, j’étais dans la confidence de ce tout nouveau modèle de la marque ODV (On dirait des vrais) joliment prénommé « Le précieux« . Il s’agit d’un adorable manteau cintré. J’ai tout de suite aimé ce modèle très féminin. J’avoue que je ne me sens pas trop concernée par tous les modèles « oversise » que l’on nous propose, même si c’est la tendance actuelle. Je préfère largement les coupes plus proches du corps et qui mettent en valeur les courbes féminines que nous avons toutes. Ce modèle pour ça me ressemble bien. J’ai complètement craqué pour les découpes arrondies au-dessus de la taille et ses trois petits boutons. C’est la version avec empiècements et sans capuche que je vous présente aujourd’hui.

odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-8

C’était la première fois que je cousais cette marque de patron même si je suis Nathalie depuis pas mal de temps déjà. Je me suis fiée au tableau de mesures pour choisir une taille S pour le haut qui évolue en un M à la taille. Vous le voyez, c’est parfait ! Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est que Nathalie nous propose différentes adaptations possibles en fonction de sa morphologie. Peu de femmes sont pile-poil dans les standards, vous le savez bien. C’est intéressant d’être accompagnée à ce sujet lorsque le projet est aussi important qu’un manteau. Ici, vous allez pouvoir adapter son vêtement à sa stature et sa hauteur de poitrine. C’est ce que j’ai fait en me basant sur la stature 1m60 (le plus petit) et je me retrouve ainsi avec un manteau complètement sur-mesure. Le luxe non ?

odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-5

Pour un projet de cette ampleur, j’ai trouvé que ce manteau était super facile à coudre. Alors certes, si vous débutez tout juste ça peut paraître la mer à boire. Mais très sincèrement, ce modèle ne comporte pas de technique de couture insurmontable. Il n’y a pas col, pas de zip, pas de poches ou de boutonnières passepoilées, … Comme moi, vous n’êtes même pas obligé de faire des boutonnières ! Si vous avez déjà cousu des vêtements, il n’y a rien compliqué. C’est simplement un plus gros travail de minutie et de patience.

Pour moi la seule difficulté technique, c’est l’assemblage de la doublure. Personnellement, je n’avais pas compris comment la monter et j’ai fait un truc tout caca. Mais ça, c’est uniquement parce qu’au moment de la découpe je n’avais pas compris qu’il fallait ajouter des valeurs de couture au niveau de l’ourlet et qu’il y avait un pas à pas photographié. J’ai fait un peu la quiche sur ce test en ne téléchargeant pas correctement tous les documents. Et c’est sûr qu’avec les photos et les explications détaillées, tout devient plus beaucoup plus limpide. Ma doublure est donc mal fixée mais la vôtre sera parfaite, j’en suis sûre ! ;)

Pas de difficulté technique donc mais ce modèle est tout de même exigeant en temps. Il y a beaucoup de pièces à découper, beaucoup d’étapes à suivre, c’est super long – j’y ai passé plus de douze heures ! – mais le résultat en vaut la peine.

odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-7odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-14odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-12odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-48odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-101odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-28odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-45odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-2

Quelques points négatifs tout de même à mes yeux. Au niveau du patronage, il faut savoir que les poches sont petites. C’est un choix de la créatrice qui est à respecter. Mais pour ma part, ça a été ma seule déception sur ce projet. J’ai pour habitude de mettre les mains dans mes poches pour me réchauffer ou d’y glisser mon téléphone pour me libérer les mains. Ici, elles ne sont pas suffisamment profondes pour ça. Les mains dépassent un peu et le téléphone risque de tomber. Arf ! C’est dommage car sans ce détail le modèle aurait été 100% parfait.

odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-26

Les autres points négatifs ne concernent plus le modèle. Il s’agit simplement de ma fainéantise ou (soyons dans le positif) de mon envie de gagner du temps. Ce que j’aime moins c’est le format pdf, et l’assemblage de toutes les feuilles. C’est un gros projet, il y a donc beaucoup de papier à imprimer, puis à découper, puis à scotcher. Cela détends certaines personnes, si c’est votre cas bongo ! Moi ça a plus le don de me décourager mais c’est très personnel ! Je consens tout de même à cet effort pour avoir un si beau modèle, à un prix tellement abordable.

Ma dernière réserve concerne les valeurs de couture. Je trouve cela tellement agréable lorsqu’elles sont comprises dans le patron ! Ici, il va falloir les ajouter et c’est d’autant plus long qu’il y a beaucoup de pièces. Au moment de la découpe, ça nous fait perdre un peu de temps. Mais encore une fois, une fois le manteau sur le dos c’est vite oublié.

odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-20 odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-25odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-302odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-9

J’ai choisi de coudre ce modèle dans un molleton bleu marine que j’avais dans mon stock. Je n’avais pas envie de dépenser trop d’argent dans de la laine pour une version test. Il faut savoir que les tests de patrons c’est parfois quitte ou double et il m’est arrivé quelques fois que le projet soit immettable et parte à la poubelle. J’ai donc fait avec ce que j’avais et je ne regrette absolument pas car le résultat a été au-delà de mes espérances. On ne pense pas suffisamment au molleton pour se coudre vestes et manteaux mais moi j’adore cette matière. Elle se travaille bien et je trouve le rendu très chic. L’inconvénient est que ce n’est pas très chaud. Pour l’hiver ce n’est pas si bien que de la laine. Mais chez moi, à Bordeaux, le climat est doux donc ça me convient bien.

Pour la doublure, c’est utilisé un coton à fleurs pour le devant et le dos et un satin de polyester pour les manches. N’oubliez pas de toujours utiliser des matières glissantes pour les manches, votre manteau sera plus facile à enfiler.

odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-44odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-40odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-401odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-42

Je pense que j’ai fait le tour de la question. Vous le voyez à ma mine réjouie, je suis très contente de ce modèle. Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas été fière de moi lors du « Tadam ! » devant mon mari. J’avoue que lorsqu’on coud depuis longtemps, on ressent de moins en moins ces élans de fierté à la fin de chaque projet. Ça me manque, vous pouvez me croire. Mais là, j’étais super contente de moi et qu’est-ce que ça fait du bien d’être fière de soi ! Merci Nathalie, rien que pour ça ♥

odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-109

Je vous souhaite une bonne semaine et vous envoie plein de bisous !

***

Patron : Le précieux de ODV
Tissu : Molleton bleu marine, coton fleur et satin de polyester de chez Mondial Tissus

Découvrez les versions de Nathalie et des autres testeuses : Cindy, Isabelle, Muriel, Johanne, Emilie et Virginie

***

Je porte également ma tenue d’automne préférée.

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE

odv-le-precieux-les-lubies-de-louise-17

Une vraie robe de princesse

Tags

, , , , , ,

Créer du rêve du bout des doigts…

vraie-robe-de-princesse-les-lubies-de-louise-5

La couture à ce côté magique donner vie à la matière. A partir de quelques étoffes inertes, de trois fois rien, on peut réaliser tellement de choses extraordinaires. Ici, c’est mon cœur de petite fille qui a parlé. Celle qui jouait pendant des heures avec les déguisements que ma maman cousait et les foulards de ma grand-mère. Ces souvenirs d’histoires de princesses, de marquises, de bohémiennes, de robe qui brillent et qui tournent sont parmi les plus heureux de mon enfance. Maman, mamie et papy en ont mangé de la princesse ! Mais je crois qu’avec mes sœurs on devait être trop mignonnes ♥

Tout ce bonheur, cette poésie, cette fascination que j’ai pour ces espaces imaginaires, ces mondes intérieurs où tout est possible, la féerie des contes fée… Voilà ce que j’aime faire. Créer du rêve…

vraie-robe-de-princesse-les-lubies-de-louise-6

Pour réaliser cette vraie robe de princesse, je me suis basée sur le patron 135 du magazine Burda de Septembre 2015. J’ai essayé de le retrouver sur Burda Style mais ma patience a faibli. Sorry ! Il y a plein d’autre modèles ressemblant sur ce site ou ailleurs sur lesquels vous pouvez vous reposer. L’idée c’est d’avoir un corsage de base avec des manches ballons. Il suffit ensuite de coudre la robe avec un tissu de princesse et de l’agrémenter selon votre envie avec tout plein de rubans brillants. L’imagination parle et il faut se laisser guider par elle.

vraie-robe-de-princesse-les-lubies-de-louise-3

Pour ma part, j’ai eu envie de souligner les découpes princesses du corsage avec du croquet (certains disent aussi serpentine) argenté. Pour le coudre, voilà mon astuce révolutionnaire : J’ai cousu mes rubans avec un fil invisible. C’est génial ! Le fil invisible est un peu plus délicat à utiliser qu’un fil traditionnel car il glisse beaucoup et à tendance à s’enfuir. Mais pour coudre les rubans, c’est vraiment parfait car la ligne de couture ne se voit presque pas. Vous pouvez piquer à travers tout, c’est chouette. Le fil invisible c’est une tuerie ! 

vraie-robe-de-princesse-les-lubies-de-louise-4

Autre détail technique. J’ai beaucoup hésité sur la méthode de fermeture de la robe. Pressions, velcro, zip ? Je ne savais pas trop quoi faire… J’ai opté pour le zip car j’ai pensé que ça abîmerait moins le satin à l’usage. J’espère avoir fait le bon choix. Par contre, je n’ai pas cousu un zip invisible. Je suis consciente que ça aurait été beaucoup plus joli au niveau des finitions mais à l’usage je me suis dit que pour une petite fille ça serait plus compliqué. Je trouve les zips invisibles plus difficiles à « zipper » et parfois ils se coincent dans le tissu. J’ai donc choisi de coudre un zip classique, le tissu un peu éloigné de dents pour être sûre de ne jamais coincer le tissu. C’est peut-être moins joli mais je crois que ça tiendra le coup plus longtemps. Je l’espère en tout cas !

vraie-robe-de-princesse-les-lubies-de-louise-8

Pour faire vraiment princesse, j’ai ajouté les deux « sur-jupe » sur les côtés. Je n’ai aucune idée du nom de cette chose, mais vous comprenez que quoi je veux parler. J’ai utilisé un voile à paillettes que j’avais acheté il y a longtemps sur un vide grenier. J’ai tout simplement réalisé deux cercles de 70 cm de diamètre, pliés en deux puis froncés de telle façon à s’ajuster aux découpes du corsage. C’est ultra facile à réaliser et l’effet est super chouette. Je ne pourrai pas vous donner de règle précise pour reproduire ce « sur-jupe » chez vous dans une autre taille. Faites ça au feeling et ça ira très bien. Les enfants ne sont pas tellement exigeants de toute façon, tant que ça brille c’est gagné ! ;)

vraie-robe-de-princesse-les-lubies-de-louise-11vraie-robe-de-princesse-les-lubies-de-louise-2vraie-robe-de-princesse-les-lubies-de-louise-9vraie-robe-de-princesse-les-lubies-de-louise-1vraie-robe-de-princesse-les-lubies-de-louise-7

J’ai choisi de réaliser cette robe en bleu. Beaucoup ont pensé à la robe de la reine des neiges (que j’ai déjà cousu en version adulte d’ailleurs !). Mais en réalité je ne voulais pas spécialement faire la robe de cette princesse. Je suis partie de mon voile à paillettes que j’avais déjà en stock et j’ai tout simplement trouvé que c’était le bleu qui allait le mieux avec. Donc non, ce n’est pas la robe d’Elsa mais bel et bien la robe de la princesse Maya !

***

J’étais toute émue une fois la robe terminée et je le suis encore plus de savoir qu’elle a été adoptée. Je le redis, cette robe de princesse c’est bien plus qu’une simple robe… C’est un peu de magie sur terre ! ♥

vraie-robe-de-princesse-les-lubies-de-louise-11

***

Patron : Robe 135B du Burda de Septembre 2015 – taille 98
Tissu Satin de polyester, croquet argent, ruban argent de chez Mondial Tissus + Voile à paillettes acheté dans un vide grenier.
Bon plan : Fil invisible pour coudre les rubans.

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE

vraie-robe-de-princesse-les-lubies-de-louise-5

Joyeux Novembre !

Tags

, ,

Nous entrons dans le dernier mois de l’année, le mois des lumières, des cadeaux et de la fête. Mais avant de décompter les jours avant Noël, revenons un peu sur le mois de novembre.

Je suis la première étonnée de ce que je vais écrire : J’ai vécu un super mois de novembre ! Toute ma vie, l’automne a été pour moi synonyme de déprime saisonnière, de fatigue et de manque de motivation. J’ai l’impression que c’est le cas pour beaucoup de personnes d’après ce que j’entends ici ou là. Mais ces derniers mois, je fais beaucoup de travail personnel pour trouver le chemin du bien-être et du bonheur. Et ce mois-ci, j’ai commencé à voir des effets flagrants. Ça ne veut pas dire que je ne vis pas des choses moins sympathiques, ça veut seulement dire que j’arrive à bien mieux les gérer. Je suis super contente du chemin parcouru et je suis fière de moi. :)

melange-ondee-zephyr-deer-and-doe-les-lubies-de-louise-26

J’ai pas mal de choses à vous raconter ce mois-ci !

Un petit retour tout d’abord sur ma petite vente éphémère. Je vous remercie vraiment beaucoup pour tous les gentils messages que j’ai reçu au sujet de mes colliers et surtout merci mille fois à celles qui ont passé commande. Avec le recul, j’avoue que cette vente est un peu tombée comme un cheveu sur la soupe. Tout était prêt depuis tellement longtemps, il ne me manquait que le courage d’y aller. Je me suis lancée comme ça, d’un coup. ‘Hop‘ et vous n’avez rien vu venir ! La prochaine fois, je vous en parlerai plus en amont, je ferai des petits teasings pour que vous compreniez mieux mon univers créatif et ce que je veux transmettre. Je ne regrette pas cette vente un peu bancale car j’ai surmonté mes craintes et j’ai appris beaucoup de mes erreurs. Du coup c’est plutôt super positif ! Il me reste encore deux sautoirs si vous voulez l’inscrire sur votre liste au père Noël.

Ensuite, d’un point de vue « photos » ce mois-ci on s’est éclaté ! Je pense que ce nouveau regard sur la nature en automne-hiver a permis ma bonne humeur tout au long du mois. Je me suis délectée des paysages oranges et jaunes, de la brume du petit matin, de la lumière grise et ses reflets mystérieux, et même de la pluie qui ruisselle. Au lieu de me dire « il fait un temps dégoûtant« , je me disais « ah les petites plantes en avaient bien besoin » ou « oh c’est joli ce filet d’eau qui tombe de la feuille« . Ça peut paraître niais mais j’apprends au fur et à mesure à trouver le positif dans chaque chose et « en vrai« , ça marche ! Il y a tellement de positif partout. Ce n’est pas ce qu’on nous fait croire à la télé mais lorsqu’on regarde, on peut le voir. Du coup, j’essaie de partager cette vision de la vie avec vous via mes photos et celles que mon chéri fait de moi.

Point tricot : un projet en cours mais toujours pas terminé. Je vous en parlerai le mois prochain si vous voyez ce que je veux dire… ;) J’ai également tricoté quelques petits bonnets pour l’action « Met ton bonnet » organisé par la marque Innocent pour Les petits frères de pauvres. Vous avez encore jusqu’au 10 décembre pour envoyer vos petits bonnets si vous voulez participer.

J’ai un peu cousu -enfin beaucoup cousu !- mais pour le moment je ne peux rien vous montrer. C’est tellement frustrant pour moi car j’ai réalisé des choses dont je suis super fière mais je prends mon mal en patience pour vous en dire plus le moment venu. Je vous ai donc parlé de machines à coudre sur le blog. Un énorme merci pour vos retours tellement nombreux !! C’est super sympa d’avoir pris le temps de décrire vos machines. Vous êtes top ! Et merci aussi pour vos compliments au sujet de ma dernière robe

Enfin, la grosse nouveauté du mois c’est que j’ai enfin un téléphone high-tech qui peut faire tourner les stories instagram et l’application snapchat. Je suis du genre à me contenter de ce que j’ai et je n’étais pas malheureuse sans ces technologies. Mais aujourd’hui, je suis tellement enthousiaste de pouvoir partager des choses grâce à ces supports ! Une vraie petite fille qui saute partout. Je vous avais déjà raconté que je voulais parler de choses mais que je n’arrivais à leur trouver une place. Et bien voilà, j’ai trouvé ! Je vous montre ma tenue du jour, mon avancement couture, les coulisses du blog, les beaux gâteaux de Valentin, mes petits chiens, des moments drôles ou jolis, beaucoup de filtres de princesse, un peu de tout, un peu de rien, de la vraie vie… J’adore ! Donc si vous voulez, rendez-vous sur snapchat sous le pseudo « lubiesdelouise » ou sur instagram « leslubiesdelouise » mais ça vous connaissez.

Voilà, voilà ! Vous savez tout ! Je vous laisse avec mes jolies photos ♥

***

Je vous souhaite un très beau mois de décembre, rempli de douceur et de lumières. Prenez-soin de vous ♥

Suivez-moi en temps réel sur mon compte Instagram.
Et maintenant aussi sur snapchat « LubiesdeLouise » – Yeah !

melange-ondee-zephyr-deer-and-doe-les-lubies-de-louise-30