Petite salopette en tricot

Tags

, , , , , ,

Gros plan sur un projet tricot pour mon petit gars !

Commencée pendant ma grossesse, je n’ai terminé cette salopette que récemment. La raison est simple : j’étais en panne de laine ! Malheureusement, le site Pingouin où j’avais passé commande était en rupture du coloris et le service client m’avait indiqué un réassort dans les semaines à venir. Voyant mon petit grandir à vue d’œil et la laine toujours indisponible, j’ai cherché le coloris sur un autre site afin de pouvoir terminer mon ouvrage. Après ces quelques péripéties, la salopette est tout juste impeccable pour Baptiste aujourd’hui ! Ouf.

Il s’agit d’un modèle Bergère de France, issu du magazine n°182. Cette salopette est tricotée en jersey et point de riz. J’ai beaucoup aimé la délicatesse de ce point qui donne du style à cette salopette. J’ai tricoté la taille 6 mois, et elle va tout juste bien à mon grand Baptiste qui a juste deux mois.

J’ai réalisé quelques modifications par rapport au modèle. Initialement, les petites bandes pressionnées et les bretelles se tricotent à part et sont ensuite cousue. Moi, j’ai préféré relever les mailles à l’entre-jambe pour une finition plus jolie. J’ai également choisi de conserver des mailles de part et d’autre du dos de la salopette pour tricoter directement les bretelles. Cela m’a évité une autre couture. Au final, cette salopette est composée d’un devant et d’un dos qui sont cousus ensemble uniquement sur les côtés.

L’entrejambe est pressionné ce qui est bien pratique au quotidien et les côtés sont ouverts pour faciliter l’enfilage. On utilise des pressions à coudre pour un résultat solide et discret. Sur la photographie du modèle on voit qu’il y a un bouton sur les côtés de la salopette. Pourtant, les explications ne prévoient pas de boutonnière à ce niveau-là. Il y a donc soit une erreur dans les explications, soit un subterfuge au niveau des photographies. J’ai choisi de mettre une pression pour refermer les côtés mais vous pouvez à mon avis tout aussi bien coudre jusqu’en haut.

J’en parlais plus haut, j’ai choisi d’utiliser la laine Pingo Douceur 4, coloris Etain de chez Pingouin. J’ai déjà utilisé cette qualité pour un petit gilet et je l’aime toujours autant. Elle est toute douce et se tricote très bien. J’ai maintenant du recul sur le lavage et je peux vous dire qu’elle supporte bien la machine à laver. Je lave mes projets avec les autres vêtements de Baptiste, au programme classique et à 40 degrés. La laine n’a pas du tout bouloché et elle est restée toute lisse. Peut-être que la couleur a un peu terni pour le gilet orangé ? Mais j’ai lavé plus chaud que conseillé sur l’étiquette et globalement je suis très contente de cette qualité que je recommande donc.

***

Je vous présente ma salopette tricotée sur mon joli petit mannequin. Je la trouve trop mignonne et il est si chou avec… ♥ 

On craque non ? :D 

***

Patron : modèle 14 Bergère de France, issu du magazine n°182
Laine : Pingo Douceur 4, coloris Etain de chez Pingouin.

Shopping :

 

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE ET TRICOT

Ma vie créative #1 – Je me lance !

Tags

, , ,

Ce que j’aime dans les podcasts créatifs, c’est qu’on a une copinaute qui nous parle de sujets qui nous passionne à chaque moment de la journée. Je suis une grande consommatrice de ce type de vidéos et j’en allume une ou plusieurs à chaque fois que je couds. Cela faisait des lustres que j’avais envie de me lancer moi aussi, histoire de donner davantage de vie à ce blog !

J’ai enfin pris mon courage à deux mains et aujourd’hui j’y suis allée ! Alors, n’est pas parfait, j’oublie de donner des informations et j’ai quelques « bugs » mais c’est un peu la « vraie vie » tout ça… J’espère que ça vous plaira bien.

Bon visionnage !

Couture :

Projets terminés :

Projet à venir :

  • Pull Mme Vega de FRITZI-SCHNITTREIF en maille rayé du marché Saint Michel de Bordeaux

Tricot :

Projets en cours :

Livres et Patrons :

***

Bonne couture et bon tricot !

Top croisé : féminité et confort !

Tags

, , ,

C’est une cousette réalisée il y a déjà quelques mois que je vous présente aujourd’hui. Vers la fin de ma grossesse, j’ai commencé à me coudre des vêtements adaptés à mon nouveau corps et à ma nouvelle vie de maman.

Je vous présente aujourd’hui mon délicat top croisé. Il s’agit d’un patron pochette Burda, le numéro 6911. C’est un patron que j’ai décalqué il y a bien longtemps, en taille 38, pour faire un cadeau de Noël à ma sœur il y a quelques années déjà. A ce moment-là, cette taille était un peu grande pour moi mais elle se trouve être parfaite aujourd’hui avec mes petites réserves d’après grossesse.

Vous l’avez deviné, ce qui m’a fait craquer dans ce modèle c’est ce noeud croisé sur le décolleté. C’est tellement féminin et délicat ! Le patronage est très particulier et la façon de le coudre n’est pas intuitive du tout. Je pense qu’il faut forcément avoir les explications pour comprendre la façon dont ce décolleté se monte. Mais si on suit attentivement les étapes tout se passe pour le mieux. Les schémas aussi aident beaucoup ! J’aime beaucoup ce décolleté car la finition intérieure est propre et sans ourlets, et la forme en V un peu arrondie est super jolie. Une fois la couture du décolleté passée, le reste (manches, côtés, ourlets) est un peu d’enfant à assembler.

J’ai réalisé quelques ajustements pour ajuster le t-shirt à ma morphologie. Tout d’abord, j’ai comme d’habitude retiré 1 cm de hauteur sur le corsage et les manches, au niveau du milieu des emmanchures. C’est une modification que je fais sur tous les modèles maintenant. Ici, j’avoue que c’était un peu plus casse-tête que d’habitude mais j’y suis arrivée. Ce modèle est très cintré à la taille et j’étais totalement consciente que je n’aurai pas une taille de guêpe à la sortie de la maternité. J’ai donc très largement élargi le patron en m’aidant de patron de plantain de Deer and Doe. Ainsi, je le passe sans problème et je ne suis pas serrée !

J’ai cousu ce haut dans un jersey de coton tout doux de chez Tissus.net. Vous le reconnaissez peut-être, j’avais fait un t-shirt de grossesse avec. Il se travaille facilement et vieillit bien dans le temps. Attention, il est un peu transparent !

Je suis très contente de ce haut qui allie féminité et confort. Il sera encore plus seyant lorsque mon petit ventre sera un peu plus résorbé. Au moment des photos il n’y avait même pas un mois que Baptiste était né alors l’indulgence est de mise. Je vous avoue que j’ai hésité à publier ces clichés et à en refaire des nouveaux plus récents. Mais je me suis dit que ça ne ferai pas de mal de vous faire voir la vraie vie. Vous commencez à me connaitre un peu et vous savez que mes cousettes sont aussi un support pour transmettre un message de bienveillance, envers soi-même et envers les autres. A moi de donner l’exemple en montrant qu’on peut être juste souriant et bien dans sa peau, même avec trop peu d’heures de sommeil et quelques kilos en trop ! ;)

***

Patron : Burda 6911 – Taille 38 (élargie à la taille)
Tissu : Jersey coton rose à pois de chez Tissus.net

Shopping :

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE ET TRICOT