Tags

, , , , , , ,

C’est incroyable, le mois de janvier s’achève déjà. Le temps file à une vitesse… 

Couture Louise Les lubies de Louise (9)

Janvier. Ce mois où, les premiers jours, on note noir sur blanc nos envies et nos rêves. On se promet d’être meilleurs, de faire les choses bien. Tous les espoirs semblent possibles, nos projets n’attendent que nous. Comme vous peut-être, j’ai fait une liste. Je me suis fixée des objectifs. Cette année, j’ai décidé de ne plus avoir peur.

Je réalise que rien ne peut m’empêcher de faire ce que je souhaite faire de ma vie. Les diplômes, le regard des autres, les moyens financiers, le temps… Ce sont des excuses tout à fait recevables que je me donnais pour ne pas me lancer dans mes projets. Mais la vraie raison était bien plus profonde, plus ancrée en moi. Ce qui m’empêchait, et m’empêche encore toujours, d’agir c’est la peur. La frousse, l’angoisse, la terreur, la panique, la trouille… J’ai tellement peur de me planter et de décevoir les autres que je me freine constamment. Chaque décision est une déchirure entre mon Moi dynamique « vas-y c’est une super idée » et mon Moi terrifié « reste dans ton coin tu ne risqueras rien« . Cette année, j’ai décidé de travailler sur ma peur.

L’année dernière, j’ai ouvert la boutique en ligne de mes créations cousues mains. C’était un projet qui me tenais vraiment à cœur et où j’ai mis toute ma passion. Pour être tout à fait transparente avec vous, j’ai été calmé par certains retours critiques. Je suis une personne très ouverte et les critiques constructives me font avancer. Par contre, la méchanceté gratuite m’a profondément blessée. Il y avait peut-être de l’incompréhension, ou de la jalousie, ou je ne sais pas trop. Une chose est sûre, c’est que j’ai eu mal au cœur. Inconsciemment ou pas, j’ai mis ce projet entre parenthèse ces dernières semaines. La peur d’être à nouveau frappée de plein fouet par les critiques est plus forte que l’envie de créer des univers poétiques à partager. Je suis tellement sensible… C’est dommage car cette envie est toujours présente et j’ai des idées, mais je suis angoissée. Il faut que je surmonte les remarques négatives, que j’aurai encore sûrement dans l’avenir, que je reprenne du poil de la bête, que je me fasse confiance et que j’avance. Aller Louise, go, go, go !

Début janvier, je vous ai -enfin- annoncé le second projet qui me trottait depuis un an. Mon envie de vous donner des cours de couture personnalisées à mon domicile. Je vous remercie du fond du cœur pour l’enthousiasme que vous avez manifesté lors de l’annonce. J’ai reçu énormément de messages de soutien et ça m’a vraiment beaucoup touchée. J’ai l’immense plaisir de donner mon premier cours samedi. Je suis heureuse et en même temps stressée. Mais surtout très impatiente de commencer ! :)

En parallèle, j’ai travaillé sur un atelier DIY dont je vous parlerai dès que je pourrai. Un projet qui m’a reboostée un max et qui m’enchante vraiment beaucoup. Je suis super contente, le DIY est trop beau et j’ai hâte de vous en dire plus !

J’ai vaincu ma timidité en acceptant pour la première fois de participer à un café couture bordelais organisés tous les mois par Marie du blog de Fil à suivre. J’ai rencontré des filles passionnées, super douées et vraiment adorables. C’était un chouette moment que Clotilde a décrit sur son blog que je vous connaissez surement déjà ou que je vous invite à découvrir. Une seule critique, c’est que cette après-midi ait filée trop vite… ;) Vivement le prochain CCB !

café couture bordelais janvier 2016 photo de clo piano

Photo de Clotilde du blog Clo Piano avec de gauche à droite : Moi, Anne-Marie, Sandrine, Marine, Marie, Charlotte, Béatrice, Clotilde, Laure, et Céline

Ce mois-ci, j’ai un peu cousu. Pas autant que j’aurai souhaité mais le temps n’est pas extensible. Il y a eu ma chemise bruyère, la robe toupie que je vous présente bientôt et ma robe cardamome que j’ai commencé. J’ai également pensé à vous en vous proposant un tutoriel de panier en tissu. Le soir, je l’avoue, j’ai plus envie de tricoter que de passer derrière ma machine à coudre. J’ai pas mal avancé mon pull il grande favorito d’Isabelle kraemer. Le tricot m’apporte quelque chose que la couture peine à me donner ces derniers temps : des choses nouvelles à apprendre et des techniques à découvrir. Je ne dis pas que je connais tout de la couture, bien loin de là. J’ai encore plein de choses à apprendre dans ce domaine, c’est une évidence. Mais l’effet grisant de partir de rien, de faire les choses pour la première fois et d’y arriver, ça me manquait. Je suis bien plus fière de ce pull et de ses défauts que de mes dernières cousettes aux finitions plus nettes. Du coup je tricote à fond les ballons !! Et j’adore ça.

A part ça, janvier a sonné la petite reprise des travaux de la maison avec l’aménagement d’un couloir, la peinture des portes et montants de toute la maison et la pose des lustres du salon-cuisine-salle à manger. Mon chéri nous a encore une fois bien gâté niveau pâtisseries, nous avons passés de chouettes moments entre amis et les chiennes ont été toutes mimis.

Voilà mes jolis souvenirs de janvier :

Un mois de janvier bien chargé et qui se termine par un week-end en famille. On peut le dire : l’année 2016 commence bien pour moi. Et je croise les doigts pour que l’énergie positive continue comme ça !

Plein de belles choses à vous, et passez bon mois de février…
Le mois de l’amour ♥

Des gros bisous !

***

Suivez-moi en temps réel sur mon compte instagram.