Tags

La semaine dernière, en écrivant mon billet sur les poids de couture je suis retombée sur de très très vieux billets. Je ne connais pas la proportion des personnes qui me suivaient avant que ces pages ne soient presque exclusivement consacrées à la couture mais il fut un temps où « Les lubies de Louise » était un blog lifestyle, comme on dit.

pourquoi je blogue-1-2

J’ai écrit le premier billet sur ce blog en octobre 2011. Cela me parait être une éternité et en même temps j’ai l’impression que ces pages ont toujours fait partie de moi. En relisant mes vieux billets, je me suis rendu compte que cette flamme qui m’anime et qui me pousse à écrire est toujours aussi présente. Même après presque 4 ans et demie d’existence, mes 508 articles rédigés, les milliers de messages envoyés, mes centaines de photos postées, après toutes ces heures passées à « geeker » , je ne ressens aucune lassitude. Et même encore plus, je n’ai jamais eu autant envie de poursuivre l’aventure.

Je vous dis cela car je suis retournée voir les blogs beauté, mode, lifestyle que je lisais à mes débuts. Ces filles que j’admirais et que je trouvais tellement formidables. Et je me suis retrouvée sur des pages vides, un blog abandonné. Et ce n’est pas le cas d’un ou deux blogs isolés mais plutôt des dizaines d’univers que je suivais. Et ça m’a fait mal au cœur. Où est passé toute cette passion, cette envie d’échanger ? Souvent un travail, un homme ou un bébé ont pris une place plus grande dans leurs vies, ce que je comprends tout à fait. Bien évidemment qu’un enfant a une priorité tellement plus grande qu’un site web !

Et puis il y a aussi les réseaux sociaux où l’on poste vite fait bien fait. Tout va plus vite ! Les photos défilent sur Instagram, Facebook est saturé, et maintenant on peut même se filmer directement sur snapchat. On ne prend plus le temps de la rédaction. Les réseaux sociaux c’est chouette mais à mon avis rien ne remplace l’analyse que l’on peut faire sur un blog. En tout cas, c’est une chose à laquelle  je suis extrêmement attachée.

Personnellement, je ne me vois pas arrêter d’écrire. Cela fait plus de quatre ans que je blogue et la raison est (et sera) toujours la même. Mon envie de partager et plus forte que tout. C’est quelque chose de très puissant chez moi et c’est ce qui rythme mon quotidien. Je pourrai presque dire que c’est ce qui me fait exister.

pourquoi je blogue-2

– « Pourquoi tu blogues ? »
– « Pour partager avec le monde. »
– « Et ça ne t’ennuie pas de donner tes idées ou tes modèles que tout le monde pourra refaire ?
– « Non, au contraire je suis contente de pouvoir inspirer et aider »
– « Moi ça m’ennuierai que quelqu’un recopie ce que je fais »
– « Oh ! Je suis déjà passée à un autre projet tu sais ! »

Voilà, tout est dit. Je pense que j’aurai toujours des trucs à vous écrire, des choses à partager et je crois que vous serrez lassés avant moi de venir sur ces pages. Parfois je suis nostalgique du temps où je racontais tout et n’importe quoi. Aujourd’hui, je me limite à la couture et la création de manière générale. Il y a déjà tant à faire et à dire ! Mais j’avoue que j’aimais bien écrire des recettes, parler de make-up ou de mes petites plantes… Peut-être qu’un jour il y aura un blog bis pour tout ça, je ne sais pas. Je crois que je n’aurais jamais assez de temps !

Je ne sais pas trop ce qui m’a poussé à écrire ce billet très décousu. Peut-être pour rappeler qu’un blog c’est un partage. Que si vous avez envie de vous lancer alors allez-y sans complexe parce qu’on a tous été un jour un bébé blog avec 10 visites et 2 commentaires (dont un de sa maman). Vous êtes quelques unes à m’écrire à ce sujet et à me dire que vous avez peur. Sincèrement, allez-y si vous avez envie ! On s’en fiche que la mise en page ne soit pas parfaite, que les photos ne soient pas dignes de grands photographes et que le style ne soit pas encore affirmé. Tout cela vient au fur et à mesure, avec l’entrainement. Ce qui compte, c’est de partager. C’est d’écrire…

Pour moi c’est ce qui compte.
Voilà pourquoi je blogue…

pourquoi je blogue-1-3

Et vous, pourquoi bloguez-vous ? Ou pourquoi avez-vous envie de bloguer ?