Tags

, ,

Oui, oui, je sais ! C’est la rentrée, on est plus près des gilets que des maillots de bain mais que voulez-vous… J’ai pris du retard dans mes photos et mes publications alors je vous montre mon maillot de bain mi-septembre… C’est un peu bizarre mais nous sommes encore un peu en été non ? Aller, on va faire « comme si » car il fait beau soleil ici … 

Heureusement que je vous en ai déjà parlé en temps voulu dans un podcast : cette année, je me suis cousu un maillot de bain ! J’en avais déjà eu envie l’année dernière mais entre les nausées et la prise de poids rapide, j’avais estimé que le moment était mal choisi pour tenter l’aventure. C’est donc toute heureuse que j’ai sorti mon tissu de maillot de bain fleuri cette année et que j’ai réalisé ma toute première cousette « spéciale bain« .

J’ai choisi de réaliser le maillot de bain « La joueuse » issu du livre Apprendre à coudre sa lingerie et ses maillots de bain de Charlotte Jaubert. C’est un ouvrage bien sympathique si vous souhaitez vous lancer dans la lingerie. Il contient des informations pratiques sur le vocabulaire et la mercerie ainsi que des leçons techniques spécifiques à la lingerie et au maillot de bain. Afin de mettre tout cela en pratique, le livre propose 4 modèles déclinables version lingerie ou version bain. Si vous souhaitez aller encore plus loin, ou si vous avez besoin d’une aide visuelle, des leçons vidéos sont disponibles via le site Artesane.

J’ai eu envie de réaliser le modèle de maillot de bain une pièce proposé par ce livre. C’est une appréciation totalement personnelle mais je trouve qu’un maillot de bain une pièce est bien plus chic et féminin qu’un deux pièces. « La joueuse » est un maillot avec une culotte taille haute et un cache-cœur noué dans le dos. Vous ne douterez pas une seconde si je vous dis que ce modèle est 100% dans mes goûts et qu’il ne pouvait que me plaire.

J’ai choisi d’utiliser un tissu à maillot de bain acheté chez Telor Tissus l’année dernière lors de ma visite chez Edith à la Rochelle. J’ai fait l’affaire du siècle avec ces fleurettes achetées pour la modique somme de 2 euros le mètre. J’en ai eu pour plus cher de doublure que de tissu ! J’ai pourtant trouvé une doublure mousse à un prix tout à fait correct chez magasintissus.com. Je suis contente de ce produit car il est assez fin pour ne pas faire de surépaisseurs disgracieuses et il n’est pas transparent. Enfin, j’ai utilisé un fil mousse en polyamide pour la couture et de la laminette super résistante de chez Mercerie Extra pour la culotte ainsi que pour le soutien de toutes les coutures du maillot. 

Concernant les mesures, j’étais pile entre la taille 38 et la taille 40 pour la culotte de ce modèle. J’ai donc coupé une taille 39, entre les deux lignes. Pour le haut, en prenant mes mesures je tombais sur la taille S. J’ai été un peu perplexe car pour ce modèle le tableau de mesures est construit autour des tailles XS à L, alors que le patron proposait des tailles de 34 à 44. Je me suis un peu creusée la tête pour voir si j’avais loupé une information mais il me semble qu’il y a bien quelque chose qui cloche. J’ai choisi de me référer à la correspondance des bas qui est donnée dans le tableau, et pour une taille S il fallait couper un 36. J’ai donc coupé un 36 pour le haut et un 39 pour la culotte. Je n’ai pas fait d’ajustement de stature car j’ai pensé que le noeud pourrait être noué plus ou moins haut en fonction de ma morphologie. Et ça le fait bien ainsi.

    

J’ai pris beaucoup de plaisir à coudre ce maillot de bain. Les finitions proposées sont très propres et quasiment toutes les coutures sont pensées pour être invisibles sur l’endroit. Il n’y a pas de point technique compliqué dans la réalisation et à mon sens la plus grande difficulté c’est la matière. Le tissu à maillot de bain est une matière extensible et qui glisse pas mal, idem pour la doublure qui s’étend beaucoup. A mon avis, il faut avoir une petite habitude des tissus stretch avant de se lancer. Mais au-delà de ça, rien n’est vraiment compliqué en soit. C’est un projet long à coudre mais pas très compliqué.

Concernant les explications, comme je vous le disais j’étais un peu perplexe lors de mon choix de taille. Ensuite, les explications sont basées sur différentes leçons ce qui implique de faire constamment des allers-retours dans le livre. J’ai trouvé ça un peu embêtant (attention, il y a une petite erreur de numérotation de page) et je vous conseille de lire les pas à pas en entier avant de démarrer votre couture. Comme ça, vous savez où vous allez et vous risquez moins de vous embrouiller. Enfin, j’ai rencontré une difficulté lorsqu’il a fallu coudre le haut à la culotte. Les explications parlent de crans qui ne sont pas indiqués sur le patron du livre. Le cran pour le croisement devant est bien indiqué, par contre il n’y a pas d’indications pour les côtés et le dos. Je pense qu’il s’agit d’un oubli sur le patron. J’ai donc fait un peu au hasard et j’ai croisé sur quelques centimètres les pièces dans le dos. Je n’ai aucune idée si c’est ce qu’il fallait faire mais j’aime bien le rendu ainsi.

Quelques petites coquilles donc mais maintenant que je sais que le modèle me convient ainsi je le referai avec plaisir à l’identique.

Je me sens tout à fait à l’aise dans ce vêtement qui correspond parfaitement à ma personnalité. Je trouve que le dos nu est magnifique, la culotte affine le ventre et le cache-cœur… no comment ! J’adore ♥

Je ne vais pas plus longtemps faire comme si poser en maillot de bain par ici était naturel et aisé. J’avoue que j’ai beaucoup appréhendé cette séance photos – c’est peut-être aussi pour ça que l’article vient si tard – mais je suis très heureuse de l’avoir faite. D’une part parce que nous avons réussi à avoir une lumière magnifique et peu de monde sur la plage (merci la rentrée des classe !). Et d’autre part parce que j’ai réussi à créer une atmosphère vintage par les retouches et féminine avec les accessoires qui m’ont sauvé la mise (tout est tout de suite plus facile derrière des lunettes et un grand chapeau). Je trouve que l’on oublie complètement que je ne fais pas une taille mannequin. Nous avons toutes et tous nos complexes mais je suis de plus en plus convaincue que la beauté ce n’est pas le corps « en soit » mais ce que l’on dégage. Et je vous l’avoue, aujourd’hui je me fiche totalement des régimes ou du ventre plat… parce que je n’ai qu’une seule vie, bien d’autres choses dans lesquelles je veux dépenser mon énergie et parce que le bonheur -de mon point de vue- ne dépend pas de ça.

J’en ai terminé avec la présentation de ce beau projet d’été. Coudre un maillot de bain, ça fait peur à beaucoup mais en réalité c’est plus long que difficile. Si vous êtes motivé et que vous avez envie de tenter cette expérience bien trop chouette, je ne peux que vous inviter à vous lancer !

Bonne couture !

***

Patron : Maillot de Bain « La joueuse du livre » Apprendre à coudre sa lingerie et ses maillots de bain de Charlotte Jaubert – taille 36 – 39
Tissu : Tissus maillot de bain acheté chez Telor Tissus à la rochelle – Doublure Mousse de chez magasintissus.com
Mercerie : Fil mousse polyamide et laminette de chez Mercerie Extra

***

Je parle également de ce vêtement dans le Podcast Ma vie Créative n°5
(la vidéo se lancera pile au moment où j’en parle, ce n’est pas merveilleux la technologie ? :D)

***

Shopping :

***

Je réponds à vos questions :

Est-il pratique à porter ? Oui, trop pratique. Je le mets et l’enlève sans retirer le noeud et il ne bouge pas lorsque moi je bouge ! ;)

Est-ce que la poitrine est bien maintenue ?  Il faut faire un noeud de manière à ce que les pans soient bien plaqués, quitte à serrer un peu fort car ensuite la matière se détend dans l’eau ou au fil du temps. Le décolleté reste bien en place même si forcément ça baille un peu lorsqu’on se penche et/ou lorsqu’on ne se tient pas droite ! J’en suis très contente.

Le décolleté, pas trop plongeant ? Non, il est très bien ! Je le trouve féminin à souhait.

Comment taille le modèle par rapport au commerce ou aux tailles du livre ? Ce modèle-ci taille bien par rapport aux tailles du livre (je n’ai pas testé les autres patrons encore). Pour les tailles du commerce, cela est variable en fonction des marques je pense mais pour moi ça colle à ce que j’ai déjà pu acheter.

Est-il accessible aux débutants ? Oui, pourquoi pas. Il n’y a pas de point technique vraiment bloquant. Seul le tissu peut-être un frein et le côté long à réaliser. Mais si on est motivé c’est un beau projet.

Peut-on le coudre sans surjeteuse ? On peut tout à fait le coudre avec le point stretch de la machine à coudre.

J’ai trouvé que le montage du haut et du bas était mal expliqué, à quoi servaient les crans ? Effectivement, il y a un flou à ce propos. Je pense que les crans n’ont pas été indiqués sur le patron. Ils devaient certainement servir à marque l’emplacement des côtés ou du dos.

Quel type de tissu utiliser pour un maillot de bain ? Il faut utiliser un tissu à maillot de bain (Whoua l’info de fou, hihi !). Il s’agit d’une maille bi-extensible en élasthanne et polyester ou polyamide. Il convient que le tissu ne soit pas transparent et qu’il résiste au chlore et UV. On parle souvent de Lycra (qui est une marque en réalité et non pas un type de tissu) mais de plus en plus on voit la mention « Tissu maillot de bain ».

Est-il nage compatible ? Je n’ai pas pris énormément de bains cette année mais j’en suis très contente. Le maintien est super et rien n’a bougé même après une longue partie de jeu de ballon aux règles insolites. Il est totalement « nage de loisir » compatible.

As-tu un problème de tissu qui baille sur les fesses ? Je l’ai réalisé et j’ai eu ce problème. Non, je n’ai pas de problème de bâillement au niveau des fesses. La culotte est bien enveloppante et c’est vrai que ce n’est pas serré. Mais ça ne baille pas non plus, c’est simplement bien plaqué sans sans faire de marques sur les fesses. Peut-être que la taille était trop grande ?

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE