Mon pull secret !

Tags

, , , , ,

Un peu de tricot, cela faisait longtemps n’est-ce pas ?

Je préfère le beau temps, mais cette année je suis presque contente qu’il fasse plus frais pour pouvoir porter mes pulls tricotés ! Il y en a un en particulier que j’ai terminé pile-poil pour les beaux-jours et que je n’avais donc encore jamais porté. Il s’agit de mon pull Secret de chez Atelier Emilie.

Si vous êtes un peu tricoteuse, vous avez du le voir beaucoup sur la toile ! C’est un modèle qui a été énormément tricoté en début d’année, si vous cherchez un peu vous en verrez de toutes les couleurs ! Initialement, je n’avais pas prévu de réaliser ce modèle. Mais suite à un échantillon capricieux pour un autre projet, je me suis lancée. Et depuis que je l’ai terminé, je comprends mieux l’engouement à son sujet : c’est une petite tuerie !

Le pull Secret est un modèle plutôt classique au premier regard mais il est en réalité plein de surprises. J’ai beaucoup aimé le col en V que l’on retrouve plutôt rarement dans les modèles de pull. Et ainsi souligné de dentelle, c’est tellement délicat et romantique ! J’avoue que je l’ai porté plusieurs fois sans la dentelle et je l’ai trouvé « bien mais sans plus ». Le jour où j’ai trouvé et cousu la dentelle idéale pour la couleur de mon pull, ce fut le coup de foudre ! Même si elle est facultative, je trouve que ce détail apporte énormément au modèle. Je ne peux que vous conseiller de la mettre.

J’ai tricoté ce pull dans le fil Pingo cosy Lurex de chez Pingouin, colori poudre. Il s’agit d’un fil d’acrylique d’aspect mohair avec un fil de lurex « qui brille » . J’aime énormément le rendu de ce fil tricoté mais ce n’est pas le fil le plus agréable à travailler. Hormis le fait qu’il n’est pas doux, j’attrapais souvent le petit fil lurex ce qui ralentissais mon tricot. Mais tout cela est bien loin maintenant et je suis si heureuse du résultat final que j’en ai oublié les petits désagréments. Théoriquement, ce pull se tricote avec deux fils, un fil de type fingering et un fil de type lace. Vous voyez qu’ici j’ai tricoté ce projet avec un seul fil, c’est donc tout à fait possible s’il correspond bien à l’échantillon demandé.

C’est un tricot que je recommande si vous débutez car il est complètement accessible. Les explications sont très claires et il n’y a pas de gros point technique. Il se tricote en aiguilles 4 pour le corps et 3,5 pour les côtes. C’était la première fois que j’utilisais des aiguilles si petites pour un projet si gros. Au début, j’avoue que j’ai trouvé que c’était super long ! Mais finalement une fois la séparation des manches et du corps passée, le pull monte plus vite et c’est super motivant. Pour vous donner une idée du timing, j’ai commencé le pull secret mi-mars et je l’ai terminé fin mai. Je l’ai donc réalisé en deux mois et demi ce qui est la vitesse de croisière que je souhaite avoir pour des projets pour moi. Vous le savez, je ne suis pas super rapide en tricot mais si je peux me faire 3 ou 4 projets par an ça serait super chouette !

C’est également la première fois que je participais à un kal tricot sur ravelry. Pour les personnes qui ne connaissent pas, Kal signifie Knit along. Le principe est de tricoter ensemble un même projet ou un même type de projet sur des dates définies par les organisateurs. L’avantage premier est de pouvoir s’entre-aider dans la réalisation du modèle mais également se motiver à avancer. Il y a souvent un tirage au sort à la fin avec des lots à gagner. Ici, il s’agissait du kal « se faire des secrets » et il y avait énormément de participantes. Je n’ai pas eu besoin de solliciter de l’aide pour ce projet mais le fait d’avoir une date m’a été bénéfique. Je voulais absolument terminer mon pull pour la fin du kal ! Et j’ai réussi à le faire à un jour près. J’étais toute contente de moi, et même si je n’ai rien gagné au tirage au sort, j’ai tout de même gagné un joli pull.

C’est même l’un de mes projets tricot préférés. Un gros pull doudou comme j’aime pour la saison froide. J’adore son style, sa couleur douce, la délicatesse du fil lurex et la dentelle. Si je ne devais pas sélectionner si soigneusement mes projets (du fait qu’il n’y en ait que 3-4 par an), j’aurai bien été tentée d’en faire un autre d’une autre couleur. Peut-être un jour !

***

Patron : Pull Secret d’Atelier Emilie – taille S
Laine : Pingo cosy Lurex de chez Pingouin – 6 pelotes mais c’était très juste !!

***

Je parle également de ce vêtement dans le Podcast Ma vie Créative n°1Ma vie créative n°2Ma vie créative n°3
(la vidéo se lancera pile au moment où j’en parle, ce n’est pas merveilleux la technologie ? :D)

***

Shopping :

***

Je réponds à vos questions :

Il y a-t-il des techniques particulières dedans ? Il y a des augmentations barrées et un i-cord. Pas de rangs-raccourcis dans ce modèle.

As-tu eu des problèmes avec l’encolure lorsque tu as relevé les mailles ? C’était mon tout premier i-cord alors j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois. Mais c’était du au fait que je découvrais la technique. Mes finitions sur le côté ne sont pas exceptionnelles mais sincèrement personne ne le voit ! J’ai regardé une vidéo pour voir comment faire et je m’en suis sortie.

As-tu des astuces pour coudre correctement la dentelle ? J’ai soigneusement épinglé ma dentelle sur mon pull en commençant par le centre. Puis j’ai cousu à la main à petits points en utilisant un fil à coudre de la même couleur que ma laine.

Ce n’est pas trop dur de gérer deux fils en même temps ? Ici je n’avais qu’un seul fil. Mais pour avoir déjà tricoté avec deux fils, je peux répondre. Il n’y a rien de plus ou de moins compliqué de tricoter avec un ou plusieurs fils. C’est exactement pareil en fait. Je n’ai pas rencontré de souci de pelotes qui s’emmêlent mais je fais plutôt attention lorsque je range mon tricot.

Pour l’encolure, faut-il bien serrer les mailles pour que l’encolure ne baille pas ? Personnellement, j’ai tendance à tricoter serré alors je n’ai jamais de souci de bâillement. C’est même plutôt l’inverse, il faut que je me force à moins tirer pour avoir un travail plus souple. Du coup, je pense que ce détail dépendra de la façon de tricoter.

Est-ce que cette laine se détend ? Ici c’est de l’acrylique donc ça ne bouge pas du tout.

Que penses-tu de l’aisance ? Il s’agit d’un pull droit qui n’est pas cintré mais qui n’est pas super large non plus. Je le trouve très bien proportionné. Les manches sont suffisamment amples pour avoir un t-shirt en dessous. C’est un bon pull doudou !

Comment taille le pull ? J’ai choisi la taille S selon mon tour de poitrine et je suis très satisfaite du rendu sur moi.

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS TRICOT

Coudre des lingettes lavables {DIY}

Tags

, , , , , , ,

Chose promise, chose due ! Surtout lorsqu’il y a une preuve de cela en vidéo !

J’ai enfin pris le temps de vous mettre en page un petit tutoriel pour réaliser des lingettes lavables ! Je suis totalement consciente qu’il en existe des dizaines sur la toile et que le mien n’apportera rien de plus à la blogosphère. Mais à mon grand étonnement vous avez été nombreuses à me le réclamer après la présentation de mes lingettes en podcast. Comme ce sont des cousettes qui ne sont très utiles au quotidien, je vous partage tout cela aujourd’hui.

Je pense que certaines habitudes peuvent facilement être remplacées. C’est le cas par exemple des lingettes lavables. Ces petites lingettes douces et colorées sont utiles pour toute sorte de choses : démaquiller, essuyer, laver, sécher, etc… Avant d’avoir un bébé, je n’utilisais jamais de coton car je n’en prenais pas pour me démaquiller (je me démaquille en mettant mon huile directement sur mes doigts). Je n’ai donc jamais été tentée de coudre ce type de produit. Mais quand Baptiste est né, j’ai vu ma consommation de cotons et papiers exploser ! C’était assez problématique pour moi de remplir mes poubelles de produits qui passent de neufs à usagés en quelques secondes. On est aussi de plus en plus informés des procédés bien peu écologiques qui sont utilisés pour fabriquer et blanchir ces fibres. Si on peut et/ou veut éviter d’encourager cette économie polluante du papier et coton consommé-jeté, la lingette lavable c’est un point de départ facile à mettre en place.

Il s’agit en plus d’un projet ultra facile et plutôt rapide à coudre. Je dis rapide mais le timing dépendra forcément du nombre de lingettes que vous souhaitez réaliser. Pour un set de 8 lingettes comptez environ 1h. C’est aussi le projet idéal pour liquider ses chutes de tissus ! Ici, j’ai utilisé des chutes de coton coloré pour une face et de l’éponge pour l’autre côté. J’en ai réalisé avec de l’éponge coton classique qui a un touché plus rêche et d’autres en éponge de bambou double face qui est bien plus douce.

J’en utilise quotidiennement pour Baptiste. L’éponge de bambou est parfaite pour le visage et j’utilise l’éponge classique pour nettoyer les mains ou les objets comme la tablette de la chaise haute. Certains diront que le coton ne sert à rien mais personnellement j’utilise cette face aussi, pour certains produits ou pour sécher. Et puis, ça fait joli et ça utilise des chutes. Voilà donc déjà au moins deux raisons d’en mettre ! Rien ne vous empêche de faire également deux faces en éponge, ou deux faces en tissu… Tout est possible.

Pour laver les lingettes, personnellement je les passe simplement en machine avec le reste de mon linge. Si vous les utilisez avec de l’huile ou pour démaquiller des produits waterproof, il vous faudra peut-être les décrasser régulièrement avec du savon de Marseille ou un mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre. Vous trouverez tout un tas de recettes sur le web !

Enfin, vous pouvez également coudre un petit pochon assorti ou un panier pour les ranger. Aidez-vous de mes tutos que vous pouvez adapter (le pochon ici et le panier ici). C’est aussi une chouette idée de cadeau !

J’espère que ce tutoriel vous sera utile et que vous prendrez plaisir à réaliser vos propres petites lingettes !

Bonne couture ! 

***

Le pas à pas à télécharger gratuitement :

LINGETTES LAVABLES – LES TUTORIELS DE LOUISE

– A usage privé seulement, merci de respecter mon travail –

***

N’hésitez pas à me donner votre retour, ça me fait toujours plaisir !
Sur les réseaux sociaux, vous pouvez me tagger avec @leslubiesdelouise ou utiliser les hastags #leslubiesdelouise ou #lestutorielsdelouise pour que je puisse voir vos œuvres. Si vous préférez, vous pouvez m’envoyer vos photos par mail ou par messages privés sur Facebook.
♥♥♥

Bonne couture ! :)

RETROUVEZ TOUS MES DIY

Body fleuri et noeud de princesse

Tags

, , , , , , ,

Comme promis il y a quelques jours, je vous présente la seconde version de mon body de Marie. Il s’agit ici de ma version préférée, la version cache-cœur.

Je vous ai déjà très longuement parlé de ce patron et si vous souhaitez avoir des précisions à son sujet je vous invite à lire l’article concernant Ivonic, la version top du body.

Après avoir cousu cette version qui était à l’origine une toile, j’ai immédiatement cousu Lizaig la version cache-cœur. Cette version est proposée avec 3 longueurs de manches (j’ai choisi les manches courtes) ainsi que deux versions de bas (j’ai à nouveau choisi le shorty). Avec ma première version, j’ai pu remarquer que certains points pouvaient être améliorés pour que le vêtement s’adapte encore plus à ma morphologie. J’ai réduit la hauteur du buste d’1,5 cm au niveau de la ligne d’ajustement prévue à cet effet. J’ai également coupé le body sur plusieurs tailles : 36 au niveau de la carrure, 38 au tour de poitrine et 42 pour les hanches. Je suis très satisfaite de ces ajustements et je trouve que le vêtement tombe impeccablement maintenant.

J’ai coupé cette version dans un jersey de coton bleu pâle à fleurs jaunes qui m’a été offert par The Sweet Mercerie. Je ne l’ai pas retrouvé sur le site donc j’ai bien peur qu’il ne soit malheureusement plus disponible. La version cache-cœur se coud, à mon avis, encore plus facilement que la version top. La coupe est vraiment très féminine et facile à porter. Le décolleté est profond juste ce qu’il faut. Les pans sont bien plaqués et ils ne baillent pas. Je me répète mais j’aime beaucoup ce modèle qui peut aussi bien être porté seul l’été que l’hiver sous un pull ou gilet. Je suis définitivement fan du body de Marie et je n’hésiterai pas à en refaire !

Ici, je le porte sous ma jupe Chardon , dernière du nom. Il s’agit d’un des premiers modèles de la marque Deer and Doe et je l’ai déjà présentés ici et . Ces deux jupes ne m’allant plus pour le moment, j’ai eu envie de m’en coudre une nouvelle pour l’été. J’ai choisi de la réaliser dans un joli et discret satin de coton jaune « qui va avec tout » ! Cette jupe est assez ajustée à la taille (elle a même la réputation de tailler petit) alors, pour être certaine que cette version m’aille, j’ai choisi de couper la taille 42.

Dans la toute première version de la jupe, il y avait un petit noeud dans le dos. Ce détail a été supprimé lors de la réédition. Je comprends cette suppression dans le sens où le noeud est certes charmant mais pas vraiment pratique à l’usage. Il faut faire et défaire le ruban à chaque fois qu’on veut passer la jupe et il peut gêner dans le dos lorsqu’on passe beaucoup de temps assis. Aussi, je pense que ce détail collait moins à l’image de la marque qui se veut plus moderne. Personnellement, l’aspect « trop mignon » dépasse complètement toutes ces problématiques et je suis très contente de mon petit noeud « de princesse ».

Si vous aussi vous voulez passer outre les tracasseries et réaliser cette décoration girly, voici la marche à suivre : Découpez 4 rectangles de 52 x 7,5 cm pour les liens. Cousez les rectangles deux à deux endroit contre endroit en laissant un petit côté ouvert. Retournez. Insérez le bord ouvert dans les seconds plis en partant du milieu dos et positionnez-les à 1,5 cm du bord (la valeur de couture). Cousez les plis comme indiqué dans le modèle. C’est tout facile non ?

Je pense avoir fait le tour de ce que je voulais vous dire au sujet de ces deux réalisations. Un article de moins de 1000 mots, cela faisait bien longtemps que ça ne m’était pas arrivé ! Il faut dire que les sujets avaient déjà été abordés et que c’est un peu du réchauffé. Je vous embrasse et vous souhaite bonne couture !

***

Patron : Le body de Marie de Marie Poisson aux éditions La Plage
Tissu : jersey de coton bleu à fleurs offert par The Sweet Mercerie
Mercerie : Fil mousse et dentelle élastiquée offerts par Mercerie Extra et pressions de chez Bohin

Patron : Jupe Chardon de Deer and Doe
Tissu : Satin de coton jaune de chez Mondial Tissus (ancienne collection)

Je parle également de ces vêtements dans le Podcast Ma vie Créative n°6 ici pour la jupe et là pour le body
(la vidéo se lancera pile au moment où j’en parle, ce n’est pas merveilleux la technologie ? :D)

***

Shopping :

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE