Si je peux me permettre un conseil…

Il y a quelques temps que ça me travaille, en réalité depuis l’annonce de ma grossesse. Cela fait quelques mois que je ne dis rien et que j’essaie de passer au-dessus mais aujourd’hui j’ai envie de vous en parler car cela me pèse un peu trop sur le cœur.

Vous le savez, ici c’est mon espace « loisirs » où je parle de ma passion pour la couture, le tricot, ou toutes les activités créatives que je trouve chouettes. J’adore papoter avec vous de ces sujets car on partage tous et toutes la même passion pour le fil et les jolies choses. Ce blog c’est un espace d’échanges et de partages créatifs, et c’est génial ainsi !

Tout allait super bien jusqu’à ce que je vous annonce que je suis enceinte. Et depuis ce jour, je reçois des tonnes de conseils de toute part. Il y a les mots visibles de tous ici ou sur les réseaux, et il y a les messages privés. Je suis persuadée que vos messages sont bienveillants, que vous m’écrivez avec une bonne intention derrière la tête. Mais pour moi aujourd’hui, cela devient pesant. A tel point que je me sens obligée de vous en parler ici pour que cela ralentisse, ou idéalement cesse !

Avoir un enfant, c’est une expérience tellement forte et prenante que je comprends que vous ayez envie de la partager. Et puis, cela concerne tout le monde donc chacun et chacune d’entre vous peut se sentir légitime de donner des conseils, de me dire ce qu’il faut faire ou ne pas faire. Mais il faut comprendre que vous êtes beaucoup, que je ne vous connais pas individuellement, que vous ne me connaissez pas non plus dans la vie privée… Et qu’en plus de vous tous, mes lecteurs adorés, il y a mes proches, mes amis, les voisins, les collègues, la boulangère, les clients, etc… La liste est longue et tout le monde y va de son petit conseil ! Ça fait beaucoup pour moi toute seule… Je suis certaine que vous voyez très bien ce dont je veux parler si vous êtes enceinte ou déjà parents.

Tout ce qui relève de la maternité, je pense que c’est du domaine privé. Et ici, sur le blog, c’est mon espace public d’échanges sur mes loisirs. Je peux concevoir que la frontière soit difficile à percevoir pour vous car vous voyez ma tête en photos et que je raconte beaucoup de choses. Mais pour moi elle est très claire ! Je ne raconte pas tout, bien loin de là, et je souhaite par-dessus tout que cet espace reste un endroit où l’on parle de couture, de tricot, de livres et de créativité. Pas de maternité.

Pour vous donner un exemple concret, lorsque je vous ai présenté cet ensemble pour enfant, j’aurai largement préféré que vous me donniez des idées de patrons sympas que vous avez cousus et validés, ou des adresses de boutiques de tissus d’enfants, ou juste un merci pour le partage, ou même rien du tout. Par contre, me dire ce que je dois mettre et faire, ou pas, à mon bébé, c’était hors de sujet. C’est le dernier exemple en date qui, hormones aidant surement, fait déborder le vase. Mais c’est récurrent depuis que j’ai annoncé ma grossesse sur tout un tas de problématiques (vêtements, poids, allaitement, éducation, garde d’enfants, etc…) en messages publics ou privés. Et c’est pesant.

Encore une fois, je pense sincèrement que ces messages sont bienveillants à l’origine mais je voulais que vous réalisiez qu’ils sont en réalité négatifs. Ne fais pas ci, tu devrais faire ça, tu verras ça se passera comme ça, profite parce qu’après, lis-ça c’est intéressant, etc, etc… La plupart du temps avec des fins de phrases qui se contredisent ! Même si c’est fait avec la meilleure intention du monde, ce ne sont pas des propos qui sont positifs pour la personne qui les reçoit. Moi je suis plutôt claire dans ma tête mais pensez que chez certaines personnes ça peut semer le doute, des angoisses, de la culpabilité ou dans mon cas, de l’agacement et de la tristesse. Des émotions négatives en sommes. Encore une fois, je pense que vous savez ce dont je parle si vous êtes parents… Alors s’il vous plait, ici ou ailleurs, la prochaine fois que vous commencez une phrase par « Si je peux me permettre un conseil…« , faites une pause deux secondes et demandez-vous si votre conseil s’adresse vraiment à la personne à qui vous parlez, si elle a envie d’entendre ça. Ou si vous parlez seulement de votre histoire à vous.

Votre histoire est super chouette, j’en suis sure. Et vous avez du surement très bien géré vos enfants et petits-enfants. C’est normal de se projeter dans l’histoire d’une autre tellement similaire à la sienne. Mais même en ayant eu l’expérience de 10 bambins, je pense que vous ne pouvez pas savoir ce qui est bon pour moi aujourd’hui. Parce que nous sommes tous tellement différents ! Et que la parentalité est quelque chose de personnel et d’intime. Il y a tellement de choses qui entrent en jeu… Ce qui était vrai il y a quelques années ne l’est plus aujourd’hui. Ce qui est épanouissant pour vous est peut-être mauvais pour moi. Nous avons tous des histoires et des habitudes différentes. Chaque bébé est unique, chaque famille est différente. Je suis tellement différente aussi !

Je vous remercie de vous inquiéter pour moi, c’est preuve que vous m’aimez bien je pense ! Mais je vais gérer. Avec Valentin on va gérer ! Je ne suis pas du tout inquiète. Nous seuls savons ce qui est bon pour nous. On fera aussi des erreurs ! Il faut nous les laisser faire car c’est comme ça qu’on apprendra. Et tout sera parfaitement bien.

Pour en revenir à mon exemple « goutte d’eau qui fait déborder le vase« , j’ai tellement mis d’amour dans ma cousette de l’ensemble pour mon petit que c’est là tout ce qui compte. Si de votre côté vous pensez que c’est une erreur de casting, ok. C’est votre point de vue. Mais pour moi ça n’en est pas du tout une ! Parce que c’est beaucoup trop mignon, parce que je m’en fiche complètement s’il ne le porte pas beaucoup – ou même pas du tout – parce qu’il grandit vite ou parce que ce n’est pas super pratique, parce que ça m’a permis de découvrir une créatrice de patrons et une chouette boutique en ligne, parce que j’ai passé quelques heures à penser uniquement à mon bébé… Et surtout, parce que j’ai eu beaucoup de plaisir à coudre. Je me suis amusée, tout simplement. Tout cela est tellement positif !

Je me suis dit à un moment que j’allais arrêter de poster des vêtements ou accessoires de bébé. Vous ne réalisez peut-être pas que c’est du temps que je passe pour partager avec vous et que je pourrai l’utiliser à faire d’autre choses ! Alors si en plus ça me fait des tracasseries supplémentaires, ce n’est pas la peine. Mais je réalise que c’est trop dommage pour toutes celles et ceux qui y puiseraient des idées.

Alors je préfère vous dire aujourd’hui ce que j’ai sur le cœur. En croisant les doigts pour que vous compreniez… Et que la prochaine fois la couture et la création soit au centre des échanges !

Alors « vive les bébés ! », mais surtout « VIVE LA COUTURE ! »

Des bisous à tous ♥

Un ensemble Cordoba pour mon ourson !

Tags

, , , , ,

J’espère que vous aimez un peu les « trucs de bébés » car maintenant que je suis en arrêt j’ai touuuut le temps pour coudre pour mon bébé. 

Je vous présente aujourd’hui la seconde tenue que j’ai cousue pour mon petit bonhomme (revoir la première ici). Il s’agit de l’ensemble Cordoba de la marque Ikatee. J’avoue qu’avant d’être enceinte, je mettais des œillères sur tout ce qui se rapportait aux enfants. Je n’ai jamais été une fille gaga des bébés ou à l’aise avec les enfants. Je peux le dire, ça ne m’intéressait pas du tout ! Mais malgré tout, j’avais déjà entendu parler de cette marque de patrons pour enfants à cause du très célèbre gilet Grand’ours, qui est beaucoup trop mignon. Si vous avez des petits, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil car chez Ikatee il y a des choses très chouettes.

J’étais à la recherche d’un modèle vite fait bien fait pour coudre des petits pantalons de jerseys pour mon bébé. Vu mon stock de tissu, j’ai pensé que c’était une super idée de les coudre moi-même. J’avoue que l’objectif initial était de liquider mes chutes mais pour cet ensemble vous allez voir que c’est raté ! ;)

Je me suis décidée sur cet ensemble Cordoba qui est composé d’un sarouel et d’un petit haut à manches kimono. Ce sont des modèles tout faciles à réaliser et qui ne demandent que peu de métrage de tissu et de temps. Il n’y a que deux pièces à assembler et les finitions se réalisent avec un bord-côte. Cet ouvrage est tout à fait accessible si vous débutez et peut être réalisé à la machine à coudre si vous n’avez pas de surjeteuse (retrouvez mes conseils pour coudre le jersey à la machine). Pour ma part, j’ai tout cousu à la surjeteuse et en moins de 2h c’était plié. Le plus long c’était peut-être de scotcher le pdf ! ;)

Cet ensemble est proposé sur une très grande gamme de taille : du 1 mois au 4 ans. Je trouve ça super car c’est un patron qui sera certainement bien rentabilisé. Au départ, pour faire des petits vêtements de bébé, puis ensuite pour faire des pyjamas lorsqu’il sera plus grand. Ici, j’ai réalisé la taille 3 mois. Lorsque je compare l’ensemble aux autres affaires que j’ai en cette taille, il me semble que ça corresponde bien. Mais je ne pourrai vous faire un retour sur le rendu porté qu’une fois bébé arrivé !

J’ai acheté ce joli jersey molletonné tout spécialement pour coudre cet ensemble (les bonnes résolutions sont faites pour être transgressées, hihi). Je l’ai trouvé sur le stand Le petit lapin rouge lors du salon Tendances Créatives de Bordeaux il y a quelques jours. J’ai complètement craqué sur le motif ! Vous allez le remarquer très vite si ce n’est pas déjà fait sur les réseaux sociaux, je suis très portée ours blanc pour les affaires et la déco du bébé. Ce motif était donc parfait et le rendu est beaucoup trop mignon. ♥ Je ne l’ai pas retrouvé dans la boutique en ligne mais j’en ai trouvé une version grise que je vous partage en bas du billet dans la rubrique shopping.

Je suis super contente de ce petit ensemble et je pense que je vais programmer une petite session « chutes » pour faire des tas de petits pantalons ! 

***

Patron : Ensemble Cordoba d’Ikatee, Taille 3 mois
Tissu : Jersey molletonné et bord-côte Le petit lapin rouge

Shopping :

 

Givre tout en douceur

Tags

, , ,

C’est un petit haut tout en douceur que je vous présente aujourd’hui.

Que ce soit le modèle ou le tissu, tout ce qui compose ce vêtement invite au cocooning. Et c’est particulièrement ce qu’il me faut en ce moment. Je vous ai déjà parlé du modèle Givre de Deer and Doe. J’avais cousu la robe classique et sans manches que vous avez beaucoup aimé. Cette fois, je vous présente une version haut de grossesse à manches longues. Parce que je ne vous cache pas que je ne rentre plus dans la version classique depuis quelques temps maintenant ! Elle était tellement jolie que j’en ai refaite une à l’identique, version grossesse. Mais ce n’est pas le sujet de ce billet.

Si vous regardez le dessin technique du modèle, vous verrez que la version manches longues est proposée avec un empiècement contrastant. Je trouve ça vraiment très joli mais la difficulté est de trouver deux tissus qui se coordonnent bien. Et ce n’est pas forcément évident ! Surtout lorsqu’on est difficile comme moi… Ici, je n’ai pas voulu me compliquer la vie et j’ai décidé de faire une version unie dans ce Jersey coton rose tout doux.

Pour faire une version unie, vous avez deux solutions : Soit vous décidez de coudre les empiècements contrastants dans le même tissu que la base du t-shirt. Puis vous procédez exactement comme indiqué sur le livret pour la couture du modèle. Soit, et c’est ce que j’ai fait, vous rassemblez le haut et le bas des devants, dos et manches avec un bout de scotch. En n’oubliant surtout pas de retirer les valeurs de couture qui sont déjà prévues dans le patron. Vous obtenez un patron sans empiècement et vous « sautez » donc les premières étapes du livret. On va dire que l’on gagne un tout petit peu de temps.

Comme pour la robe, la construction est un jeu d’enfant. J’ai choisi de couper entre le 38 et le 40 pour le haut et entre le 40 et 42 à partir de la taille. Oui, oui, une taille et demie de plus qu’avant ma grossesse ! *snif* J’ai choisi de couper entre deux tailles pour la seule et unique raison très très nulle que ça me déprimait de sauter carrément deux tailles ! Mais en toute objectivité, j’aurai pu le faire sans problème. Je dis toujours que ce ne sont que des chiffres mais j’avoue que ça m’a fait tout bizarre sur le coup. *Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! Pas vrai ?*

J’ai également choisi de réaliser la version « ventre de 6 à 9 mois« . Je trouve ça super de pouvoir adapter le patron à sa morphologie de grossesse car on est bien d’accord que le ventre n’a pas le même volume à 3 mois qu’à 6, et puis plus…

Je suis trop contente de ce petit haut. C’est un bonheur de confort et cette couleur est tellement douce ! J’avais très peur de l’effet « pyjama » mais en réalité ce rose me va parfaitement au teint et me donne bonne mine. Si je dois reprocher une chose au tissu c’est qu’il est un peu fin et transparent (sachez-le si vous passez commande !) mais porté avec des sous-vêtements adaptés ça passe très bien.

Que pensez-vous de cette petite tenue cocooning ? Elle met bien en avant mon gros bidou pas vrai ? :D

***

Patron : Givre de Deer and Doe version haut de grossesse à manches longue, T.39-41.
Tissu : Jersey coton rose à pois de chez Tissus.net

Shopping :

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE