CHARGEMENT

Ecrivez votre recherche

Life Style

L’importance que les choses prennent lorsqu’on les perd…

Nous sommes tous harpés par notre quotidien.

Nous avons l’impression que ce que nous avons n’est pas assez et qu’il nous faudrait cette petite chose en plus pour être bien. C’est certain, lorsque nous la posséderons nous serons vraiment heureux. Mais lorsque ce jour arrive enfin, une autre chose vient vite prendre sa place et la frustration revient.

Cette satanée société de consommation ne nous aide pas ! On nous faire croire tous les jours que cette chose que nous n’avons pas est pourtant indispensable pour être heureux. Nous envions une jolie situation ou une copine talentueuse. Nous croyons c’est dans la possession qu’est logé le bonheur ou qu’il faut avoir un corps de rêve pour être bien avec soi-même. Mais en fait ce n’est qu’un mensonge

Le bonheur nous l’avons déjà, il est là. Dans cette course contre la montre qu’est la vie, à vouloir toujours avoir plus de choses, plus d’argent, plus de pouvoir, on oublie souvent que la véritable richesse est à côté de nous. Tous les jours, nous passons à côté sans y faire attention et tous les jours ne recherchons plus loin le mirage d’un monde plus beau.

Le plus souvent, nous nous rendons compte de l’importance des choses lorsqu’on les perd. Soudain, on réalise qu’on avait de la chance, qu’on aimait bien cette situation, que cette personne comptait beaucoup. Et on regrette de ne pas avoir savouré les moments où cette chose était présente parce que maintenant elle nous manque. Et c’est trop tard…

Alors n’attendons plus ! Arrêtons nous quelques instants et regardons autour de nous. Savourons toutes les petites choses que nous avons, tous les petits plaisirs du quotidien, tous les sourires qu’on nous a donné. Et vous verrez, peut-être que finalement le bonheur n’était pas si loin que vous le pensiez… :)

♥♥♥

Tags:

18 Comments

  1. Mathieu 9 octobre 2013

    Merci Louise pour ce magnifique billet. Je partage avec toi cette belle citation de Saint Augustin : « Le bonheur c’est de continuer à désirer ce qu’on possède »… En plein dans le thème ! :)

    Répondre
    1. louiseladybird 10 octobre 2013

      Avec plaisir :D
      Cette citation est géniale, à retenir et à se remémorer de temps en temps. Merci de l’avoir partagée !

  2. Claudia etc 9 octobre 2013

    Complètement d’accord avec toi!!! C’est un vrai travail à faire sur soi ;) Et comme disait Voltaire : « j’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé »!

    Répondre
    1. louiseladybird 10 octobre 2013

      J’aime beaucoup cette citation, merci de l’avoir partagée ici ♥

  3. Mathilde 9 octobre 2013

    Parfaitement dit. J’aime beaucoup.

    Répondre
    1. louiseladybird 10 octobre 2013

      Merci !

  4. Caely 9 octobre 2013

    Quel magnifique article Louise ! Tellement vrai <3

    Répondre
    1. louiseladybird 10 octobre 2013

      Merci ♥

  5. jaiecrit 9 octobre 2013

    On sait toujours ce qu’on perd mais jamais ce que l’on gagne mais seulement on se rendait compte de ce qu’on allait perdre avant que cela se passe.
    Mais je suis totalement d’accord avec toi, si seulement on se posait 5minutes et qu’on regardait autour de nous, ce qu’on a pour juste en profiter pleinement, et ne pas trop passer de temps dans le passe, sur ces choses, ces gens perdus. Chaque instant de vie est unique, chaque instant de vie merite d’etre vecu a fond.

    Répondre
    1. louiseladybird 10 octobre 2013

      Merci pour ton messsage. Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu écris et j’ajouterai – parce que c’est plutôt mon cas – d’essayer de ne pas trop stresser pour l’avenir. Le passé c’est le passé, l’avenir est incertain, seul le moment présent compte et c’est maintenant !

  6. Céline 9 octobre 2013

    C’est tellement vrai….Merci Louise de nous le rappeler ,bisousss

    Répondre
    1. louiseladybird 10 octobre 2013

      Avec plaisir :)

  7. lesmotsdetania 9 octobre 2013

    C’est très beau, Louise. Je me répète mais… « tu devrais écrire », tu comprendras ces mots, je crois.

    Gros bisous

    Répondre
    1. louiseladybird 10 octobre 2013

      Merci mille fois Tania. Je sais que je devrais… il y a tellement de choses que je devrais faire ! On me dit aussi qu’il faudrait que je me lance dans la couture… J’aime coudre, j’aime écrire, j’aime partager et je ne sais pas quoi faire… :( Je me dis qu’avec le temps je trouverai la solution ! Gros bisous ♥

  8. Alexandra Mandelli 10 octobre 2013

    Comme souvent quand je te lis, je suis en osmose … Je te rejoins pleinement sur tout ce que tu dis. Et je me reconnais aussi dans le fait de se laisser happer par cette satané société de consommation .. mais j’ai la chance d’avoir déjà tout ce dont j’ai besoin. Un mari qui m’aime et me soutient, des enfants qui grandissent bien et sont en bonne santé. Un toit sur ma tête !
    Il faudrait pouvoir se couper de cette surmédiatisation, des publicités à outrance qui envahissent notre quotidien et nous pousse toujours plus à désirer posséder et nous donner l’illusion d’un mieux-être après l’acte d’achat. Mais en avoir conscience est déjà un pas sur la route du bonheur !!! :D

    Répondre
    1. louiseladybird 10 octobre 2013

      Merci beaucoup pour ce gentil message. C’est vrai qu’il est difficile de s’extraire de la société de consommation qui est vraiment partout, dans la rue, à la télé, dans les journaux et magasines… et même chez nos proches parfois ! Mais c’est vrai que de faire la démarche de se poser des questions c’est déjà beaucoup… :D

  9. Maestitia 10 octobre 2013

    « La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules » par Philippe Delerm :)

    Répondre
    1. louiseladybird 10 octobre 2013

      Merci pour cette référence, si j’arrive à mettre la main dessus à la médiathèque ;)

Laissez moi un petit mot, cela me fait toujours chaud au cœur ! ♥

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :