Tags

, , , ,

Je suis très heureuse de vous retrouver par ici pour vous présenter mon tout dernier projet tricot. Il s’agit d’un pull adulte qui m’a occupée tout le long de mon dernier mois de grossesse et que j’ai terminé avec mon bébé dans les bras.

Si vous tricotez un peu, vous reconnaîtrez aisément ce modèle. Il s’agit du pull Morning in Engelberg de la créatrice Nadia Crétin-Léchenne. Comme vous le voyez, il a la particularité d’avoir une grosse torsade sur le devant et c’est cela qui m’a fait craquer en premier. Mais ce n’est pas tout, il y a d’autres petits détails adorables dans ce modèle très complet.

Il s’agit d’un pull à manches raglan qui se tricote en en circulaire et en top-down (du haut vers le bas). Il n’y a donc pas de couture. Le corps est réalisé au point mousse pour mettre en valeur la grosse tresse du devant, les bras sont tricotés en jersey endroit, les bords sont terminés par des côtes et enfin le petit détail que j’ai adoré, c’est la fausse couture sur les côtés.

C’est un modèle qui se tricote en aiguilles cinq, le pull monte relativement vite. J’ai choisi de réaliser la plus petite taille (XS) car j’ai lu de-ci de-là que le modèle taillait grand. La coupe est parfaite pour moi même si je pense qu’il tombera encore mieux lorsque j’aurai retrouvé ma ligne. Il s’agissait de mon deuxième pull tricoté en circulaire, et je n’ai rencontré aucun souci. Les explications sont tout à fait claires, et je les trouve accessibles même si on n’a pas énormément d’expérience en tricot « moderne ». Il y a quelques points techniques (augmentations, rangs raccourcis, etc…) mais vous trouvez toujours des tutos pour vous aider. A ce sujet, je vous conseille le livre Je Me Mets au Tricot de Lise Tailor qui vient de sortir et qui pose les bases théoriques du tricot moderne. Ces techniques y sont décrites par exemple. Enfin, n’ayez pas peur de la torsade. C’est un peu d’enfant à réaliser, sincèrement !

Pour ce modèle, j’ai choisi d’utiliser la laine Fanny de chez Mondial Tissus qui collait parfaitement à l’échantillon recommandé. Il s’agit d’un fil acrylique gris avec un peu de fibres métallisées dedans. Je suis très contente du rendu sobre et brillant qui met parfaitement en valeur les détails du pull. Il s’agit d’un fil bon marché qui est plutôt agréable à tricoter. Il a très bien vécu les premiers lavages en machine et selon l’expérience d’une collègue il ne bouloche pas. Il n’a bien entendu pas la douceur et le chic de la laine mais il est super chaud et l’entretien est facile. Je le trouve très joli et j’en suis ravie.

J’ai adoré tricoter ce pull. Étant scotchée au canapé les dernières semaines de grossesse, j’ai avancé extrêmement vite et j’ai pu terminer ce projet en un mois tout pile. C’est un record pour moi ! Le fait qu’il y ait une alternance de points rend le tricot super intéressant et pas du tout monotone. On a juste envie d’arriver à la prochaine torsade pour voir se dessiner le motif. On ne s’ennuie donc pas à tricoter le corps qui se monte assez vite malgré qu’il soit entièrement en point mousse.

Et puis, j’ai trouvé une astuce pour tricoter les manches super vite. Elles sont même un peu trop longues au final ! J’avais de mauvais souvenirs des manches de mes précédant projets que j’avais trouvées très longues à faire. Je ne maîtrise surement pas bien la technique du magic loops que je trouve pénible et dont le résultat n’est pas propre chez moi. C’est en regardant les podcasts tricot que j’ai découvert l’existence des mini-aiguilles circulaires. Il s’agit de toutes petites aiguilles attachées à un mini câble, la totalité mesurant 23 cm. J’ai acheté les aiguilles HiyaHiya en n°5 chez Laine et Tricot pour tester, et j’ai adoré. La prise en main est un peu particulière au début mais c’est un coup à prendre. Je pense que ça dépend beaucoup de la façon de tricoter car j’ai eu beaucoup de retour de personnes n’ayant pas aimé. Pour ma part, je les ai immédiatement adoptées et j’ai pu réaliser mes manches très rapidement. J’étais toute fière de tricoter avec mes aiguilles miniatures qui ont épaté la galerie !

Autre petit point concernant la réalisation. Au tout début, j’ai réalisé mes premières torsades dans le mauvais sens par inattention. Je me suis posée la question de laisser ainsi ou de continuer. Après avoir demandé de l’aide sur Instagram (ce réseau social est tellement chouette pour ça !), l’une d’entre-vous qui se reconnaîtra (je ne sais plus ton nom, oups) m’a indiqué qu’il fallait détricoter sinon la tresse se ferait vers l’extérieur du pull et non pas vers l’intérieur. J’étais un peu embêtée car j’avais peur de perdre le fil de mes augmentations de raglan si je défaisais. Heureusement, une autre lectrice m’a donné une astuce de folie : on peut détricoter sur quelques rangs seulement une partie de son tricot. En l’occurrence, il m’était possible de ne détricoter que la torsade et de garder le reste du pull intact. Oui vous avez bien lu ! Moi aussi je n’en croyais pas mes yeux. J’avoue que je ne faisais pas ma fière lorsque j’ai défait mon tricot, mais quitte à détricoter il fallait que j’essaye. Et j’ai réussi à défaire puis refaire ma torsade dans le bon sens. Mon erreur était réparée et à part quelques heures perdues on n’y a voit que du feu. Je vous partage ici un lien vers une vidéo explicative si vous avez besoin de faire la même chose.

Je vous laisse maintenant avec les photos. Je m’étais dit que je ferai des billets plus courts dorénavant pour optimiser mon temps libre… Je pense que pour le coup c’est raté ! J’aime trop vous raconter des choses… ;)

Je suis toute fière de ce projet ! C’est un plaisir de porter ce pull tout chaud et parfait pour la vague de froids qui sévit en ce moment. Et puis, il brille ! :D

***

Patron : Morning in Engelberg de Nadia Crétin-Léchenne (Taille XS)
Laine Laine Fanny coloris gris de chez Mondial Tissus (9 pelotes)
Aiguilles : N°4,5 et 5

Shopping :

***

DÉCOUVREZ TOUTES MES RÉALISATIONS COUTURE ET TRICOT