Un Mémo Tissus pour bien coudre !

Tags

, , , , ,

Je ne sais que trop bien comme il est compliqué de s’y retrouver dans tous les tissus disponibles sur le marché. Les reconnaître c’est une chose, choisir la bonne étoffe pour son projet s’en est une autre, et utiliser le bon matériel et les bonnes techniques pour la coudre c’est encore un savoir différent. Dans mon travail, je suis aux premières loges pour voir que tout(e)s les courtièr(e)s, débutant(e)s comme confirmé(e)s, on besoin d’être accompagné(e)s lorsqu’il s’agit de tissus. Moi-même, j’en apprends encore tous les jours !

Je vous ai déjà parlé ici du chouette livre « Guide des tissus par projets de couture » de Christelle Beneytout. Cet ouvrage c’est une bible pour connaitre tous les tissus et la manière de les travailler. Mais avouons que parfois on a la flemme de chercher dans nos bouquins les informations sur telle ou telle étoffe.

L’idée de Christelle est de proposer un Memo Tissus permettant de regrouper les informations essentielles à connaitre sur les quinze tissus les plus souvent utilisés en couture. C’est un petit livre qui peut se glisser facilement dans votre sac lors de vos virées shopping. Il peut également se plier sous forme de chevalet et être posé sur votre bureau, à portée de main.

Pour chaque tissu, on aura des informations générales sur l’armure et la matière, les projets conseillés et leur spécificité. Ensuite est listé le matériel idéal à utiliser (type d’aiguille, fil, thermocollant…), les points de couture et le type de finition les plus adaptés. Vous trouverez également des petites notes ou astuces.

Ce mémo est beaucoup plus abordable qu’une grosse bible sur les tissus. J’aime beaucoup son côté pratique et le fait qu’il soit facilement manipulable et transportable. Si je chipote vraiment beaucoup, je pourrai dire qu’il manque quelques tissus que j’utilise de temps en temps (suédine, simili cuir, tricot, dentelle…). Mais les principaux sont là : popeline, flanelle, toile de lin, coton enduit, denim, jacquard, jersey de coton, sweat-shirt, maille polaire, toile viscose, crêpe, satin duchesse, velours côtelé, tweed et laine bouillie. Et c’est bien suffisant pour la plupart des projets couture.

Un petit mémo bien pratique en somme !

***

Infos pratiques :

« Memo Tissus » de Christelle Beneytout aux éditions Eyrolles
Disponible sur Amazon, la Fnac ou dans toutes les bonnes librairies.
Prix : 6,90 euros

Blog de Christelle

***

* SURPRISE ! *

On m’a gentiment envoyé ce mémo en cadeau et j’ai le plaisir d’en offrir un à l’un ou l’une d’entre vous !

J’organise donc un petit jeu concours sur le blog.
Tout ce que vous avez à faire pour participer, c’est de compléter cette phrase en commentaire « si j’étais un tissu, je serais… »N’hésitez pas à argumenter si vous avez envie.

Le jeu concours est ouvert du 02 au 08 mai.

Comme d’habitude :
Une seule participation par personne.
Je dois valider les commentaires donc pas de panique si ça ne s’affiche pas immédiatement.
Exceptionnellement, je ne répondrai pas à chacun pour pouvoir tirer au sort plus facilement. Mais je lis tous vos mots sans exception !
Si vous avez besoin d’une réponse vous pouvez m’écrire directement.
T
irage au sort la semaine du 8 mai.

EDIT de 10 mai : la gagnante est annoncée ! 
Bravo Cindy Martel !
Et merci à tous ♥

***

Et toi Louise, si tu étais un tissu lequel tu serais ?

Je serai la toile de viscose pour son côté souple mais fuyant.
Je serai un jersey de coton à la recherche du confort.
Je serai un crêpe pour son élégance discrète.
Je serai du denim pour son endurance.
Je serai une popeline de coton pour sa douceur et sa simplicité.

Je sais que du coup je ne réponds pas vraiment à la question…
Mais j’aime tellement tous les tissus… qu’en choisir un seul m’est impossible ! ;)

***

A vous de jouer maintenant !
Bonne chance !

Lou en pantalon Lou !

Tags

, ,

C’est assez rare que je vous présente un look en pantalon.

Lorsque ma copinaute Mouna a lancé sa marque de patron « Mouna Sew » , j’ai apporté une petite contribution à son projet et pour me remercier elle m’a offert le patron de ce pantalon. Quelle surprise lorsque j’ai découvert qu’il s’appelait « Lou » . Comme je me prénomme « Louise » – ce scoop de ouf, je sais ! – vous devinez aisément le diminutif qu’on me donne souvent. Mes proches m’appellent « Lou » ou « Loulou » mais j’avoue que j’ai une préférence pour « Lou ». Et comme il m’en faut peu pour m’extasier, j’étais toute contente de recevoir un patron qui porte mon nom ! :)

Lou, c’est un pantalon carotte facile à coudre. Le livret est bien expliqué et il y a même une vidéo disponible si vraiment vous êtes en difficulté. Si vous n’avez jamais cousu de pantalon vous pouvez vous lancer sans problème. La pose du zip invisible se fait sur le côté évitant donc la difficulté de la braguette. Et les plis et les poches ne présentent pas de difficulté particulière. Réellement, si vous savez poser un zip vous pouvez coudre ce modèle les doigts dans le nez !

J’ai suivi à la lettre le tableau de mesures et j’ai coupé un 38,5. Pour cela, je trace tout simplement mon patron entre la taille 38 et la taille 40. On peut penser qu’un ou deux millimètres ne changent pas grand-chose, mais si ! Dans ce cas par exemple, pour le tour de taille il y a 6 coutures à faire. Si on part sur un millimètre de différence sur le patron, cela représente déjà un peu plus d’un centimètre de différence d’aisance (6 x 2 = 12 mm, car à chaque couture vous gagnez 2 mm). Donc effectivement, ça change tout ! En 38 et demi, la taille est parfaite pour moi et je n’ai pas dû faire d’ajustement. Je pense que j’ai du recouper 2 cm de longueur de jambe du fait de ma petite taille. Mais ça c’est la routine.

Je n’ai rien à dire d’autre pour ce modèle, il est facile à coudre et la taille est nickel. Je suis super à l’aise dedans. J’adore d’ailleurs le porter pour ça, son confort. Mais là où le bât blesse c’est que je dois me rendre à l’évidence : le pantalon carotte, ça ne colle pas trop à ma morphologie.

Je ne suis pas une grande sportive et j’aime un peu trop les apéros. Résultat, je suis comme beaucoup de gens un peu rembourrée à certains endroits. Ne vous emballez pas trop vite, je n’attends pas un heureux événement. J’ai juste un peu de ventre. C’est la vie ! Pas de régime pour moi, je préfère largement apprendre à l’accepter.

Même si je pèse un peu plus lourd sur la balance, je suis beaucoup plus apaisée avec mon corps qu’il y a quelques années. Même si lors de moments de fatigue j’ai l’impression que ma vie serait tellement plus heureuse si j’avais le ventre plat – c’est ce qu’on nous fait croire partout en plus ! – je réalise avec le recul que c’est tellement plus simple de faire porter au corps le poids d’autres soucis. C’est une sorte d’échappatoire en fait. Pendant qu’on se lamente sur ses kilos, on ne pense pas au vrai fond du vrai problème. Typiquement pour moi, ça arrive à chaque fois que je dois faire quelque chose qui m’angoisse, ou lorsque je suis fatiguée ou surbookée. Je vous raconte ces choses très personnelles parce que j’avais envie de transmettre un message bienveillant. Nous avons toutes et tous plus ou moins des rondeurs, ou des maigreurs, ou des cheveux gris, ou des marques, ou d’autres choses qu’on aime moins chez soi. Mais que le plus important c’est d’arriver à avoir un regard bienveillant sur son corps et à l’aimer malgré tout. Ce n’est pas simple, je ne vous mens pas, mais c’est un joli chemin !

Pour en revenir au pantalon : Lorsque comme moi on a du ventre, c’est plutôt une mauvaise idée d’ajouter des plis qui donnent du volume pile à l’endroit qui « devrait » être plus plat. Note pour plus tard, le pantalon carotte me grossi un peu. Mais c’est aussi le look global qui est à remettre en cause. Le tissu du haut rentré dans le pantalon augmente d’effet gonflant. J’ai essayé avec mon plantain marinière et c’était déjà beaucoup plus chouette. Et avec des talons pour allonger la silhouette et une veste tailleur, le rendu fait très « working girl », regardez par ici.

Non, même s’il n’est pas idéal pour ma morphologie, je ne remise pas ce pantalon au placard. Tout simplement parce qu’il est trop agréable à porter. Mais aussi, parce qu’il me pousse un peu plus loin dans mes retranchements et m’apprend à envisager d’autres coupes, d’autres styles, d’autres choses… Et c’est bien pour évoluer !

***

Modèle : Pantalon Lou de Mouna Sew – Taille 38,5
Tissu : Gabardine à chevrons marine de chez Mondial Tissus.

Je porte aussi des ballerines à paillettes Chaussea (ancienne collection), mes lunettes VANNI, ma montre Classic Petite* de chez Daniel Wellington (code promo ici) et mon nouveau Rouge Coco de chez Chanel (n°430 Marie).

***

Les photos ont été prises lors de notre virée sur l’île de Ré. Nous nous sommes aventurés au cœur des fortifications Vauban de l’adorable ville de Saint-Martin-de-Ré. C’était splendide !

***

Bisous à tous ! Et passez un joli lundi de Pâques !

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE

Coudre – initiation et perfectionnement, la bible de la couture

Tags

, , , ,

Depuis le temps que je voulais vous parler de ce livre ! 

Je sais que vous aimez lorsque je vous présente des ouvrages et aujourd’hui j’avais envie de vous parler de cette bible de la couture. J’ai reçu le livre Coudre, initiation et perfectionnement d’Emilie Pouillot-Ferrand lors de sa sortie, en octobre 2016. J’ai tout de suite adoré cet ouvrage mais le temps me manquant, j’ai laissé passer les mois sans vous en avoir parlé. Je rattrape tout ça aujourd’hui.

Comme le titre l’indique, Coudre, initiation et perfectionnement s’adresse à toutes les personnes aimant ou souhaitant coudre. Les débutants y découvriront les bases indispensables pour bien commencer et les couturièr(e)s expérimenté(e)s pourront piocher des techniques ou des astuces utiles. Je vous préviens, vous avez de quoi faire avec ce beau pavé de 350 pages !

Présentation :

C’est un livre technique sur la couture qui s’articule en cinq parties. La première concerne la mercerie, et tout le matériel nécessaire pour coudre de manière générale. Cela va de la machine à coudre au fer à repasser, en passant par les aiguilles, les pieds presseurs, les entoilages et toute la mercerie. On y a apprend plein de choses !

La seconde partie est consacrée aux tissus. Je suis bien placée pour me rendre compte que lorsqu’on débute, il est compliqué de se repérer dans les milliers de tissus disponibles. Ce livre explique les tissages et les matières de façon simple. J’ai beaucoup aimé lire l’histoire de chaque matière. Je trouve ça terriblement intéressant de savoir d’où ça vient, comment c’est fait, depuis quand, pourquoi l’utiliser, etc… Ça me passionne ! Ensuite, l’énumération des tissus est peut-être un peu ennuyeuse à lire. Je pense que cette partie peut être utile lorsque vous avez le nom d’une matière (sur un patron par exemple) et que vous souhaitez en savoir un peu plus. Si vous voulez faire l’inverse, c’est à dire sélectionner les matières qui peuvent convenir pour un projet, alors ce n’est pas simple de s’y retrouver. Je pense que cet ouvrage n’est pas fait pour ça et que celui de Christelle Beneytout (guide des tissus par projets de couture) est plus adapté. Enfin, j’ai bien aimé le chapitre sur les labels. C’est le petit plus qui n’est pas indispensable à la couture mais qui satisfait la curiosité. Je n’étais pas du tout informée à ce sujet et j’avais tout à apprendre !

La troisième partie présente les patrons. Vous le savez peut-être, la couture c’est en grande partie de la préparation et cette rubrique vous aidera à procéder étape par étape sans vous tromper. Vous apprendrez à prendre vos mesures, comprendre et reporter votre patron, le modifier au besoin, préparer le tissu et enfin le découper. Cette partie est vraiment très importante car lorsqu’on vous achetez un modèle tout cela n’est pas forcément expliqué. Il est pourtant primordial de bien préparer son projet pour obtenir un joli rendu. Encore une fois, cette rubrique est complète et bien illustrée. Elle vous permettra de débuter ou de poursuivre votre apprentissage de la couture sur de bonnes bases.

La quatrième partie concerne la couture en tant que telle. Elle commence par la base de la couture, les points à la main et à la machine puis se poursuit avec toutes les techniques que vous pouvez rencontrer. J’avoue que je n’ai pas fini de lire cette partie car ce sont des conseils à utiliser au cas par cas au fil de vos réalisations. Comment faire une encolure, poser une fermeture, réaliser un col, faire des plis, etc, etc… Vous allez retrouver grand nombre de pas à pas clairement photographiés et expliqués.

Enfin, il y a une petite partie consacrée à la retouche et à la customisation. Cette partie du livre concerne tout le monde. Qui n’a jamais eu besoin de raccourcir un pantalon ou rattraper un accro ? On peut y trouver des pistes pour réparer ou customiser des vêtements abîmés ou qui ne sont pas à notre goût. Ce n’est pas la partie du livre que j’ai préféré mais je pense que ça peut être utile à certaines personnes et donner des idées.

Ce que j’ai aimé : Ce livre est une vraie bible de la couture. Un travail colossal a été fourni pour nous proposer autant de conseils et de pas à pas. C’est d’abord ça qui m’a impressionnée : c’est un travail de folie ! Franchement Emilie, chapeau ! Ce livre est beaucoup plus moderne et au goût du jour que les précédentes bibles que j’avais à la maison. Les photos sont très belles et les tissus colorés. C’est agréable à feuilleter et les explications sont accessibles. J’ai beaucoup aimé aussi les interviews de professionnels et les astuces personnelles qui donnent un côté plus « humain » à ce livre technique.

Ce que j’ai moins aimé : Beaucoup de photos de mode ont été utilisées pour illustrer des techniques ou des tissus. Personnellement, je ne suis pas très sensible à la mode et à la haute couture. Du coup, je n’ai pas été inspirée ou touchée par la plupart de ces photos. C’est la seule chose que j’ai moins aimé et c’est vraiment accessoire à côté de tout le reste. Cet aspect « mode », même si j’aime moins, ajoute un petit côté artistique au livre. Et je pense que ça parle beaucoup à Emilie qui, d’après ce que j’ai compris, a grandi dans ce milieu-là. Peut-être que vous allez adorer de votre côté ? ;)

En globalité vous l’avez compris, je vous conseille cet ouvrage qui en plus d’être complet est un très joli objet. C’est un livre à avoir en compléments d’autres car il n’y a pas de modèles ou de patrons à l’intérieur. Une bible à sortir pour le plaisir d’apprendre ou au cas par cas, au fil de vos réalisations.

***

N’hésitez pas à feuilleter le livre en librairie pour le voir de plus prês. Et si vous l’avez déjà, vous pouvez aussi indiquer votre ressenti en commentaire de ce billet. Ça aide toujours tout le monde d’avoir différents points de vue.

***

Ah oui, j’allais presque oublier de vous dire ! Tout à la fin du livre il y a une bibliographie ainsi que des bonnes adresses. Et qui est-ce qu’on retrouve ? …. Bibiiiiii ! :D

Merci encore Emilie ♥

***

Retrouvez le livre
Coudre, initiation et perfectionnement d’Emilie Pouillot-Ferrand 
sur La Fnac ou Amazon ou en librairies

Le blog d’Emilie : www.mapolloche.com